Actualités :: Crise politique : Hermann Yaméogo réclamé à Londres

Le président de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD), Hermann Yaméogo, se rendra en Grande Bretagne du 29 novembre au 6 décembre prochains. Il a été invité par plusieurs personnalités du sérail politique britannique et des réseaux de défense des droits de l’Homme.

Le leader de l’UNDD sera reçu au Parlement britannique, notamment à la Chambre des Communes, par des membres du Hall Party group, l’un des groupes parlementaires les plus influents du pays. Une tribune spéciale, dit-on, lui est réservée pour "aborder des sujets d’intérêt majeur". Et ce n’est pas tout : Hermann Yaméogo sera accueilli en début novembre par l’ambassade des Etats-Unis à Londres. Il aura aussi des séances de travail avec la cellule politique chargée de l’Afrique du Foreign and Commonwealth Office (ministère des Affaires étrangères). Mais le patron de l’UNDD ne s’arrêtera pas là. Une autre rencontre est prévue avec Amnesty International, Human Rights Watch et d’autres organisations de défense des droits humains.

L’événement, dit-on, suscite de l’intérêt en Grande Bretagne. Une grande mobilisation est prévue à l’aéroport. Des Burkinabè et d’autres composantes de la société britannique entendent, selon nos sources, lui réserver un "accueil chaleureux". "Nous le réclamons ; il faut qu’il vienne", note un habitant de Londres. On apprend également que plusieurs médias dont BBC Afrique se préparent pour cette sortie de Hermann Yaméogo.

A l’évidence, le président de l’UNDD prendra des énergies politiques après les accusations portées contre lui par le ministre de la Sécurité, Djibril Bassolé, et la démission récente de son parti, du député Salvador Yaméogo le 21 octobre. Mais laissera-t-on Hermann Yaméogo quitter le territoire burkinabè ? Rien n’est moins sûr. Son passeport avait été confisqué à l’aéroport de Ouagadougou suite à une tournée dans la sous-région. Selon les dernières nouvelles, on ne le lui a pas encore restitué. Hermann envisage même d’adresser une "lettre de protestation à qui de droit".

Le régime l’accuse d’avoir fourni de "fausses informations" au pouvoir de Nouakchott sur la présence au Burkina de présumés putschistes mauritaniens dont l’objectif serait de renverser le président Ould Taya. L’un des membres de l’UNDD, Noël Yaméogo, est également accusé d’être en intelligence avec le régime ivoirien. Il est détenu depuis le 28 septembre dernier à la Sûreté nationale. Son médecin traitant aurait des "difficultés majeures pour lui rendre visite". La rencontre de Hermann avec Amnesty International et Human Rights Watch portera essentiellement sur la situation de Noël Yaméogo.

En rappel, une procédure a été engagée par la Justice afin de lever l’immunité parlementaire de Hermann Yaméogo. Mais l’Assemblée nationale, saisie à cet effet, n’a pas encore réagi officiellement. Dans un tel contexte, le pouvoir empêchera-t-il le leader de l’UNDD de se rendre en Grande Bretagne ? Lui refuser cette sortie politique serait peut-être créer une fronde internationale contre le régime burkinabè.

Par Hervé D’AFRICK
Sidwaya

Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la (...)
39e anniversaire de la révolution burkinabè : Le (...)
62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : (...)
Conduite de la Transition : Le Président du Faso échange (...)
Situation nationale : La « Mobilisation des intelligences
Burkina : Un Front patriotique est lancé pour « oeuvrer (...)
Burkina Faso : L’ALT définit le rôle du Conseil (...)
Rumeurs sur l’enterrement des restes de Sankara et (...)
Burkina : L’UNIR/MPS en congrès extraordinaire, (...)
Montée des couleurs à la Primature : Pas de vacances pour (...)
Burkina : Le mouvement BUTS appelle à la mobilisation (...)
Café politique de l’ARGA : La première édition se penche (...)
Burkina : Une activité demandant le départ de l’ambassadeur
Elections législatives au Sénégal :Kadré Désiré Ouédraogo à (...)
Situation nationale : L’ancien ministre, Rosine (...)
Burkina : Le mouvement BUTS au chevet d’un pays en quête (...)
Burkina : L’Etat joue au grand prêtre de la réconciliation en
Demande de pardon de Blaise Compaoré : « J’aimerais que le (...)
Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la (...)
Réconciliation au Burkina : « Blaise Compaoré doit se (...)
Demande de pardon de Blaise Compaoré : « Ils sont en (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11781

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés