Actualités :: 55e journée de la déclaration universelle : Les Droits humains comme socle de (...)

Le Burkina Faso, à l’instar des autres nations libres de la planète, a commémoré mercredi dernier le 55e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

La cérémonie commémorative a été marqué par plusieurs déclarations , dont le message du secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan, lu par le chargé d’affaires du Centre d’Information des Nations unies.

"Depuis 55 ans, la Déclaration universelle des droits de l’homme est source d’espoir pour le monde entier, comme le sont les hommes et les femmes qui, vaillamment, militant pour les droits de l’homme dans tous les pays et à qui je souhaite rendre hommage aujourd’hui pour leur abrégation et leur courage." Ainsi commence le message du premier fonctionnaire international, à l’occasion de la journée des droits de homme, le 10 décembre 2003.

Ensuite, Kofi Annan honore en mémoire d’un illustre compagnon, le remarquable Sergio Viein de Mello, haut-commissaire aux droits de l’homme décidé en même temps que 21 autres fonctionnaires dévoués au service de la prise et des droits de l’homme, dans l’attaque perpétrée contre le quartier général de l’ONU à Bagaded

"Sa mort a porté un coup terrible à la cause des droits de homme", déplore M. Anan, dont le message salut également le militantisme de Mme Shirin Ibadi, prix Nobel de la paix 2003, "en récompense de ses courageux efforts en faveur des droits de l’homme.

Autre message pour la défense des droits de l’homme au cours de cette commémoration, celui de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples, message délivré par Mme Salama Sawadogo présidente de ladite commission.

Mme Sawadogo, a rappelé les actions de la Commission africaine au cours des derniers mois et années, et plaidé pour une lutte permanente en janvier des droits fondamentaux de l’être humain dans tous les pays africains. C’est ainsi que la Commission a diffigenté une mission de haut mikean en Côte d’Ivoire, suite aux événements malheureux survenus dans ce pays.

La Déclaration universelle des droits de l’homme et des peuples est "l’idéal commun à atteindre pour tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette déclaration constamment à l’esprit, s’efforcent, par l’enseignement et l’éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d’en assurer, par des mesures progressives d’ordre national et international, reconnaissance et l’application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction." En citant ce préambule dans son allocution, Mme Monique Ilboudo, ministre de la Promotion des droits humains a fait un bref historique de l’évolution de la promotion de ces droits au Burkina Faso, pays qui a connu trois régimes constitutionnels et six régimes d’exception.

Mme Ilboudo a ensuite affirmé que des partenaires bilatéraux et multa.. ; ;, ainsi que des militants de la société civile ont compris la volonté politique du gouvernement pour une réelle promotion des droits humains (...) .

cette voie que nous voulons irréversible, l’édification d’un Etat de droit fondé sur le respect des droits humains.

Sibiri SANOU
Sidwaya

Menace de mort contre Newton Ahmed Barry : Le forum (...)
Burkina : Un groupe de jeunes prône le « renouveau » par (...)
Burkina : Le CDP, le MPP et le MPSR sont des caïmans (...)
Burkina-conseil des ministres : Cachez ces révocations (...)
Burkina : La loi organique du Conseil d’orientation et (...)
Politique au Burkina : Le CDP rencontre son président (...)
Burkina : « Comment des acteurs politiques qui ont fait (...)
Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs (...)
Burkina : Zéphirin Diabré reçoit une délégation de la (...)
Burkina/Sécurité : « Ce projet de loi est une manière (...)
Burkina Faso : La réconciliation pour remédier à l’échec (...)
Gouvernance nationale : « La classe politique burkinabè (...)
« Chaque Burkinabè doit voir l’autre comme un Burkinabè, (...)
Politique au Burkina : l’Union pour le progrès et le (...)
Transition au Burkina : « Quand on fait un coup d’Etat, (...)
Transition au Burkina : « Rien de solide ne peut se (...)
Burkina : « Oui, j’ai rencontré Blaise Compaoré à Abidjan. (...)
Transition au Burkina : « Il faut redonner à l’armée (...)
Politique/Burkina : « Tôt ou tard, le soleil du MPP va se (...)
Burkina Faso : « La prise en otage de Roch Kaboré est le (...)
Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les (...)

Pages : 0 | ... | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | ... | 11781

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés