:: Immersion dans les cabarets de la ville de Ouagadougou

A Ouagadougou les maquis, les buvettes, les bars, bref les débits de boisson poussent un peu partout comme des champignons. S’asseoir prendre un verre, seul ou avec des amis, à la descente du boulot ou à n’importe quel moment de la journée ou encore faire le show les weekends, devient de plus en plus, si ça ne l’est déjà, le quotidien de bon nombre de Burkinabè.

’’Il faut se faire plaisir tant que tes moyens te le permettent’’ dira quelqu’un. Mais en plus des débits de boissons dits modernes, il y a également les cabarets connus comme lieux de vente du dolo, la bière locale ou bière traditionnelle.

Ces cabarets, loin de disparaître avec l’urbanisation, demeurent et connaissent une forte fréquentation. Mieux les « dolotières » s’organisent en association pour donner un visage urbain à la chose et de ce fait pérenniser la vente de cette boisson locale.

La WebTV de Lefaso.net vous propose ici un premier épisode d’une série de reportages sur les cabarets à Ouagadougou et ses villages environnants.

Consignes de sécurité à l’occasion des fêtes de fin (...)
Santé : « Les règles douloureuses peuvent être le signe (...)
« On aura de grands journalistes mais pas de la trempe (...)
Foire du centenaire de la Haute-Volta : Tenkodogo (...)
Centenaire de la Haute-Volta : Un salon des ’’ curiosités (...)
Norbert Zongo, « drôle et serviable », témoigne Abdoulaye (...)
Festival Yeelba à Rome : Le styliste François 1er y (...)
Festival Yeelba à Rome : Le styliste Adama Traoré, salue (...)
Festival Yeelba à Rome : Kando Maminata , responsable de (...)
Diaspora burkinabè : Aminata Sanou vend la culture (...)
Burkina : « C’est mieux de payer ce que nous-mêmes nous (...)
Lutte contre le terrorisme : Les comportements à adopter (...)
Voyagez avec ARAFA VOYAGES, agence spécialisée dans (...)
Coopération : « La Chine ne coopère pas avec l’Afrique (...)
Lutte contre le terrorisme et protection des défenseurs (...)
Recrutement de volontaires : « Je suis prêt et j’ai (...)
Rencontre avec l’artiste Rama La Slameuse
An V de l’insurrection populaire de 2014 : Entre remords (...)
Mutilations génitales féminines au Burkina Faso : La (...)
Santé : Un important stock de déchets biomédicaux (...)
Les 26 et 27 septembre 2019 se tient à Loumbila, un (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 483


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés