Actualités :: Session budgétaire : Le gouvernement invité à mieux gérer les finances

La deuxième session ordinaire de

l’année 2003 de l’Assemblée nationale s’est achevée lundi 22 décembre 2003. La clôture de cette session a été l’occasion

pour le président de l’Assemblée nationale, Roch Marc Christian Kaboré, de faire le bilan de plusieurs mois d’activités du

parlement et d’adresser ses vœux de nouvel an au peuple burkinabè et aux communautés étrangères vivant au Burkina Faso.

Le

24 septembre dernier, les députés burkinabè entamaient leur deuxième session ordinaire dite session

budgétaire.

L’événement majeur intervenu au cours de cette session est l’adoption du budget de l’Etat, gestion

2004.

Un budget qui prévoit en recettes 589 128 481 000 F CFA et en dépenses 666 129 347 000 F CFA. Le gouvernement

s’est engagé à combler avec l’appui des partenaires le besoin de financement évalué à 77 000 866 000 F CFA.

Au-delà de

l’adoption du budget qui permettra au gouvernement d’accomplir ses missions pendant l’année 2004, des recommandations

importantes lui ont été formulées par le parlement. Ainsi les députés recommandent-ils au gouvernement, la création d’un cadre

juridique général sur les établissements publics de l’Etat, la nécessité de mener dans les meilleurs délais une réflexion sur

la gestion des ressources de l’Initiative des pays pauvres très endettés (PPTE), l’application stricte des procédures

d’endettement, la réforme des services financiers de la poste etc.

Autres activités menées au cours de la

session

La session a également permis l’examen et l’adoption de 4 projets de loi. Il s’agit entre autres , du projet

de loi relatif aux établissements de tourisme et à la promotion touristique, de celui portant fixation du taux de cotisation à

la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO) et du projet de loi de règlement du budget de l’Etat , gestion

2001.

En outre , six projets de loi de ratification d’accords, de protocoles ou de conventions signés par le

gouvernement ont été adoptés dont la loi de ratification relative au statut de Rome de la Cour pénale internationale.

En

dehors des activités réalisées pendant la session budgétaire, l’Assemblée nationale a aussi été active au plan national et

international. Elle a en effet procédé le 7 août 2003 au lancement du projet de renforcement des capacités de dialogue du

parlement sur les stratégies et politiques de développement, à la création de l’Association burkinabè des anciens

parlementaires (ABAP), à l’organisation du forum entre elle et les organisations de la société civile les 2,3 et 4 décembre

derniers.

Au plan international, le parlement a pris part à plusieurs rencontres parmi lesquelles la 58e session

ordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU, la 6ème session de l’Assemblée paritaire Afrique-Caraïbes, Pacifique-Union

européenne. Ces démarches s’inscrivent, selon Roch Marc Christian dans le prolongement de la volonté du parlement de bâtir une

diplomatie parlementaire opérante, en concordance avec les aspirations des peuples à la paix, au progrès et à la sécurité

partagée.

Mois de Solidarité , soutien aux Etalons, tentative de déstabilisation

Le mois de Solidarité initié par

le ministère de l’Action sociale et l’Initiative nationale de soutien aux Etalons ont été salués par le président de

l’Assemblée nationale. Il souhaite au nom de la représentation nationale que cet élan contribue à resserrer les liens de

fraternité et de solidarité entre tous les Burkinabè. Le parlement a par ailleurs adressé ses encouragements aux Etalons juniors

malgré leur élimination prématurée à la Coupe du monde tout en appelant le peuple burkinabè à faire bloc derrière les seniors

pour la 24ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations Tunisie 2004.

Quant à la tentative présumée de déstabilisation

intervenue en octobre dernier, elle a été condamnée par la représentation nationale. Tout en la condamnant fermement,

l’Assemblée se félicite du choix de la voie judiciaire pour connaître de cette affaire.

La session budgétaire qui

s’achève à quelques jours de la fête de la Nativité et du nouvel an enfin parmis au parlement d’adresser ses vœux à tous les

Burkinabè et aux communautés étrangères vivant au Burkina Faso.

Une pensée particulière a été adressée aux frères et

sœurs vivant en Côte d’Ivoire et dans les autres parties du monde. La cérémonie de clôture de la session a connu la présence de

plusieurs membres du gouvernement dont celle du Premier ministre, Paramanga Ernest Yonli.

Enok KINDO
Sidwaya

Burkina Faso : Fatimata Sanou/Touré nommée médiateur du (...)
Message du président du Faso : « A partir de ce discours, (...)
Burkina : Le président essaie de reprendre la main face (...)
Burkina : L’opposition invite les forces de l’ordre à (...)
Situation sécuritaire au Burkina : « Oui, j’ai compris (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Le RPI préconise la (...)
Situation sécuritaire au Burkina : « Les moments ne sont (...)
Burkina : Une démisson du président du Faso plongera le (...)
Lutte contre le terrorisme : Le RPD appelle à plus de (...)
Burkina : Trois partis politiques demandent à Roch (...)
Politique au Burkina : Le mouvement "C’est le moment" (...)
Inata ! : La grande honte de la grande muette (...)
Burkina : « Personne n’est indispensable…, pourvu que (...)
Assemblée nationale : Report de la séance plénière (...)
Conseil supérieur de la magistrature : Prendre des (...)
Dégradation de la situation sécuritaire au Burkina : La (...)
Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir (...)
Burkina - Élections municipales de 2022 : Le conseil des (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Le RDN invite les (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Des Bobolais invitent (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Des manifestants (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11298



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés