Actualités :: 44e anniversaire des Forces armées nationales : Le renforcement de l’Etat de (...)

Les Forces armées nationales burkinabè ont 44 ans. L’événement a été célébré le 1er novembre 2004, avenue du Conseil de l’Entente à Ouagadougou au cours d’une cérémonie ponctuée de décorations, de défilé militaire devant une foule des grands jours.

"La coopération entre Forces de sécurité et de Défense pour le renforcement de l’Etat de droit", c’est sous ce thème qu’est placée la commémoration du 44e anniversaire des Forces armées nationales burkinabè, célébrée le 1er novembre 2004 à Ouagadougou. C’est l’avenue du Conseil de l’Entente, quartier Gounghin, qui a été le théâtre de la manifestation présidée par le Premier ministre, représentant le président du Faso, chef suprême des armées.

Une foule nombreuse est sortie pour acclamer nos "vaillantes forces armées" (dixit le ministre de la Défense, M. Yéro Boly) qui pour cette fête vont défiler et aussi être décorées pour certains.

En effet, la cérémonie a permis à la Nation de reconnaître le mérite de 70 personnes. Ainsi 30 ont reçu la médaille d’honneur militaire, 30 autres la médaille militaire. La médaille commémorative avec agrafe République démocratique du Congo (RDC) est allée à 5 personnes tandis que 5 autres recevaient la médaille d’honneur de Sapeurs pompiers.

Auparavant, en compagnie du ministre de la Défense et du chef d’Etat major général des Armées le Colonel Ali Traoré, le Premier ministre Paramanga Ernest Yonli a fait la revue des troupes. Lesquelles, un instant après, ont fait une parade gigantesque devant une population ouagalaise tombée sous le charme et applaudissant à tout rompre.

Tous les corps d’armes en leurs diverses sections (Armée de Terre, de l’Air, Gendarmerie, Sapeurs pompiers, les paramilitaires, les anciens combattants et anciens militaires, de formation (Prytanée militaire du Kadiogo : PMK, Georges Namoano, .... ont défilé dans leur plus beau "plumage".

Les derniers "défileurs" à passer ont été les hommes du Régiment de la sécurité présidentielle (RSP), du Centre d’instruction des troupes aéroportées (CITAP) de Bobo-Dioulasso, du Régiment parachutiste commando (RPC) de Dédougou. Comme pour réserver le "must" du spectacle pour la fin, ces trois corps se sont "produits" dans un pas lent, synonyme , entre autres, "d’assurance , de souplesse, de fierté".

Cette fierté, le ministre de la Défense M. Yéro Boly l’a reconnue en rendant un hommage mérité à nos forces de Sécurité et de Défense. Il en appelle à une vison commune de la nécessaire intégration Armée Nation. Cela aura pour effet, pour celles-ci, dans un contexte sous-régional caractérisé par le grand banditisme, la criminalité transfrontalière, le trafic illicite des armes légères et autres fléaux attentatoires à la quiétude des populations, "de remplir leurs missions, en dépit de la modestie des moyens". Au regard des défis qui attendent les Forces armées nationales dans le domaine de la sécurité des personnes et des biens et au moment de célébrer leurs 44 ans, Yéro Boly lance un appel à une "symbiose entre forces de sécurité et de défense". Une symbiose qui a été matérialisée cette année par l’organisation de la Coupe du ministre de la Défense dont l’apothéose a eu lieu le soir même de l’anniversaire au Stade municipal de Ouagadougou.

D’autres activités sont menées, selon le ministre Boly qui entrent dans le cadre de l’intensification de l’instruction et de l’entraînement des troupes, la formation sur l’éducation civique pour l’émergence d’une citoyenneté responsable au sein des armées.

En marge de leurs missions traditionnelles, les Forces armées nationales, ont participé aux efforts de développement socioéconomique, a reconnu le ministre qui cite leur contribution à une meilleure répartition de la pluviométrie à travers le programme Saaga et la lutte contre le péril acridien.

Il a par ailleurs rappelé leurs implications dans les opérations de maintien de la paix au Burundi, en République démocratique du Congo, aux Comores, en Haïti...

Souleymane SAWADOGO


Ce qu’a dit le Premier ministre

Je voudrais commencer d’abord par dire joyeux anniversaire à nos Forces armées pour les 44 années pendant lesquelles, elles ont pu montrer leur cohésion, leur solidarité, leur capacité à défendre l’intégrité de notre territoire. Je souhaite donc que ce 44e anniversaire soit des plus joyeux possibles. Je voudrais aussi magnifier le thème qui a été choisi qui est la coopération entre les forces de défense et les forces de sécurité pour le renforcement de l’Etat de droit. Comme vous le savez, la République a besoin d’être protégée, les citoyens ont besoin d’être en sécurité.

Le territoire a besoin d’être défendu. Toutes ces missions sont des missions qui sont exécutées de façon conjuguée par les forces de défense et les forces de sécurité. Choisir de magnifier cette coopération aujourd’hui est une très bonne chose parce que ce thème coïncide avec l’actualité aussi bien nationale où l’insécurité est de plus en plus décriée mais aussi avec l’actualité sous régionale où nous constatons chaque jour le développement de la criminalité et du banditisme au delà des frontières. Je pense donc que rappeler cela aux forces de défense et de sécurité est une bonne chose aujourd’hui.

De la même façon, c’est aussi une bonne occasion pour rappeler aux citoyens qu’il est nécessaire d’être derrière leurs forces de défense et de sécurité parce que la sécurité est l’affaire de tous. Ce n’est pas seulement celle de l’armée ou des forces de sécurité mais également le concours et la contribution du citoyen sont requis pour que nous puissions effectivement vivre progressivement en paix. Sans paix il n’ y a pas de développement possible et sans développement, l’Etat de droit ne peut pas être fort.

S.S

Sidwaya

Burkina Faso : Le Haut Conseil du dialogue social et le (...)
Assemblée nationale : Les députés adoptent le programme (...)
Journée nationale du paysan 2021 : 400 participants (...)
Dialogue social : Le Haut conseil remet son rapport (...)
Affaire Thomas Sankara : La France "a tenu parole", en (...)
Dossier Thomas Sankara : 34 ans après, enfin le procès (...)
Politique : Jérôme Bougouma et 92 autres militants (...)
Burkina Faso : Cap sur l’autonomie énergétique à l’horizon (...)
Dossier Thomas Sankara : Une dizaine de personnes dont (...)
Justice : La Cour d’appel de Bobo-Dioulasso se rapproche (...)
Burkina Faso : Le chef de file de l’opposition, Eddie (...)
Burkina Faso : 115 militants du MPP sanctionnés par le (...)
Présidence du Faso : Voici la nouvelle photo officielle (...)
Dr Bachir Ismaël Ouédraogo : « Si ça va pour le jeune du (...)
Mouvement pour le Changement et la Renaissance : (...)
Burkina : Le parti au pouvoir ( MPP) se penche sur des (...)
6e mandat d’Idriss Deby : Le Collectif de Tchadiens (...)
Mise en œuvre du programme de Roch Kaboré : La jeunesse (...)
Vie politique : La jeunesse du MPP en rangs serrés pour (...)
Palais de Kosyam : Les présidents de conseil d’administration
Burkina Faso : L’Assemblée nationale adopte une loi pour (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10920


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés