Actualités :: Lettre d’un citoyen au député Hermann Yaméogo

Monsieur le député,

Au moment où je t’adresse cette lettre, j’imagine ton état d’âme, mais j’ignore ta conviction profonde quant aux erreurs qui te seront politiquement fatales.

Premier fils du premier président de notre chère Haute-Volta (Burkina Faso) tu n’as pas eu le recul nécessaire pour te rappeler que feu notre papa n’a pas vendu à vil prix notre patrie, sinon nous serrions encore sous tutelle coloniale.

Bien au contraire, avant de rendre l’âme, il a souhaité que tu contribues aux côtés du président Blaise Compaoré à la poursuite de son œuvre de construction de l’unité nationale.

Tu as tenté de respecter la parole combien sacrée du "Vieux" mais hélas, la soif du pouvoir, le gain facile et que sais-je encore, ont fait de toi l’apatride parfait.

Tes fréquentations sont devenues on ne peut plus claires (extrêmement douteuses). Suite à cette ténébreuse affaire de complicité avec des forces extérieures et de traîtrise, la menace de levée de ton immunité parlementaire plane sur ton mandat.

Tes compagnons d’hier que tu as également trahis à certainss moments de ton parcours politique tentent de voler à ton secours, mais sache que c’est juste un soutien politique, tactique et de principe.

Tu l’as certainement constaté lors de ton meeting à la Maison du peuple. Tu le constateras également quand il s’agira de voter pour la levée de ton immunité parlementaire.

Il y en a qui iront jusqu’à demander le retrait de ta nationalité si cela était constitutionnel.

A propos de mandat, j’étais arrivé à me demander pour qui tu l’exerces.

Au début de chaque session, tu te présentes à l’hémicycle arboré des attributs pour des besoins médiatiques et tu disparais.

Ton salaire, tes indemnités, ton carburant te sont régulièrement versés par le canal de ton acolyte et compagnon d’infortune Noël Yaméogo. Cela suffisait en principe pour inquiéter ton immunité, parce que c’est un flagrant délit de détournement et une manifestation sans équivoque d’impunité. Mais la démocratie, bien qu’exigeante est quand même indulgente.

Mon cher député, ravise toi et détrompe tes militants car, même avocat tu n’es pas au-dessus de la loi...

Le Sénateur
Ton collègue à l’Assemblée

Simon Compaoré : Après 46 ans de vie politique, l’ (...)
Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un (...)
Burkina Faso : Alassane Bala Sakandé désormais président (...)
Burkina/MPP : Le devoir de reconnaissance des militants (...)
Burkina/vie politique : « Celui qui veut partir au MPP (...)
Burkina : Lever de rideau sur le deuxième congrès (...)
Processus de réconciliation au Burkina : La coordinatrice-rés
MPP-UNIR/PS : « Ce n’est pas parce que nous sommes des (...)
Burkina/CDP : Une conférence de presse des jeunes dans (...)
Burkina : La réconciliation nationale "n’est pas (...)
IIe congrès extraordinaire du MPP : La succession à Roch (...)
Situations en Guinée et au Mali : Le groupe parlementaire
Burkina : « Celui qui prend le pouvoir en ce moment-là (...)
Simon Compaoré au sujet du président Roch Kaboré : « Pas (...)
Burkina/sécurité : Le parti au pouvoir exhorte à éviter (...)
Burkina/vie politique : Le MPP a enregistré 1 964 (...)
Crise au Mouvement Agir ensemble pour le Burkina : (...)
Commune de Kouka (Boucle du Mouhoun) : Les militants du (...)
Organisation des élections au Burkina : Les membres de (...)
Burkina/Rencontre Etat-ONG-AD et fondations : L’équation (...)
Burkina/politique : Des militants du "Mouvement agir (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11235


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés