Actualités :: Vie politique : Une délégation du Mouvement patriotique pour le salut chez le (...)

Avec à sa tête, Pr Augustin Loada, président du Mouvement patriotique pour le salut (MPS), la délégation est allée, ce vendredi, 9 août 2019, présenter le nouveau-né politique à Sa Majesté et recueillir ses conseils.

Lancé les 27 et 28 juillet 2019 à Tenkodogo (région du Centre-est), le MPS a inscrit la défense des valeurs de réconciliation nationale, de paix et de prospérité partagée parmi ses priorités. C’est à cet engagement que le parti répond en se rendant en cette matinée au Palais du Mogho Naaba, selon les explications de la délégation. Avant de remettre une copie des textes fondamentaux du MPS au Mogho Naaba, la délégation lui a adressé ses félicitations pour son engagement dans la préservation de la paix et la promotion des valeurs sociales.

En réaction, l’autorité coutumière a, tout en félicitant son hôte pour le courage, la patience et la sagesse dont il a toujours fait preuve, souhaité que le MPS réponde à son manifeste pour le bonheur de l’ensemble du peuple burkinabè. Elle dit garder en mémoire, les efforts du professeur pour le pays, notamment lors des événements difficiles que le pays a traversés ces dernières années.

Le Mogho Naaba a souligné que son message reste le même envers toutes les organisations (politiques comme civiles) et visiteurs : travailler au pardon, à la paix, la justice sociale et à une prospérité partagée.

S’adressant ensuite au chef de délégation sous l’angle de l’ enseignant, le Mogho Naaba l’a d’abord félicité pour le sacrifice consenti dans la formation des étudiants et des cadres de ce pays avant de le galvaniser à être également un éducateur sur la scène politique, en inculquant les valeurs sociales et du vivre-ensemble aux militants.

Sa Majesté reste persuadée qu’avec le dialogue et le pardon, on parvient toujours à trouver des solutions aux divergences.

"Le travail que le MPS est en train d’entreprendre va dans le sens de ce que le Mogho Naaba a toujours recherché : la paix et cohésion au Burkina Faso", a expliqué, à sa sortie d’audience, le président du parti, Pr Loada.

Selon l’ancien directeur exécutif du Centre pour gouvernance démocratique (CGD), toutes les enquêtes d’opinion ont montré que les institutions traditionnelles bénéficient de plus de confiance auprès des citoyens que les institutions étatiques ; d’où la nécessité, de son avis, de travailler à faire un bon maillage des deux institutions. "Lorsque nous venons voir les traditionnels, c’est parce que nous prenons acte que ces institutions bénéficient de la confiance des militants à travers ce qu’elles défendent comme valeurs, et le MPS travaille à ce que ces valeurs défendues puissent s’ancrer dans la République", soutient le président du parti.

Selon ses responsables, c’est ce travail de réforme (synthèse institutions traditionnelles/ institutions étatiques) que le MPS fera, une fois au pouvoir.

A en croire la délégation, le travail de visite aux institutions traditionnelles va se poursuivre à travers le territoire.

"Une de nos ambitions, c’est faire du MPS, une formation politique distinguée par son professionnalisme. Cela suppose également que le parti soit structuré sur l’ensemble du territoire national et c’est à ce défi qu’il s’attaque en ce moment", confie l’ancien ministre de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, Augustin Loada.

Lire aussi : Pr Augustin Loada, président du Mouvement patriotique pour le salut : « Le MPS se situe résolument dans le camp de l’opposition »

OHL
Lefaso.net

Burkina : Des opposants porte-gamelles
Gouvernance démocratique : Clarifier le statut de la (...)
Situation nationale : "Ainsi donc, sans pudeur, se sont (...)
Simon Compaoré : "A moins d’être apatride, on ne peut (...)
Promotion de la femme : Le département dresse son (...)
Halidou Ouédraogo : "La vraie question devrait être (...)
Burkina-Ghana : La voie ferrée Ouaga-Kumassi à (...)
Meeting del’opposition :la quête de l’alternance en (...)
Meeting de l’opposition vraie : "La Constitution n’est (...)
L’opposition burkinabè et la présidentielle de 2005 : Où (...)
Meeting de l’opposition : La "compaorose" vilipendée
Présidentielle 2005 : L’opposition donne un spectacle (...)
Discours politique au Burkina : Les bons pas du (...)
Assemblée nationale : "Le Burkina peut tirer profit de (...)
Le Burkina Faso s’affirme plus que jamais comme la (...)
"Coups d’Etat et démocratie" : Regards croisés sur un (...)
Révision du code électoral : le CDP rejette les critiques (...)
Option de rupture de l’OBU : une décantation salutaire (...)
Politique nationale : Vous avez dit "Compaorose" (...)
Partis d’opposition : Les soucis de Hermann Yaméogo
L’OBU face à la presse : "Ce n’est pas le pouvoir qui est (...)

Pages : 0 | ... | 10164 | 10185 | 10206 | 10227 | 10248 | 10269 | 10290 | 10311 | 10332 | ... | 10668

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés