Actualités :: Burkina Faso : La classe politique à la quête d’un « Burkina de paix et de (...)

Annoncé pour avril 2019, le dialogue politique national entre la majorité présidentielle et l’opposition s’est, finalement, ouvert ce lundi, 15 juillet 2019 à Ouagadougou autour des préoccupations liées à la vie de la nation.

L’ambiance était conviviale à la salle polyvalente de Kosyam (palais présidentiel), où responsables et représentants de partis et formations politiques de la majorité présidentielle et de l’opposition politique ont rendez-vous, du 15 au 20 juillet 2019, pour scruter les préoccupations relatives à la vie nationale.

Les travaux sont co-présidés par le premier responsable des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP), Simon Compaoré, et le Chef de file de l’opposition politique au Burkina-Faso (CFOP-BF), Zéphirin Diabré. Cette assise se tient dans un contexte national mis à rude épreuve du fait de l’insécurité, avec en sus, son lot de décès et de populations déplacées. Le président du Faso, Roch Kaboré, qui a présidé l’ouverture des travaux, a donc marqué une pensée pieuse pour les victimes du terrorisme et des violences en politique.

Délégation de l’opposition politique

« Ces dernières années, notre pays subit des attaques terroristes d’une ampleur jamais égalée et à un moment où les attentes sociales se font de plus en plus pressantes et généralisées de la part des partenaires sociaux », situe le président Roch Kaboré, jaugeant la présence des acteurs politiques comme une expression de la volonté commune d’œuvrer pour la prospérité du Burkina. Le président du Faso, tout en considérant légitimes, les aspirations du peuple au progrès, à la justice et au bien-être, relève ici également que les ressources du pays ne permettent pas de faire face à toutes les attentes et revendications en même temps.

« Au surplus, certains comportements humains, imputables à l’incivisme, au défi contre l’autorité de l’Etat, à l’intolérance et au jusqu’au-boutisme se développent, au mépris de notre vivre-ensemble et des valeurs de dignité, de probité et d’ardeur au travail qui ont toujours caractérisé et fait la fierté de notre peuple », a expliqué M. Kaboré. Il est toujours possible, poursuit-il, d’améliorer continuellement la gouvernance afin de réhabiliter l’homme burkinabè, pour en faire un artisan de premier plan de sa propre promotion et du développement du Burkina, dans la paix, la démocratie et le progrès.

Les membres de la majorité présidentielle

De l’avis du président du Faso, le caractère de « préoccupation nationale » de certaines thématiques appellent un élargissement du cadre pour des discussions impliquant d’autres composantes de la nation.

« Je m’engage à transmettre toutes les propositions consensuelles au gouvernement et au parlement, dans le respect des attributions respectives de toutes les institutions républicaines », a déclaré le président Kaboré, indiquant que toutes les autres suggestions et recommandations continueront d’alimenter les échanges dans la perspective de la construction nationale.

« Le Burkina Faso de nos rêves partagés est à portée de main, à condition que nous fassions toutes et tous preuve de dépassement de soi pour ne privilégier que les intérêts de la patrie commune », a adressé le président du Faso, Roch Kaboré.

OL
Lefaso.net

Crédit-Photo : Direction de la communication de la présidence du Faso

Système de santé : Le Mouvement des intellectuels pour le (...)
Burkina Faso : La traite de nouveaux acteurs dans la (...)
Burkina : L’UPC dénonce une campagne déguisée du Président (...)
Tabaski 2019 : L’UPC souhaite une joyeuse fête aux (...)
Fête de l’Aid El kébir : « Un moment privilégié de partage (...)
Vie politique : Une délégation du Mouvement patriotique (...)
Fête de l’Aïd-El-Kébir : Les vœux du MPP aux fidèles (...)
Démocratie : « De l’urgence d’interdire les partis (...)
5 août 1960-5 août 2019 : Le Burkina commémore le 59e (...)
Anniversaire du 4 août : Le président du Faso salue « (...)
4 août 1983 : L’appel du président Thomas Sankara
Burkina Faso : Résoudre « l’absence » d’État ou périr (...)
Appel de Manéga : Remise du ‘’contenu’’ aux acteurs (...)
Mouvement patriotique pour le salut : Yacouba Isaac (...)
Etablissements publics de l’Etat : La session 2019 met (...)
Pr Augustin Loada, président du Mouvement patriotique (...)
Centre-Nord : Les partisans de Kadré Désiré Ouédraogo (...)
Assemblée nationale : Une opération de collecte de sang (...)
Paul Kaba Thiéba, ancien Premier ministre : « Je demande (...)
Nouvelle Alliance du Faso : Des jeunes s’outillent en (...)
Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10017



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés