Actualités :: Elections couplées de novembre 2020 : « Roch Kaboré sera éliminé dès le premier (...)

Le chef de file de l’opposition politique était face à la presse ce 11 février 2020 à l’occasion du rendez-vous hebdomadaire. Cette fois, ce sont Yumanli Lompo et Alphonse-Marie Ouédraogo qui ont animé les échanges. Ils ont prédit une victoire de l’opposition aux élections couplées de novembre 2020, car selon eux, le parti au pouvoir avec sa gestion calamiteuse du pays en 5 ans, s’est disqualifié aux yeux des burkinabè.

Les conférenciers du jour ont regretté la dégradation continue de la situation sécuritaire. Avec 325 000 élèves qui ne partent plus à l’école et environ 10 000 enseignants qui se tournent les pouces parce qu’en chômage technique, l’école Burkinabè va mal. Les animateurs de la conférence de presse notent qu’en moyenne, chaque semaine ce sont 12 écoles qui se ferment et près de 17 00 élèves qui se retrouvent privés de ce droit.

Cela amène donc Yumanli Lompo, président du Parti national des Démocrates sociaux (PNDS) et Alphonse-Marie Ouédraogo président du l’Union pour la renaissance démocratique-Mouvement Sankariste (l’URD-MS) à trancher. « Le régime de Roch Marc Christian Kaboré a failli. Le reconnaitre ce n’est pas une honte. Au contraire, ce serait le début d’une solution véritable pour sauver ce pays… ».

Les deux opposants ont par ailleurs fustigé la campagne électorale ‘’déguisée’’ du MPP, parti au pouvoir. Selon eux, le lancement des travaux de l’avenue de l’insurrection populaire dans le quartier Safalao de Bobo en est l’illustration parfaite.

« Si le bitumage de cette voie est une bonne chose en soi, la mobilisation d’un parterre de ministres pose problème. En effet, pour l’inauguration d’un kilomètre et demi de voie, le maire de Bobo-Dioulasso pouvait valablement présider la cérémonie », ont laissé entendre les conférenciers. Pour eux, c’est le symbole d’un « gouvernement oisif et en manque d’initiatives ».

Les deux présidents sont également revenus sur l’élaboration en cours de l’accord politique au sein des partis politiques de l’opposition. Cette démarche vise à « remporter les élections couplées de novembre 2020. En tout cas, Yumanli Lompo, du PNDS et Alphonse-Marie Ouédraogo de l’URD-MS croient dur comme fer à la victoire de l’opposition. « Toutes les chances sont du côté de l’opposition. Roch Kaboré sera éliminé dès le premier tour, à cause de sa gestion calamiteuse », ont-ils prédit.

TCS
Lefaso.net

Elections de novembre 2020 et 2021 : Acteurs étatiques (...)
Opposition burkinabè : Un accord politique en gestation (...)
Femme et politique : « La tradition n’a jamais été contre (...)
Burkina : Les élections couplées (présidentielle/législatives)
ADF/RDA : Un bureau fédéral de 27 « éléphanteaux » installé (...)
CDP/Yatenga : « Eddie Komboïgo est notre candidat et nous (...)
Atteinte du quota genre au parlement : Et si les partis (...)
Revision de la liste électorale : La Commission (...)
Burkina : « Si on doit aller à la réconciliation, faisons (...)
Burkina Faso : Le « pèlerinage » du Mouvement pour le (...)
15e session des parlementaires de la coopération (...)
Burkina : « Les voyages à l’étranger du président Kaboré (...)
Burkina : Le Gal Djibrill Bassolé rejoint la France pour (...)
Massacre à Silgadji dans le Sahel : « Pourtant, l’alerte (...)
Burkina Faso : Un « pays perçu comme de plus en plus (...)
Elections 2020 au Burkina : La CENI propose deux (...)
15e conférence parlementaire de la Coopération islamique (...)
Burkina : « Le bilan du Mouvement du peuple pour le (...)
Houet : Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) (...)
Attaque de Barsalogho : Les condoléances de l’UPC
Burkina : Les députés adoptent la loi modificative du (...)

Pages : 0 | ... | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | ... | 10374



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés