Actualités :: Elections de 2020 : « Nous ne souhaitons pas que la volonté du peuple soit (...)

Kadré Désiré Ouédraogo, candidat à la présidentielle de 2020, à l’occasion des vœux de la nouvelle année 2020 à la presse à Ouagadougou, le vendredi 17 janvier, a confirmé ses intentions de briguer la magistrature suprême. Il s’est défini comme le candidat de renouement des valeurs d’intégrité, de transparence et de solidarité, avant de souhaiter que « la volonté du peuple ne soit pas prise en otage ou travestie par la fraude, par les restrictions diverses, par les autres manipulations ».

Les journalistes retiendront que Kadré Désiré Ouédraogo himself était à la porte d’entrée du lieu de réception, à l’occasion de la cérémonie de vœux à la presse. Avec un sourire, celui qu’on surnomme KDO offrait à chaque invité une poignée de main pleine d’énergie. « Je vous remercie pour votre présence », lançait-il à chaque invité, avant de le prier de rejoindre le groupe d’invités.

Après cet accueil empreint de courtoisie, celui qui fut jadis premier ministre puis président de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest s’avance et introduit son propos : « Mes meilleurs vœux à toute la famille de la presse burkinabè, des éditeurs de presse ». Puis de continuer son allocution : « Nul n’est besoin de rappeler l’importance de la presse pour la démocratie et pour l’Etat de droit ». Une allocution qui fait mention de l’histoire de la lutte pour la liberté de presse au Burkina Faso : « Je voudrais saluer ici les luttes et les sacrifices de la presse burkinabè qui nous ont ouvert des horizons nouveaux de liberté », a déclaré le candidat KDO. « Je pense particulièrement au journaliste Norbert Zongo qui a payé de sa vie son engagement pour la défense de la liberté d’expression et de la justice », a-t-il précisé.

« Je suis fier de constater aujourd’hui que grâce à vos luttes, grâce à vos sacrifices, notre pays se trouve parmi les mieux placés sur le continent et dans le monde en matière de liberté de presse », a indiqué KDO, qui a poursuivi ses propose en ces termes : « Je voudrais saisir cette occasion pour féliciter la presse burkinabè, pour sa compétence, pour sa combativité et pour son attachement à la démocratie et à la liberté » .

Abordant les échéances électorales 2020, l’ancien premier ministre, aujourd’hui candidat à la présidentielle de 2020 a lancé : « Le but pour moi ce soir est d’encourager la presse, surtout en cette année électorale, où elle va jouer un rôle très important ».

Celui qui se présente comme un chantre de la démocratie dira : « Pour nous, la presse est un des piliers de la démocratie et de la liberté ; et c’est fort conscient de la liberté de presse pour toute société, pour toute nation , que le premier gouvernement que j’ai eu l’honneur de diriger en 1996, s’est atteler à obtenir qu’il soit instauré une subvention à la presse privée, de même qu’il était instauré une subvention aux partis politiques pour permettre d’assurer la saine animation de la vie politique de notre pays et assurer la pluralité des opinions ».

Dans son intervention, il a aussi fait cas de l’organisation des élections futures : « Bien sûr, nous sommes à l’orée d’une année électorale. Notre souhait en tant que candidat et en tant que citoyen burkinabè est que la volonté du peuple soit clairement manifestée à travers des élections inclusives, transparentes et crédibles. Nous ne souhaitons pas que la volonté du peuple soit prise otage ou travestie par la fraude, par les restrictions diverses, par les autres manipulations ».

Edouard Kamboissoa Samboé
Lefaso.net

Droit de vote des détenus : La Loi sera-t-elle enfin (...)
UNIR/PS : Me Bénéwendé Stanislas Sankara reste aux (...)
Burkina : « S’il y a un régime qui a eu maille à partir (...)
Situation sécuritaire : « Pour nous, la solution n’est (...)
Burkina : Me Bénéwendé Sankara démissionne de la présidence (...)
Fin de la 1ère session de l’Assemblée nationale : « Malgré (...)
Reprise des cours : L’UPC invite le gouvernement à (...)
Conseil des ministres : La convocation du corps (...)
Arrestation de Jean-Claude Bouda : Le RENLAC exprime sa (...)
Journée mondiale de l’Afrique : « Personne ne viendra unir (...)
Situation sécuritaire dans le Centre-Nord : L’UPC tire la (...)
Burkina : L’ex- ministre de l’énergie, Alfa Oumar Dissa, (...)
Politique : La création d’un parti politique par le Dima (...)
Politique : Le parti « Notre cause commune » déclare son (...)
Situation nationale : « La tension est à son comble », (...)
Situation de la nation : Tous face à la réalité de (...)
Politisation de l’administration : L’opposition exige le (...)
Burkina : Voici l’intégralité du discours du Premier (...)
Situation nationale : « Le peuple a remporté des (...)
Assemblée nationale : Le Premier ministre Christophe (...)
Eddie Komboïgo et le CDP à l’épreuve de la démocratie

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10374



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés