Actualités :: Commémoration de la fête nationale : Satisfecit des récipiendaires

A la présidence du Faso, jeudi 11 décembre 2003, de nombreux Burkinabè ont été décorés pour leur mérite et pour service rendu à la nation.
Sidwaya a recueilli les impressions de quelques-uns d’entre eux. Ils sont entre émotion, satisfecit et défi à relever.

Zabré Moussa, premier ministère : Je suis très content d’avoir cette décoration parce que c’est un encouragement de l’administration. Nous remercions d’abord le président du Faso, le Premier ministre de nous avoir encouragés, ensuite, nous souhaitons bonne chance à nos collègues afin qu’ils puissent bénéficier aussi, un jour de décorations comme nous.

Mme Ouédraogo Fatoumata, agent de bureau à l’Assemblée nationale : Cette distinction me va droit au cœur et je ne sais comment remercier mes patrons pour ce geste. J’espère avoir une autre décoration qui est celle de chevalier de l’Orde du mérite national avant que je ne parte à la retraite. A cet effet, je me mettrai davantage au service de mon peuple.

Mme Nignan, coordonnatrice nationale de l’AKWAFEB : Cette décoration est un honneur pour moi. En tant que coordonnatrice d’une association, nous dédions cette distinction à toutes les pionnières qui ont toujours œuvré à un véritable épanouissement de la femme.

Thomas Sanon, enseignant à l’Université de Ouagadougou : En toute humilité, j’avoue que je suis très heureux de cette décoration. Je suis également très reconnaissant aux autorités, particulièrement au ministère de l’Enseignement de base d’avoir pensé que ce que j’ai fait en matière d’éducation méritait la reconnaissance et de son ministère, et surtout de la nation.

J’essaie de dire honnêtement ce que je pense et si finalement cela peut contribuer à faire avancer les débats et le pays, j’en suis très heureux.

Pasteur Issaka Flavien Tapsoba : Cette décoration est une expression de satisfaction pour moi. Si l’on a considéré que le peu que l’on a apporté comme contribution pouvait être récompensé par une médaille, Dieu merci. Nous remercions en tous les cas, les autorités de ce pays qui pensent chaque année à motiver les citoyens de Burkina Faso à mieux œuvrer au développement de notre chère patrie. Cette décoration est également un appel pour que tout le monde s’implique à la construction du pays.

Ce qui a été fait ce soir fera impression dans les cœurs, dans les esprits pour une meilleure participation des citoyens à la construction nationale.

Mme Sophie Sow, ambassadeur du Burkina Faso en Egypte : Nous avons été distinguée parmi des milliers de fonctionnaires. Alors, c’est une fierté pour moi aujourd’hui de porter les couleurs du pays. C’est aussi une façon de m’encourager à faire davantage pour donner l’exemple. C’est en quelque sorte le travail rémunéré de façon morale. Et moi, j’en suis fière et je ne peux qu’exprimer ma joie, mon bonheur de servir encore mon pays surtout à l’extérieur.

Michel Sanou, ancien président de l’Ordre des experts comptables : Mais j’ai fait également beaucoup d’actions sociales. C’est dans ce cadre-là que le président du Faso m’a honoré à travers cette distinction.

D. Kékoura Kourouma décoré de la médaille de chevalier de l’Ordre national

J’étais le conseiller ONUSIDA au Burkina Faso. Je suis d’abord très reconnaissant au gouvernement pour cette distinction. Je suis d’autant plus satisfait que je n’aurai pas pu avoir cette distinction sans l’appui des collègues avec lesquels j’ai travaillé au secrétariat permanent de la lutte contre le Sida, le ministère de la Santé et l’ensemble des acteurs de la lutte contre le Sida au Burkina. Il y a aussi les agences du système des Nations unies ici qui m’ont donné de bonnes conditions de travail et mes collègues de l’équipe onu sida de même que ceux de l’équipe inter-pays basée à Abidjan et le secrétariat de l’ONUSIDA à Genève. Je suis vraiment très satisfait de cette distinction et je remercie le peuple burkinabè et son gouvernement.

Inoussa Kinda, directeur de la Télévision du Burkina promu au grade honorifique d’officier de l’Ordre national

Comme pour beaucoup de récipiendaires cet après-midi, c’est des sentiments de satisfaction et de joie d’avoir été reconnu et d’avoir reçu la distinction honorifique d’officier de l’Ordre national récompense un travail rendu. Je partage cette distinction avec l’ensemble des travailleurs de la RTB avec lesquels nous avons pu "abattre" ce travail pour lequel nous avons été reconnu.

Cette décoration est un encouragement à bien faire notre travail et à tous les communicateurs, nous les invitons à suivre les clauses du métier, l’éthique, la déontologie, et, bien sûr, le professionnalisme. Toutes choses mises en ensemble conduisent à un meilleur rendu pour nos téléspectateurs et pour nos lecteurs pour lesquels nous sommes commis.

M. Sorgho Hamidou dit Enok, médaillé de chevalier de l’Ordre du mérite

Je suis très content que l’Etat burkinabè reconnaisse mes mérites. Je remercie les autorités qui ont été à la base de cette distinction. Cette décoration est une interpellation à redoubler d’ardeur dans le travail.

Albert Béréwoudougou, décoré de la médaille de chevalier de l’Ordre national

J’éprouve naturellement des sentiments de joie. Après plus d’une vingtaine d’années de service si à un moment donné, les supérieurs hiérarchiques considèrent que vous avez accompli comme il se doit, les tâches à vous confiées et vous propose à la décoration, c’est une bonne chose. C’est un encouragement pour les autres agents qui n’ont pas démérité, et qui peuvent penser que leur tour viendra un jour. J’ai également un sentiment de reconnaissance vis-à-vis de ma hiérarchie qui m’a proposé à cette décoration.

Mme Mafarma Sanogo, directrice de la Radiodiffusion du Burkina, élevée à la distinction honorifique de chevalier de l’Ordre national

C’est une grande joie pour moi, une satisfaction, une grande fierté et je suis vraiment reconnaissante à M. le Président du Faso qui m’a donné cette distinction et je remercie tous ceux qui ont œuvré à cela. Je dédie la médaille à tous mes collaborateurs, à tous mes confrères. Dans le monde de la communication il ya eu beaucoup de distinctions cette année et c’est une reconnaissance que la communication, que la presse est pour beaucoup dans le processus de démocratisation de notre pays et je crois aussi que c’est un appel à ces hommes et femmes de presse d’œuvrer encore à renforcer la démocratie.

Mme Coulibaly née Koné Madeleine chevalier de l’Ordre du mérite burkinabè

Ce sont des sentiments de joie que d’avoir cette décoration et je remercie mes supérieurs directs. Ceux qui m’ont proposé. Je suis contente de mériter cette médaille.

M. Alexis Somé, décoré de la médaille de chevalier de l’Ordre national

C’est une émotion et un sentiment de joie qui m’animent en cette circonstance. C’est un moment de reconnaissance à l’endroit des personnes grâce auxquelles j’ai pu être décoré en ce jour. Cette médaille est une invite et un encouragement à travailler davantage. Après plus de 15 ans de service dans la fonction publique, pour un communicateur, on s’ait qu’il n’ y a pas de samedi ni dimanche. Alors c’est un moment d’émotion et de reconnaissance. Tout le monde sait que le communicateur est presque le parent pauvre à certains moments, si on sait qu’on pense à toi ça réchauffe le cœur.

Mme Poussi née Balima Elisabeth, chevalier de l’Ordre de mérite burkinabè avec agraphe administration

Je suis contente d’être décorée, c’est un jour inoubliable pour moi. Je remercie mes collaborateurs et mes supérieurs hiérarchiques qui ont reconnu mes mérites.

Oumar Ouédraogo, de l’Union des jeunes pour le développement, distingué dans l’Ordre du mérite, chevalier avec agraphe jeunesse

Pour moi, la distinction est une reconnaissance de la nation toute entière en faveur de ce que nous faisons au plan national et international. Nous en sommes vraiment très reconnaissant.

Suzanne Sawadogo décorée de la médaille de chevalier de l’Ordre du mérite

Cette distinction est un mérite que je dodie à tous mes collègues et collaborateurs car seul on ne peut rien mériter.

Mme Zallé née Somé Lydie, sage-femme de formation distinguée au titre de chevalier de l’ordre du mérite

Cette décoration me remplit le cœur de joie c’est une récompense de mes mérites et je peux qu’être réconfortée. En tant que sage-femme, ce n’est pas facile d’aller veiller chaque fois loin de son mari et loin de ses enfants. Je dédie cette décoration et cette réussite professionnelle à mon mari qui m’a toujours soutenue ainsi qu’à mes enfants.

Interview express réalisée par Ibrahiman SAKANDE
Email : ibra.sak@caramail.com
Bachirou NANA
Flavien Arsène BATIONO
Rabhanki Abou-Bâkr ZIDA

Elections législatives 2020 : C’est fini pour le dépôt (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina : Le Conseil (...)
Elections de 2020 au Burkina : L’opposition suspecte le (...)
Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala (...)
Elections législatives du 22 novembre : Voici la liste (...)
UNIR/PS : La section communale de Bokin bat le rappel (...)
Quota genre aux élections : La Majorité présidentielle (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Les partis de la (...)
Démission du MPC de la Majorité : « Claude Ouédraogo (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina : Les dates (...)
Elections de 2020 au Burkina : Le CGD pose la réflexion (...)
Élections au Burkina : Ce qu’il faut savoir de la (...)
Litige au CDP : Le juge interdit à Mahamadi Kouanda (...)
Présidentielle de 2020 : Des jeunes collectent des fonds (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina Faso : Le fichier (...)
Loumbila : « Nous avons pris des mesures pour freiner la (...)
Assemblée nationale : Le Renouveau démocratique tient ses (...)
Commune de Ouagadougou : Amadou Sana élu deuxième adjoint (...)
Élections couplées de 2020 au Burkina : Le calendrier (...)
Réduction des inégalités : Un consortium d’OSC plaide (...)
Procès Mahamadi Kouanda contre la direction politique du (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10626



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés