Actualités :: Convention pour la démocratie sociale (CDS) : "Militantisme et culture (...)

La Convention pour la démocratie sociale (CDS) a organisé samedi 5 février 2005 son conseil politique national à Ouagadougou. Sous le thème "Militantisme et culture civique", ce conseil a pour but de définir le profil du militant CDS et d’envisager "l’alternance démocratique" lors des échéances électorales de 2005.

"Militantisme et culture civique" c’est sous ce thème que se tient le premier conseil politique national de la Convergence pour la démocratie sociale (CDS) de l’année 2005. Pour le président national de la CDS Djéjouma Sanon, ce conseil définira le profil du militant de son parti. Cette définition répond au souci de lever la confusion faite, selon M. Sanon, entre militants, électeurs et citoyens.

Ainsi, le président national donnera une communication relative au code général des collectivités territoriales. Elle sera le prétexte selon lui, pour des échanges entre les cadres de la CDS dans l’optique de l’approfondissement de leur patrimoine civique. Car, "le préalable à la participation de la vie politique, est d’avoir un minimun de culture, en plus de la sécurité matérielle et intellectuelle" a-t-il indiqué.

Djéjouma Sanon a saisi cette occasion pour exprimer son soutien à la lutte des travailleurs du Burkina pour l’amélioration de leurs conditions de vie et pour une augmentation significative des salaires. A son avis, l’augmentation des salaires intervenue en décembre 2004 "est insignifiante".

Cependant, affirme t-il "ce n’est pas l’augmentation insignifiante que les syndicats dénoncent de plus, mais plutôt à l’opposé, l’arrogance des nouveaux riches et le comportement du pouvoir vis à vis des travailleurs qui est le plus frustrant".

Quant aux échéances électorales de cette année la CDS souhaite que 2005 "offre au peuple burkinabè l’espérance de l’alternance pour une solution durable à ses souffrances". Appréciant la campagne agricole, le président de la CDS a affirmé qu’elle n’a pas été bonne. M. Djéjouma Sanon, a "mis en garde contre la tentation de faire une exploitation électoraliste de cette situation".

Pour lui, le fait que la date des municipales ne soit pas encore fixée contribue à installer une mauvaise atmosphère préélectorale. La cérémonie d’ouverture de ce conseil politique national de la CDS a connu la participation et le soutien de l’UNDD, du MDS et d’autres partis politiques de l’opposition.

Daouda Emile OUEDRAOGO
ouédro1@yahoo.fr

Burkina : Le MPC d’Idrissa Nogo souhaite que le coup (...)
Dépolitisation de l’administration publique : Les députés (...)
Audit de l’Assemblée nationale : "Une manigance politique (...)
Révolution démocratique et populaire : Un ex-CDR plaide (...)
Burkina : Toute utilisation de l’image du président de la (...)
Burkina : Et si on mettait fin aux coups d’Etat (...)
Assemblée législative de transition : La restructuration (...)
Assurance maladie universelle au Burkina : La mise en (...)
Burkina : Le ministère de la Fonction publique passe en (...)
Paul Henri Sandaogo Damiba : « Nous avons eu beaucoup de (...)
Secteur agro-sylvo-pastoral : Le président décline sa (...)
Burkina Faso : « Il faut bouter hors de nos palais, les (...)
Front patriotique : Déclaration sur la situation (...)
Me B. Stanislas Sankara : « Quand je prends un dossier, (...)
Chronogramme de la transition : Les chefs de partis (...)
Affaire Bala Alassane Sakande contre l’ASCE-LC : Le (...)
Procès UPC contre MATDS : Le juge administratif se (...)
Affaire suspension activités politiques : « L’UPC n’a pas (...)
Burkina Faso : Le Faso autrement solidaire de l’Union (...)
Un militant de l’UPC au président Traoré : « Il n’existe (...)
Burkina : L’UPC interdite de tenir son BPN, le CDP (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12159

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés