Actualités :: Levée des sanctions au CDP : Mahamadi Kouanda invité à se conformer aux (...)

Après son congrès extraordinaire tenu le 7 décembre, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a animé, ce 9 décembre 2019 à Ouagadougou, un point de presse pour faire le bilan de la rencontre, revenir sur la levée des sanctions et les orientations prises par le parti lors du congrès afin de redynamiser la base pour relever les défis à venir. Le parti a également sonné la mobilisation de tous les militants pour les élections de 2020. Il a invité également les sanctionnés à réintégrer les rangs pour renforcer l’unité du parti.

Le renforcement de l’esprit de parti et le rapprochement les positions des militants du parti, la levée des sanctions prises par le congrès extraordinaire du 22 septembre 2019, ce sont entre autres les points-clés abordés lors de cette rencontre avec la presse.

Pour le parti, ce congrès avait pour but de répondre aux exigences d’unité et de cohésion militante afin d’affronter les défis du moment et de l’avenir. La levée des sanctions contre certains militants signifie, pour le parti, un dépassement des positions individuelles au profit de l’intérêt supérieur du CDP. Ce congrès qualifié par le parti CDP d’affermissement de l’unité et de la pratique de la démocratie a permis de rapporter toutes les sanctions. Ainsi, le parti dit sortir de ce congrès avec une grande satisfaction à travers une décision qui rassure les militants.

En effet, les congressistes, ont adopté deux résolutions lors de cette rencontre : l’une pour le respect des orientations du président d’honneur relatives à la discipline, la cohésion et l’unité du parti. Cette première résolution rentre en droite ligne avec les orientations du président d’honneur qui avait souhaité qu’on rapporte les sanctions dans un esprit de renforcement de la cohésion et de l’unité pour relever les défis.

Le 1er vice-président du CDP Achille Tapsoba

L’autre résolution visait à rapporter les sanctions afin de permettre le retour des sanctionnés dans les rangs du parti. Et cela s’entend que les sanctionnés devraient également faire le retrait de toutes les attaques judiciaires et respecter la discipline au sein du parti comme l’avait exigé le président d’honneur.

Sur cette question, les lignes semblent avoir bougé. Le 1er vice-président du CDP, Achille Tapsoba, a souligné que « le camarade Rasmané Daniel Sawadogo s’est exécuté ; par contre Mahamadi Kouanda a fait un retrait d’instance et non un retrait de plainte. Ainsi, le nommé Kouanda a juste déclaré suspensive la mise en œuvre de la plainte ».

Le parti a donc demandé à l’intéressé de se conformer à l’orientation du président d’honneur du parti. Malgré cette attitude du groupe Kouanda, le congrès a accepté la levée de sanctions tout en restant dans la position de rendre compte au président du parti afin de lui permettre de prendre acte et d’en tirer les conséquences.

Concernant l’absence des sanctionnés au congrès, le vice-président a estimé que lors de ce congrès, étant donné que la sanction n’est pas levée, ils ne pouvaient y prendre part. Mais à l’issue du congrès, comme la sanction a été rapportée, ils sont désormais intégrés dans les rangs du parti.

Des journalistes lors de la conférence de presse

Mais pour le cas de Léonce Koné, le 1er vice-président estime que « la position de Léonce est toujours susceptible d’être analysée et fera l’objet d’échanges et de délibération au niveau du parti ». Pour l’instant, ils ont tous leur qualité de militants, a-t-il dit. Le parti a laissé entendre que lors des prochaines semaines, les sanctionnés seront tous invités afin de leur permettre de prendre le pouls des activités du parti.

En plus, les congressistes ont fait le constat du grand retard pris par le parti dans le processus de désignation de son candidat pour l’élection de 2020. Le vice-président du CDP a rassuré que « le parti aura bel et bien un candidat pour l’élection à venir car l’instance dirigeante du parti s’attèlera bientôt à sa désignation ».

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Mesures d’accompagnement : Et le secteur primaire (...)
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour (...)
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative (...)
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » (...)
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités (...)
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés (...)
Burkina : Le conseiller spécial du président du Faso, (...)
Processus électoral au Burkina : Une formation pour (...)
CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de (...)
Nécrologie : L’UPC annonce le décès de la députée Rose (...)
Exclusion sociale des femmes : Les députés du Bazèga s’en (...)
Politique : « Le président Blaise Compaoré est notre (...)
Massacre de Barga et de Dinguila : Le MPP appelle les (...)
Politique : Sitôt lancée, La Marche pour la patrie (LMP) (...)
Processus électoral : Les partis politiques de (...)
Journées parlementaires : Le groupe Burkindlim se penche (...)
Consultation électorale au Burkina Faso : Il est temps (...)
Massacre de 43 civils au nord : L’opposition exige une (...)
Région du Sud-Ouest : La campagne d’enrôlement sur les (...)
IUTS : L’UPC appelle le gouvernement à un dialogue (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10332


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés