:: Le silence des autres

La jeune réalisatrice Aïssata Ouarma aborde de manière originale et poignante le phénomène de l’exode des filles mineures à Ouagadougou. Elle donne de la voix au silence de ces filles victimes de leur quête de bien-être. Entre espérance légitime et impatience craintive de leur parents restés dans le petit village de Loroni, la réalisatrice nous plonge dans la quotidienneté de ses filles.

Eric Bougouma, ministre des infrastructures : « 2020 est (...)
Grève à l’université : Les délégués trouvent « ridicules » (...)
Foire de l’indépendance : Rencontre avec quelques (...)
Burkina : Commémoration du 19e anniversaire de (...)
Grève à l’Université : « La majorité des étudiants est avec (...)
Grève de l’ANEB : Quand l’université de Ouagadougou devient (...)
Immersion dans les cabarets de la ville de Ouagadougou
Le président Macron à Ouagadougou : « Le Burkina, c’est (...)
A la découverte de quelques écrivains africains présents (...)
Ministère de la culture : Le nouveau ministre demande la (...)
La 9 ème édition du cadre de concertation nationale des (...)
Situation nationale : Les syndicats appellent à une (...)
Tolérance religieuse : Cheick Moaze Ouédraogo prend son (...)
Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de (...)
Mines et BTP : 110 jeunes formés à la conduite d’engins (...)
Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Aziz Dabo de (...)
Libération provisoire de Djibrill BASSOLE : Conférence de (...)
Goodo : La bonne terre de Koin
Xavier Lapeyre de Cabanes : « La France n’a rien à voir (...)
Cinéma : "Rencontre fatale" à suivre absolument ce (...)
Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au (...)

Pages : 0 | ... | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | 231 | ... | 546



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés