Actualités :: Diplomatie : 9e Conférence des ambassadeurs et consuls généraux
Youssouf Ouédraogo

Les ambassadeurs, les consuls généraux du Burkina à l’étranger et les responsables du ministère des Affaires étrangères tiennent du 27 au 30 novembre 2003, leur neuvième conférence bisannuelle.

Thème de cette rencontre que Ouagadougou abrite : "Relations internationales et société civile". Avec pour ambition, l’optimisation de la gouvernance diplomatique pour mieux contribuer au développement et au rayonnement du Burkina.

"Notre pays, loin de se résigner, a choisi de s’adapter aux nouveaux déterminants, de l’économie mondiale en cherchant à tirer profit de ses spécificités pour bâtir un développement solidaire durable.
En se réunissant aujourd’hui, les acteurs de la diplomatie burkinabè savent bien qu’ils doivent constamment fonder leur efficacité à l’ancrage de leur action, aux dimensions multiformes de notre système national..."

Voilà qui explique, selon le ministre Youssouf Ouédraogo, des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, la tenue de la neuvième conférence des ambassadeurs et consuls généraux du Burkina Faso. Une rencontre ouverte hier 27 novembre 2003 au ministère des Affaires étrangères, sous la présidence du Premier ministre, Paramanga Ernest Yonli.

Sous le sceau de l’optimisation de la gouvernance diplomatique, pour mieux contribuer au développement et au rayonnement du Burkina à travers le thème : "Relations internationales et société civile".

Les travaux des ambassadeurs sont, à cet effet, faits d’échanges interactifs, d’auditions de ministres du gouvernement autour de questions aussi cruciales que la politique agricole, le cadre stratégique de lutte contre la pauvreté, le Programme décennal de développement de l’enseignement de base. Il est également question des enjeux de la coopération décentralisée, l’Union africaine et le NEPAD, la gestion financière et comptable des missions diplomatiques et consulaires, la crise ivoirienne et ses répercussions sur l’économie burkinabè.

En outre, ils auront des audiences de travail avec et le Premier ministre et le président du Faso. La rencontre va également permettre aux diplomates du Burkina, de travailler en faveur de l’éclatement des budgets des missions diplomatiques et consulaires, la définition des missions diplomatiques du Burkina, la correction des salaires, etc.

Visibilité....

Malgré la mauvaise conjoncture économique et politique internationale, la diplomatie burkinabè tient actuellement réunion pour le rôle qui est le sien.

Ainsi, aux plans sous-régional et continental africains, dans le cadre de l’UEMOA, de la CEDEAO et de l’Union africaine, le Burkina ne cesse de s’investir de manière constructive dans la consolidation des processus d’intégration.

Membre du Conseil de médiation et de sécurité de la CEDEAO et du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, le Burkina s’est engagé en faveur d’initiatives visant à rétablir, maintenir et renforcer la paix, la démocratie, la sécurité, la stabilité et la bonne gouvernance.

Au plan international, le Burkina s’est associé aux initiatives de paix, de lutte contre le terrorisme international, la criminalité transnationale organisée, la violence et le non respect des droits fondamentaux de la personne humaine.

C’est dimanche 30 novembre 2003 que la 9e conférence des ambassadeurs et consuls généraux du Burkina prend fin.

Mais avant, les diplomates burkinabè par la voix de leur doyen, ont fustigié la tentative récente du coup d’Etat au Burkina et réaffirmé leur reconnaissance et leur soutien au président du Faso.

Ibrahiman SAKANDE
Email : ibra.sak@caramail.com


La diplomatie burkinabè en chiffres
Actuellement, le Burkina Faso dispose d’une soixantaine de consuls honoraires dont environ 57% en Europe, 13% en Asie, 12% en Amérique et 8% en Afrique.

Le maillage de la toile diplomatique burkinabè vient d’ailleurs de se renforcer avec non seulement l’ouverture récente de la mission résidente à Genève, mais aussi la nomination de plusieurs consuls honoraires, représentant bénévolement les intérêts du Burkina dans plusieurs régions du monde, sous l’autorité des chefs de mission diplomate. Témoignage d’une dynamique diplomatie, les demandes d’ouverture de consulats honoraires et de nomination de consuls sont en progression.

I. SAKANDE


Diplomatie et ONG

A l’occasion de cette conférence , les ambassadeurs et consuls généraux ont exprimé la nécessité d’une coopération avec les ONG. Selon les diplomates les ONG jouent un rôle important dans l’équilibre socioéconomique des Etats.

En atteste leur engagement contre les bafouements des droits de l’Homme et pour l’instauration d’un nouvel ordre économique mondial basé sur la justice en faveur des pays du Tiers-monde.

Néanmoins, les diplomates ont relevé que la société civile (ONG) est souvent limitée dans son action par la prééminence des Etats. A cela, ils ont ajouté la sur-dimension croissante du champ d’activités de ces ONG et aussi l’instabilité sociopolitique dans certaines régions.

Pour surmonter ces difficultés, les ambassadeurs et consuls généraux ont souhaité que la collaboration avec la société civile soit établie sur la base de l’autonomie.

I. SAKANDE

Sidwaya

Assemblée nationale : Un rapport préliminaire sur les (...)
Assemblée nationale : Un renouvellement à plus de 70% en (...)
Mousbila Sankara sur les élections : « Le MPP n’aura (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : CDP et UPC, « deux (...)
Issa Sawadogo, candidat recalé à la présidentielle 2020 : (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Le regard critique des (...)
Initiative Suisse pour des multinationales responsables (...)
Burkina : « La réconciliation nationale reste d’une (...)
Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont (...)
Laurent Bado : « Quand l’Africain se tournera vers une (...)
Attaque de Tin-Akoff : Pour le parti APP/Burkindi, « (...)
Burkina : « La réconciliation nationale reste d’une (...)
John Jerry Rawlings : L’Afrique perd un panafricaniste, (...)
Sondage en ligne sur le bilan du MPP et les candidats à (...)
Burkina : « On a les gouvernants qu’on mérite. C’est la (...)
Yacouba Isaac Zida, dossier Sankara, pouvoir Kaboré : (...)
Commémoration du 11-décembre à Banfora : Des fils et (...)
Politique : « Les femmes du Burkina sont engagées pour un (...)
Burkina Faso : Les démissionnaires de l’UPC créent le (...)
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives (...)
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10689

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés