Actualités :: M. Ould Taya "n’a jamais reçu l’opposant burkinabè Herman Yaméogo"

Le président mauritanien Maaouiya Ould Taya n’a jamais rencontré l’opposant burkinabè Herman Yaméogo, accusé par le pouvoir burkinabè d’avoir "livré" des informations sur lesquelles se base Nouakchott pour accuser le Burkina de déstabilisation, a déclaré mercredi le ministre mauritanien de la Communication.

"C’est un problème qui ne nous concerne pas mais nous pouvons affirmer que cet opposant (Herman Yaméogo) n’a jamais été en Mauritanie et n’a jamais été reçu par le président Ould Taya", a indiqué le ministre mauritanien de la Communication et porte-parole du gouvernement, Hamoud Ould Abdi, lors d’une conférence de presse.

"Il s’agit donc d’un problème interne au Burkina Faso et il ne concerne que ce pays", a ajouté M. Ould Abdi.

Le ministre burkinabè de la Sécurité, Djibrill Bassolé, avait affirmé en septembre dernier que son pays était victime d’une "machination" dont les auteurs "bénéficient du concours d’illustres Burkinabè", dont Me Hermann Yaméogo, "qui sillonnent certaines capitales pour vendre des informations sur de prétendus camps d’entraînements de putschistes étrangers" basés au Burkina.

Il avait en outre indiqué que Me Yaméogo avait effectué une visite à "Nouakchott où il avait été reçu le mercredi 22 septembre à la présidence".

"Je ne me suis pas rendu en Mauritanie", avait répondu Me Yaméogo, farouche opposant du président Blaise Compaoré.

Le 15 octobre, Maaouiya Ould Taya a accusé la Libye et le Burkina Faso d’être impliqués dans une série de tentatives de putsch contre son régime.

Le 26 août dernier, les autorités mauritaniennes avaient déjà dénoncé ces deux pays pour avoir soutenu les auteurs de la tentative présumée de putsch du 9 août.

La Libye et le Burkina Faso continuent à démentir vigoureusement ces accusations.

AFP

Burkina : 1er octobre 2022, une journée d’angoisses à (...)
Ouagadougou : Une partie de l’ambassade de France en (...)
Burkina : « Nous n’allons pas affronter nos jeunes frères (...)
Crise politico-militaire : Le Front patriotique appelle (...)
Ouagadougou/Coup d’État : Des manifestants barricadent (...)
Coup d’Etat du 30 septembre : « J’encourage les nouvelles (...)
Ouagadougou : Un centre-ville mort, mais la vie se (...)
Coup d’État au Burkina Faso : « C’est un pas en avant, deux (...)
Burkina : « Même si on doit changer mille fois pour avoir (...)
Coup d’Etat du 30 septembre au Burkina : A Bobo-Dioulasso,
Burkina Faso : Le LCL Paul-Henri Damiba préparerait une (...)
Burkina Faso : Le mouvement SENS invite le LCL Damiba à (...)
Burkina : Boukari Conombo demande que Paul-Henri Damiba (...)
Burkina/Pouvoir du MPSR : Les militaires recadrent « (...)
Coup d’Etat du 30 septembre : « Il faut que l’on mette en (...)
Coup d’Etat du 30 septembre : Augustin Dapougdi Pallo, (...)
Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL (...)
Coup d’État au Burkina : La CEDEAO demande le maintien du (...)
Situation confuse à Ouagadougou : « Libérez Zoungrana ! » (...)
Politique au Burkina : Le front patriotique mobilisé (...)
Confusion au Burkina Faso : Le LCL Damiba invite au (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11907



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés