Actualités :: Vie politique : « Par ce rapportage des sanctions, le CDP reste encore plus (...)

Quelques heures après la publication des lettres de Blaise Compaoré, recommandant à l’organe dirigeant du parti de « rapporter » les sanctions, aux dissidents de faire profil bas et à l’ensemble des militants de resserrer les rangs autour des défis électoraux à venir, la direction politique nationale du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a réagi, ce lundi, 14 octobre 2019 à Ouagadougou via une conférence de presse.

C’est le vice-président du parti, Achille Tapsoba, entouré de proches collaborateurs, qui a conduit cette sortie de presse au siège national du parti. Après avoir observé une minute de silence en la mémoire des victimes des attaques terroristes, le vice-président du CDP est succinctement revenu sur l’origine des sanctions du 22 septembre 2019, objet de la réaction du président d’honneur du parti, Blaise Compaoré, en rappelant qu’elles avaient été prises à l’encontre de militants qui étaient « en porte-à-faux » avec les textes fondamentaux du parti et dont certains sont même allés jusqu’à ester le parti en justice.

Suite auxdites sanctions, le président d’honneur du parti a convoqué les parties en Côte d’Ivoire (où il réside depuis l’insurrection populaire) pour des concertations au sortir desquelles, il a invité la direction du parti à « rapporter » les sanctions dans un esprit de renforcement de la cohésion et de l’unité du parti, en vue de relever avec succès les défis électoraux de 2020. La direction politique du CDP « salue à leur juste valeur », les orientations données par Blaise Compaoré et souligne que l’organe dirigeant du parti va, diligemment, œuvrer à « rapporter » les sanctions aux fins de pouvoir mener, ensemble, le « bon combat » pour la victoire du parti aux échéances de 2020.

A en croire Achille Tapsoba, cette démarche du fondateur n’est nullement un désaveu de la direction politique nationale du CDP ni des décisions du congrès extraordinaire, encore moins du président du parti. « Car, comme nos textes le stipulent, tout militant ou organe peut faire recours aux organes supérieurs pour revenir sur les sanctions », précise-t-il, ajoutant que les décisions du président d’honneur portent l’espoir de la direction politique et du parti tout entier.

« Nous avons voulu que ces différents camarades prennent conscience de l’intérêt du parti pour que nous travaillions à un meilleur devenir de votre cher Faso. Pour qui connaît le fondateur, grand homme d’Etat, conciliateur et homme de paix, sa réaction ne pouvait qu’aller dans le sens du rassemblement, de la cohésion et l’unité », justifie M. Tapsoba.

« Ensemble, nous allons proposer un nouveau contrat social avec les Burkinabè afin de répondre aux attentes de nos populations et leurs aspirations à la sécurité, à la paix et à la prospérité. Pour qu’enfin, ensemble, nous œuvrions au retour de tous les exilés politiques dans le cadre de la réconciliation nationale », projette le vice-président du CDP.

Par cette sortie donc, la direction politique nationale du CDP veut rassurer ses militants des villes et campagnes, ainsi que de l’opinion nationale et internationale, qu’elle est « en phase » avec le président d’honneur du CDP.

‘’Par ce rapportage, le CDP reste encore plus fort et dans cette unité, nous avons la certitude de notre victoire de 2020 pour un avenir radieux des Burkinabè’’, lance en substance Achille Tapsoba.

OL
Lefaso.net

Mesures d’accompagnement : Et le secteur primaire (...)
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour (...)
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative (...)
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » (...)
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités (...)
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés (...)
Burkina : Le conseiller spécial du président du Faso, (...)
Processus électoral au Burkina : Une formation pour (...)
CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de (...)
Nécrologie : L’UPC annonce le décès de la députée Rose (...)
Exclusion sociale des femmes : Les députés du Bazèga s’en (...)
Politique : « Le président Blaise Compaoré est notre (...)
Massacre de Barga et de Dinguila : Le MPP appelle les (...)
Politique : Sitôt lancée, La Marche pour la patrie (LMP) (...)
Processus électoral : Les partis politiques de (...)
Journées parlementaires : Le groupe Burkindlim se penche (...)
Consultation électorale au Burkina Faso : Il est temps (...)
Massacre de 43 civils au nord : L’opposition exige une (...)
Région du Sud-Ouest : La campagne d’enrôlement sur les (...)
IUTS : L’UPC appelle le gouvernement à un dialogue (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10332


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés