Actualités :: Burkina : Décès de Komi Sambo Antoine, ancien ministre de la justice et (...)

La triste nouvelle est donnée par des proches du défunt. Komi Sambo Antoine serait décédé ce matin, vendredi 27 décembre 2019 à Paris (France).

Nommé par Roch Kaboré, en juin 2016, membre de la Commission institutionnelle au titre de la présidence du Faso, Komi Sambo Antoine a été député dans les années 2009 avec des hommes politiques comme l’actuel vice-président de l’Assemblée nationale, Bénéwendé Stanislas Sankara ; le ministre de l’Habitat et de l’urbanisme, Dieudonné Maurice Bonanet et l’actuel Conseiller spécial du président du Faso sur les questions politiques, Louis Armand Ouali.

M. Komi est membre-fondateur du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et ce, après avoir rendu sa démission du CDP avec les 74 autres autres, en janvier 2014.

Magistrat, Komi Sambo Antoine semble avoir imprimé son nom sous la Révolution ; période pendant laquelle il a présidé les audiences des Tribunaux populaires de la Révolution (TPR) avec à ses côtés, des acteurs comme Me Halidou Ouédraogo (défenseur de droits humains et actuel leader d’une coalition d’organisations de la société civile) et feu Salif Nébié (juge constitutionnel, "assassiné" en mai 2014 et dont le dossier attend jugement).

Komi Sambo Antoine (serviette bleue au cou) dans une délégation du MPP, suite à l’attaque terroriste du village de Toulfé dans la province du Lorum (d’où il est ressortissant), en juin 2019.

Komi Sambo Antoine fut également, dans les années 90, secrétaire d’État et ministre de la justice, puis Conseiller spécial (2005) du président du Faso, Blaise Compaoré.

L’homme n’était pas seulement sur les fronts politique et judiciaire, il a également animé la vie sportive ; car ayant été membre (un des vice-présidents) de l’équipe dirigeante de l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO), en 2008.

Lefaso.net

Réconciliation nationale : « Un jour, on se rencontrera (...)
Mouvement Démocrate (MoDEM) : « Nous ne nous sentons (...)
Pr Charlemagne Ouédraogo, le « chef d’orchestre » qui veut (...)
Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa (...)
Lutte contre la corruption : L’ASCE-LC transmet ses (...)
Régulation des médias : Le rapport 2019 du CSC remis au (...)
Contrôle des finances publiques : La Cour des Comptes (...)
Tegwendé Modeste Yerbanga : Le pharmacien des Ressources (...)
Séminaire à Kosyam : Les ministres s’approprient les (...)
Burkina : « La contre-performance de l’UPC s’explique par (...)
Gouvernance au Burkina : Le Balai citoyen dans une (...)
Burkina : Le député sortant Boukaré Kouanda retrouvé mort (...)
Burkina : Hadja Ouattara, Madame « Digital » du (...)
Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme : Elyse (...)
Ministère des Sports et des Loisirs : Dominique Nana (...)
Ministère de l’Energie, des Mines et des Carrières : (...)
Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville : Me (...)
Réconciliation nationale : « C’est le genre de mission où (...)
Ministère de l’Administration territoriale et de la (...)
Ministère de la Justice : Victoria Ouédraogo Kibora a (...)
Ministère de la Santé : Pr Charlemagne Ouédraogo prend les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10773


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés