Actualités :: Attaque de Barsalogho : Les condoléances de l’UPC

Ceci est un Communiqué de presse de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) sur l’attaque de Barsalogho

La Nation burkinabè a été une fois de plus endeuillée. Nos ennemis ont assassiné 36 compatriotes dans la commune de Barsalogho, province du Sanmatenga, dans la soirée du lundi 20 janvier 2020. C’était lors de deux attaques ayant ciblé des paysans des villages de Nagraogo et de Alamou.

En ces circonstances très douloureuses, l’UPC présente ses vives condoléances aux familles des victimes et à l’ensemble du peuple burkinabè.

Suite à cette attaque, le Président du Faso a décrété un deuil national de 48 heures, et a publié un message assurant que « nous sommes sur la bonne voie ». Ce qui est inquiétant, c’est le fait que depuis son accession au pouvoir, le Chef de l’Etat a décrété 384 heures de deuils nationaux pour des attaques terroristes de grande ampleur, sans que des décisions fortes, en termes de solutions concrètes, ne soient prises pour arrêter l’hydre terroriste.

Depuis le début des attaques, l’UPC a toujours fait bloc autour de nos vaillantes Forces de Défense et de Sécurité (FDS) qui incarnent l’unité nationale. Notre parti, en plus de proposer ses idées, a toujours voté les lois visant le bien-être de nos FDS et une défense plus efficace de la Patrie. C’est dans cette logique que le 21 janvier dernier, nos députés, avec les autres députés de l’Opposition, ont voté favorablement la Loi sur les volontaires de la Défense.

Mais qu’il soit bien entendu que l’unité nationale ne saurait être le fait de se taire et de laisser le MPP enfoncer notre pays dans l’abîme et l’incertitude.
Pour nous, la bravoure et le professionnalisme de nos FDS ne souffrent d’aucun doute. Ce qui est en cause, c’est le manque de compétence, de vision et de volonté des gouvernants.

L’UPC invite à nouveau ses militants et l’ensemble des citoyens à prêter main forte à nos FDS partout et en tout temps, pour combattre les ennemis sans visage.

Ouagadougou, le 24 janvier 2020
Pour le Bureau politique national de l’UPC,
Le Secrétaire général national,
Rabi YAMEOGO

Affaire Rood Woko : le gouvernement, la commune et les (...)
6e anniversaire du G-14 : Appel à l’unité des partis (...)
Rood Woko : "La dictature comme mode de gouvernement"
27e session des gouverneurs du FIDA à Rome : Blaise (...)
Affaire Rood Woko : Le gouvernement entre fermeté et (...)
AFFAIRE ROOD WOKO : La relation commerçants/partis (...)
ME HERMANN YAMÉOGO : "Je refuse d’être le bouc émissaire"
Francophonie : Madame Christine Desouches au Conseil (...)
El Hadj Issaka Kafando : "En aucun moment, nous n’avons (...)
Répression de l’AG des commerçants de Rood Woko : Hamidou (...)
Gouvernement - partis politiques : Lever toute équivoque (...)
Rencontre CENI - Partis politiques : Viabiliser et (...)
MBDHP : Déclaration sur la situation des commerçants du (...)
Le président Compaoré en visite en France et en Italie (...)
Manifestations de commerçants : "conspiration" pour le (...)
Rood Woko : Le maire rassure, "Rood Woko n’est pas (...)
Destructions des biens publics et privés : Qui arme ces (...)
Affaire Marché Rood woko : Le ministre de la Sécurité met (...)
Me Gilbert Ouédraogo, président de l’ADF/RDA : « Les (...)
Séminaire gouvernemental : Recadrer le système (...)
A propos de l’article 37 : Le oui franc du PEDB à la (...)

Pages : 0 | ... | 10290 | 10311 | 10332 | 10353 | 10374 | 10395 | 10416 | 10437 | 10458 | ... | 10626



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés