Actualités :: Burkina : Abdel Aziz Sérémé élu président du Parti pour le développement et le (...)

Sans surprise, Abdel Aziz Sérémé, précédemment président par intérim du Parti pour le développement et le changement, a été confirmé à la tête du Bureau exécutif national du parti, ce dimanche 3 novembre 2019, à l’issue du 2e congrès ordinaire.

Les travaux de ce 2e congrès se sont déroulés sous le thème « Consolidation du ciment social, renforcement de l’unité nationale, de la stabilité et de la paix, dans un contexte de mutations socio-politiques, de défis sécuritaires et d’ancrage de la démocratie au Burkina Faso ». Ils ont été sanctionnés par le renouvellement du Bureau exécutif national, qui passe désormais de 37 à 70 membres et l’élévation de Saran Sérémé au rang de présidente d’honneur.

Une vue des congressistes au Palais des Sports de Ouaga 2000.

Dirigé par Abdel Aziz Sérémé, celui-là même qui assurait l’intérim à la tête du parti depuis octobre 2017, après la nomination de la présidente Saran Sérémé au poste de Médiateur du Faso, le BEN ambitionne renforcer la formation de la jeunesse pour « un développement équitable et harmonieux du Burkina Faso ».

Le président du BEN a exhorté les militants à une union sacrée autour du président du Faso et de son gouvernement.

Ce 2e Congrès a pris une motion de soutien au gouvernement pour « ses efforts en faveur de la sauvegarde de l’unité et de la paix ». Le parti va-t-il présenter un candidat à l’élection présidentielle de 2020 ? A cette question, le président Abdel Aziz Sérémé a laissé entendre que la situation nationale commande au parti du cheval blanc une unité d’actions autour du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, pour « affronter les ennemis internes ou externes du Burkina Faso ».

Le nouveau Bureau exécutif national est composé de 70 membres

Le parti a également pris une motion de soutien aux forces de défense et de sécurité dans cette lutte âpre contre le terrorisme. Actualité faisant, les militants ont eu pensée pour le député-maire de la commune de Djibo, Dicko Oumarou et trois autres personnes, assassinés ce dimanche, par des individus non identifiés non loin de Gaskindé, sur l’axe Djibo-Namissiguia.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités (...)
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés (...)
Burkina : Le conseiller spécial du président du Faso, (...)
Processus électoral au Burkina : Une formation pour (...)
CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de (...)
Nécrologie : L’UPC annonce le décès de la députée Rose (...)
Exclusion sociale des femmes : Les députés du Bazèga s’en (...)
Politique : « Le président Blaise Compaoré est notre (...)
Massacre de Barga et de Dinguila : Le MPP appelle les (...)
Politique : Sitôt lancée, La Marche pour la patrie (LMP) (...)
Processus électoral : Les partis politiques de (...)
Journées parlementaires : Le groupe Burkindlim se penche (...)
Consultation électorale au Burkina Faso : Il est temps (...)
Massacre de 43 civils au nord : L’opposition exige une (...)
Région du Sud-Ouest : La campagne d’enrôlement sur les (...)
IUTS : L’UPC appelle le gouvernement à un dialogue (...)
CDP : L’appel à candidatures à la présidentielle est ouvert (...)
Présidentielle de 2020 : Les militants MPP de la (...)
Marche contre l’application de l’IUTS : l’ADF-RDA félicite (...)
Burkina : Un collectif de partis politiques appelle à un (...)
MPP : Voici la composition du Bureau exécutif national (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10311


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés