Actualités :: Annulation des sanctions au CDP : Une bonne décision, selon les militants (...)

Le Congrès pour la démocratie et le progrès a annulé le samedi 7 décembre 2019 à Ouagadougou, les sanctions prononcées contre les 27 militants le 22 septembre 2019. C’était au cours d’un congrès extraordinaire. C’est une décision que saluent certains sanctionnés dont Alpha Yago et Césaire Ky, même s’ils ont brillé par leur absence à la rencontre.

« Nous reconnaissons être toujours des militants du CDP », c’est par ces mots qu’a réagi Césaire Ky à la levée des sanctions contre lui et les 26 autres militants. De la tendance Mahamadi Kouanda, il a été joint au téléphone par nos soins, et a révélé que le CDP demeure leur parti. Son souhait est que les principes fondamentaux qui régissent le fonctionnement du parti soient respectés. Même son de cloche chez Alpha Yago. Joint également au téléphone, il se dit satisfait de la levée des sanctions. Il a aussi salué l’intervention du fondateur du parti Blaise Compaoré pour la sortie de crise.

Il a donc tenu à féliciter la direction et les militants pour la décision prise au cours du congrès extraordinaire. Alpha Yago a estimé que pour l’heure, la chose la plus importante est de travailler à la cohésion et à l’unité au sein du parti. C’est pourquoi, il invite les uns et les autres à dépasser leurs égos et intérêts individuels. Pour lui, la priorité est de travailler pour le retour du fondateur du parti, Blaise Compaoré. Il croit savoir que cela serait bénéfique non seulement au parti mais aussi au pays. Ceci, au regard de son expérience.

Cette décision d’annuler les sanctions est bien saluée. Seulement, aucun d’entre les sanctionnés ne s’est présenté au congrès. Pour Césaire Ky, la tendance Mahamadi Lamine Kouanda n’a pas reçu de lettres d’invitation. En plus, se présenter au congrès, estime-t-il, c’est courir le risque d’être ridiculisé.

Alpha Yago, lui, justifie son absence du fait que les sanctions couraient toujours avant la fin des travaux. Aussi, selon lui, le souci principal était d’éviter de créer des heurts ou d’avoir des propos qui pourraient contribuer à envenimer la situation. Il s’est donc abstenu de s’y rendre mais était de tout cœur avec les congressistes.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Xe Assemblée mondiale d’Emmaüs International : le défi (...)
Razel sur le tronçon Boromo-Bobo : mise au point
Cour des comptes du Burkina : l’ambassadeur de France (...)
Romano Prodi au Burkina Faso:la crise ivoirienne au (...)
Présumés putschistes : 7 suggestions pour de meilleures (...)
Visite de Romano Prodi à Ziga : l’espoir à travers l’eau (...)
Me Barthélémy Kéré, bâtonnier de l’ordre des avocats : "Les (...)
Tronçon Boromo - Bobo-Dioulasso : RAZEL fait du (...)
Tentative de putsch : déclaration conjointe d’associations de
Les Burkinabé, à bon droit, ont appris à être circonspects"
Education au BUrkina : les revendications du (...)
"Au Burkina, on fait bien avec peu",Francis Blondet, (...)
Tentative présumée de coup d’Etat : sommes-nous encore ces (...)
"Le lieutenant Minoungou présentait le même tableau (...)
On murmure
"Le juge militaire m’a surpris positivement"
CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL : de Juliette Bonkoungou à (...)
Conseil économique et social : nouvelle présidence, (...)
Tentative présumée de putsch : le lieutenant Minoungou (...)
VIE DES PARTIS : l’UDPI après Dongo Longo
Tentative de coup d’Etat : Le MBDHP a rendu visite au (...)

Pages : 0 | ... | 10353 | 10374 | 10395 | 10416 | 10437 | 10458 | 10479 | 10500 | 10521 | 10542



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés