:: Le silence des autres

La jeune réalisatrice Aïssata Ouarma aborde de manière originale et poignante le phénomène de l’exode des filles mineures à Ouagadougou. Elle donne de la voix au silence de ces filles victimes de leur quête de bien-être. Entre espérance légitime et impatience craintive de leur parents restés dans le petit village de Loroni, la réalisatrice nous plonge dans la quotidienneté de ses filles.

Watiti Watoma : L’artiste congolais qui veut conquérir (...)
« Nous ne sommes pas obligés de raconter toute notre vie (...)
Musique : L’artiste H. Passoul présente « Merveilles de (...)
Burkina : Ils nous ont quittés en 2020
Santé bucco-dentaire : “Il ne suffit pas de mettre une (...)
Afrik Etoiles : Eldaa, le choix d’entreprendre (...)
Thomas Sankara, le capitaine rebelle
Turquie : Victoire du 15 juillet 2016
Huguo Boss, rappeur engagé contre le Covid-19
Lutte contre le Coronavirus : Certains chefs d’Etat (...)
Coronavirus : Ce qu’il faut savoir
Riposte au Coronavirus au Burkina : Les internautes (...)
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire (...)
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire (...)
8-mars : Le combat quotidien d’Aminata Ouédraogo, (...)
Agriculture : Le “politer“ une solution révolutionnaire (...)
Cancers féminins : Ces tueurs silencieux !
Culture : " ce qui nous réunit et ce qui nous fait (...)
Musique : "Le Burkina est le Meilleur pays au monde" (...)
Musique : « Il n’y a pas un artiste ivoirien qui vient au (...)
Vie politique : "Le Congrès pour la démocratie et le (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 567



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés