Actualités :: Nanoro : l’ADDP rencontre ses militants

L’Alliance pour la défense de la démocratie et le progrès (ADDP) était à Nanoro le samedi 19 février 2005, pour un meeting qu’elle a tenu avec ses militants.

L’Alliance pour la défense de la démocratie et le progrès (ADDP) de Michel Nana a entrepris depuis un certain temps des sorties dans les départements du Bulkiemdé pour rencontrer ses militants. Le samedi 19 février dernier, elle était à Nanoro. L’objectif de cette sortie était de prendre contact avec les populations de cette localité et d’expliquer les raisons de la naissance de l’ADDP.

Ce fut un grand monde qui a accueilli le président de l’ADDP et la délégation qui l’accompagnait, avec des slogans qui résument les ambitions du parti : la paix, l’union et le développement. Des troupes de danse venues de plusieurs villages étaient présentes pour l’animation.

Au cours du meeting, les responsables du parti à Nanoro, les représentants des jeunes, des femmes, ont pris la parole tour à tour pour traduire leur adhésion à l’ADDP. Selon eux, ils ont été déçus par les autres partis. C’est pourquoi ils disent être maintenant avec l’ADDP, un parti qui, selon eux, prône le changement. Ils ont demandé au président du parti de rester sur la voie de la vérité et de travailler dans la transparence.

Un appel a été lancé à la population de Nanoro pour qu’elle se mobilise autour du parti. Quand Michel Nana a pris la parole, c’était pour dire merci aux militants pour leur mobilisation. Il a dit être surpris par une telle mobilisation. Il a aussi expliqué les raisons de la création du parti et les objectifs poursuivis par celui-ci.

Michel Nana a dit à ses militants que son parti comptait travailler avec les populations, surtout les femmes. Pour la présidentielle de 2005, l’ADDP a invité ses militants à soutenir la candidature de Blaise Compaoré.

Michel Nana a été un des lieutenants de Me Hermann Yaméogo, au temps de l’ADF / RDA. Après la crise qui a entraîné la création de l’UNDD, Michel Nana a préféré créer son propre parti. C’est ainsi qu’a été créée l’ADDP, qui vient allonger la liste des partis de la mouvance présidentielle.

Le Pays

Burkina : Le MPC d’Idrissa Nogo souhaite que le coup (...)
Dépolitisation de l’administration publique : Les députés (...)
Audit de l’Assemblée nationale : "Une manigance politique (...)
Révolution démocratique et populaire : Un ex-CDR plaide (...)
Burkina : Toute utilisation de l’image du président de la (...)
Burkina : Et si on mettait fin aux coups d’Etat (...)
Assemblée législative de transition : La restructuration (...)
Assurance maladie universelle au Burkina : La mise en (...)
Burkina : Le ministère de la Fonction publique passe en (...)
Paul Henri Sandaogo Damiba : « Nous avons eu beaucoup de (...)
Secteur agro-sylvo-pastoral : Le président décline sa (...)
Burkina Faso : « Il faut bouter hors de nos palais, les (...)
Front patriotique : Déclaration sur la situation (...)
Me B. Stanislas Sankara : « Quand je prends un dossier, (...)
Chronogramme de la transition : Les chefs de partis (...)
Affaire Bala Alassane Sakande contre l’ASCE-LC : Le (...)
Procès UPC contre MATDS : Le juge administratif se (...)
Affaire suspension activités politiques : « L’UPC n’a pas (...)
Burkina Faso : Le Faso autrement solidaire de l’Union (...)
Un militant de l’UPC au président Traoré : « Il n’existe (...)
Burkina : L’UPC interdite de tenir son BPN, le CDP (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12159

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés