Actualités :: 59e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : « Nous devons retourner à (...)

L’Union pour le progrès et le changement (UPC) a livré le message ci-après à l’occasion du 11-Décembre. Il y note que cette célébration survient dans « un contexte sécuritaire et social difficile ».

Chers compatriotes,

Ce mercredi 11 décembre 2019, notre cher pays commémore le 59ème anniversaire de son Indépendance. Cette année, l’Indépendance est célébrée en même temps que les cent ans de la création du territoire de la Haute-Volta, à Tenkodogo sous le thème : « Cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l’Etat-nation ».

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) vous souhaite, à toutes et à tous, une joyeuse Fête nationale.

Concitoyennes et concitoyens,

Nous célébrons l’An 59 de notre Indépendance dans la sobriété et dans un esprit d’hommage à nos soldats qui se battent au front, et dans un esprit de compassion pour les familles de ceux qui ont payé de leur vie, la défense de l’intégrité territoriale et la protection des personnes et des biens.

Peuple du Burkina Faso,

Nous célébrons l’Indépendance de notre pays dans un contexte sécuritaire et social difficile où des ennemis tentent de briser notre unité, de nous asservir et de nous soutirer notre dignité et notre liberté.

C’est beaucoup à la fois. Mais 59 ans après notre Indépendance, nous ne devrions plus recourir à une puissance étrangère pour assurer la sécurité de nos populations. Nous devrions plutôt nous départir de la politique de la main tendue qui nous humilie et nous indigne.

Frères et sœurs,

La triste réalité est que notre pays connait un profond problème de gouvernance. Ses dirigeants, plus que préoccupés à se construire qu’à bâtir le Burkina sur le long terme, ont livré ce beau pays à la rapacité de nos prédateurs.

Si nous voulons une véritable indépendance, nous devrons compter d’abord sur nous-même, et non sur une quelconque puissance étrangère. Nous devrons retourner à nos racines, au « Burkindlim » dans lequel nos ancêtres ont érigé avec succès notre merveilleux pays.

Une fois de plus, bonne fête de l’Indépendance !
Vive le Burkina Faso, libre et uni !

Ouagadougou, le 09 décembre 2019

Pour le Bureau politique national de l’UPC,

Le 1er Vice-Président

Dénis NIKIEMA

Conseil des ministres : La convocation du corps (...)
Arrestation de Jean-Claude Bouda : Le RENLAC exprime sa (...)
Journée mondiale de l’Afrique : « Personne ne viendra unir (...)
Situation sécuritaire dans le Centre-Nord : L’UPC tire la (...)
Burkina : L’ex- ministre de l’énergie, Alfa Oumar Dissa, (...)
Politique : La création d’un parti politique par le Dima (...)
Politique : Le parti « Notre cause commune » déclare son (...)
Situation nationale : « La tension est à son comble », (...)
Situation de la nation : Tous face à la réalité de (...)
Politisation de l’administration : L’opposition exige le (...)
Burkina : Voici l’intégralité du discours du Premier (...)
Situation nationale : « Le peuple a remporté des (...)
Assemblée nationale : Le Premier ministre Christophe (...)
Eddie Komboïgo et le CDP à l’épreuve de la démocratie
Candidature du CDP à la présidentielle : Mahamadi Kouanda (...)
Législatives de 2020 : « Nous inviterons les jeunes à (...)
Education : Si rien n’est fait, « nous allons droit vers (...)
Burkina Faso : Pourquoi ces tâtonnements au sommet de (...)
Présidentielle de 2020 : Des Ouagalais se prononcent sur (...)
CDP : Eddie Komboïgo élu candidat du parti à la (...)
Ministère de l’intégration : Le CASEM dresse le bilan du (...)

Pages : 0 | ... | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | 231 | 252 | ... | 10542



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés