Actualités :: Révision du fichier électoral dans la Boucle du Mouhoun : 42 684 personnes (...)

La révision du fichier électoral en vue des élections de 2020, lancée dans la capitale de la région de la Boucle du Mouhoun le 10 février 2020, a pris fin dans la première zone ce mardi 19 février. A l’heure du bilan, plus de 42 684 personnes ont été enrôlées dans la province Mouhoun, région de la Boucle du Mouhoun.

Après le lancement de la révision du fichier électoral, le 10 février 2020, les opérateurs de kits ont rejoint les différents sites pour commencer l’enrôlement biométrique des populations de la région de la Boucle du Mouhoun et la province du Boulkiemdé. Après exactement neuf jours de travail, nous avons rencontré quelques acteurs de la chaîne pour un bilan à mi-parcours.

Il est 8h30 lorsque nous arrivions au secteur 1 au Centre culturel et de lecture de la ville de Dédougou, l’un des quartiers généraux des opérateurs de kits. La banderole indicative de la CENI n’y était plus, les affiches également ont été enlevées. Nous sommes accueillis par un jeune homme prêt à enfourcher une moto. Nous nous présentons. Rassuré, il se présente cordialement à nous : « Je suis Kassirou Diéné, opérateur de kit pour l’enrôlement biométrique ».

Les autres jeunes opérateurs de kit sont tous des garçons sur ce site. Ils s’approchèrent pour écouter notre requête. « Nous voulons dresser un bilan à mi-parcours de l’enrôlement sur votre site », déclarons-nous. Le responsable des lieux nous accueille et se prête à notre question. « Ici, j’ouvrais le site à 7h et je fermais à 18h. Il n’y avait pas une forte affluence avec des files indiennes sur mon site. C’est seulement le dernier jour que j’ai enregistré un intérêt particulier des populations », a confié Kassirou Diéné. Pour cet opérateur de kit, ce sont plus de 400 personnes qui sont passées s’enrôler chez lui, pour une prévision d’environ 500 personnes à enrôler. Fanta Traoré, elle, a fait mieux. « J’étais sur un site où il y avait de nombreux élèves. J’ai enrôlé plus de 700 personnes », confie-t-elle.

Autre site, autre réalité. Pour Barry, un autre opérateur de kit affecté dans le village de Dona, dans le Mouhoun, c’était la croix et la bannière. « Sur mon site, le problème majeur était la question de l’énergie. Le temps n’était pas favorable pour charger l’ordinateur avec la plaque solaire. Je me déplaçais pour aller charger mon kit à Karo et rejoindre ensuite mon site initial », déplore Barry.

De Dédougou en passant par Karo, Dona, Fakouna et Passakongo Hapérékuy, les opérateurs rencontrés relèvent les difficultés liées à l’énergie, à des pannes à répétition de l’imprimante et à l’absence de l’année de délivrance sur la carte biométrique. En effet de nombreuses personnes dans les zones rurales possèdent des cartes biométriques et ils ignorent l’année de délivrance.

Après ces échanges avec les opérateurs, nous avons essayé de prendre le pouls du déroulement de l’enrôlement avec David Zawa, président de la Commission électorale indépendante (CEPI) du Mouhoun. Pour le président de la CEPI, l’enrôlement s’est bien passé dans l’ensemble. « Reconnaissez que la région de la Boucle du Mouhoun est la première zone, donc une zone test. Il y a eu quelques difficultés liées au temps ombragé pendant la période, ce qui a provoqué le manque d’énergie chez certains opérateurs à des moments donnés », déploré David Zawa.

Les statistiques de la province du Mouhoun ne sont pas décevantes, selon M. Zawa. Le taux d’enrôlement est aussi acceptable.

Composée de sept départements, la province du Mouhoun a enregistré au total 42 684 personnes enrôlées réparties comme suit : 17 172 à Dédougou, 1 555 à Douroula, 520 à Safané, 5 400 à Tchériba, 27 63 à Kona, 6174 à Ouarkoye, 4000 à Bondokuy.

D LAWALI
Lefaso.net

Gouvernement/syndicats : 8 heures pour 4 acquis
Moussa M. Tapsoba, président du CENI : "Il faudrait que (...)
Groupe parlementaire "Convention des Forces républicaines" :
Kénédougou : Inauguration de la RN10 Sikasso/frontière du (...)
Assassinat de trois policiers et d’un civil à Koupèla : (...)
Compte rendu du Conseil des ministres du 17/03/2004
Blaise Compaoré en Allemagne : La sympathie de l’école (...)
Tentative présumée de putsch : Le procès prévu pour le 6 (...)
Un opposant burkinabè condamné à six mois de prison pour (...)
Tentative présumée de coup d’Etat : Le procès le 6 avril (...)
Le président du Faso en Allemagne : Volonté réaffirmée (...)
Palguim Sambaré, DG de la police nationale : "Un P.A. (...)
Incendie du palais de justice militaire de Ouagadougou (...)
Y a-t-il un autre cadre légal, républicain et consensuel (...)
Justice militaire : Un incendie qui tombe mal
Le président du Faso en Allemagne : une coopération plus (...)
Le Président du Faso en Allemagne
L’alternative Opposition-Pouvoir : Un vivifiant pour la (...)
Lutte contre l’insécurité : Djibrill Bassolé et les siens (...)
Le président de l’Assemblée nationale au Gabon : Au (...)
Compte rendu du conseil des ministres du mercredi 3 (...)

Pages : 0 | ... | 10269 | 10290 | 10311 | 10332 | 10353 | 10374 | 10395 | 10416 | 10437 | ... | 10647



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés