Actualités :: Affaire Hermann Yaméogo : Déclaration de jeunes sur les accusations (...)

Hermann Yaméogo de l’UNDD en tournée dans certaines capitales ouest-africaines, et le Burkina Faso cité dans des accusations de déstabilisation d’un pays voisin, la Côte d’Ivoire. Tel pourrait être le sujet à commenter par la classe politique burkinabè ces jours-ci.

Commençons par un arrêt sur les pays visités : Côte d’Ivoire, Guinée et Mauritanie (il se défend d’avoir visité ce dernier pays, mais dit avoir seulement emprunté Air Mauritanie après avoir raté son vol régulier. Si la honte pouvait tuer !).

Les dirigeants de ces pays ont en commun ou en partage, -non pas la francophonie, mais les points ci-après :

- Leur haine viscérale du Burkina Faso et de ses dirigeants

- Des déficits démocratiques à l’interne qui les mettent en bute à leurs oppositions politiques et qui leur valent des sanctions politiques ou économiques de la part des partenaires techniques et financiers internationaux ;

- La jalousie maladive contre la place et le rôle occupés à l’échelle internationale et particulièrement sur le continent africain par le Burkina Faso et ses dirigeants.

Quoi de plus normal, qu’après avoir lamentablement perdu dans leurs vaines tentatives de faire échouer le sommet extraordinaire des chefs d’Etat de l’Union africaine sur l’emploi et la lutte contre la pauvreté, sommet qui a connu la présence de nombreux chefs d’Etat dont notamment de ceux qui comptent et qui sont consultés sur le continent, ces personnalités s’agitent à nouveau et dans tous les sens pour décourager une bonne participation au sommet sur la Francophonie ! Pour mener à bien leur travail de sape et d’intoxication, il leur fallait une taupe, un suppôt local, passé maître dans la trahison et les troubles (Koudougou en sait quelque chose !). Ce fut fait en la personne de Hermann Yaméogo, fils d’un ancien président de la République, né pense-t-il, pour être président de la République.

Ainsi, pour quelques pesos, Koudou Gbagbo vient de créer son "patriote made in Burkina". La jeunesse s’élève vigoureusement contre cette trahison nationale qui est une volonté manifeste de salir le Burkina Faso et les autorités de la IVè République et de faire peser de gros risques sur le peuple paisible du Burkina Faso. Mais le masque de ce traître à la solde du tortionnaire de nos compatriotes est tombé. C’est pourquoi la jeunesse invite particulièrement le bureau de l’Assemblée nationale à lever l’immunité parlementaire du député Hermann Yaméogo, afin qu’il réponde des faits à lui reprochés par le ministre de la Sécurité. La jeunesse est dépitée de voir ce monsieur toucher ses émoluments à l’Assemblée nationale alors qu’il est permanemment inscrit au registre des absents à l’hémicycle.

C’est au moment où ses collèges députés s’échinent sur les dossiers en commission ou en plénière, que Monsieur tend la sébile ou fait le "fi safidilaye" dans des capitales hostiles, dans l’ultime but de devenir Président du Faso même si pour cela, le Burkina Faso doit être mis à feu et à sang.

Nous avons encore en mémoire, que ce même Hermann était le seul à défendre Koudou à un moment où nos compatriotes étaient tués en Eburnie ou meurtris dans leur âme, des suites des humiliations ou spoliations multiples et diverses de la part des sbires du régime ivoirien instrumentalisés en forces xénophobes et de répression. Cela ressemble à la préméditation et la jeunesse réclame justice et vigilance.

Un appel est lancé à tout jeune aimant son pays le Burkina Faso, à se démarquer des agissements de ce laquais.

Halte au mercenariat
Paix et bonheur au vaillant peuple du Burkina Faso
Des jeunes vraiment indignés de Ouaga

Burkina-Procès Sankara : Le Comité international appelle (...)
Politique : Le Groupe parlementaire MPP tient ses (...)
Burkina : C’est parti pour le "mois de justice et (...)
Bobo-Dioulasso : Etat et secteur privé échangent sur les (...)
Burkina-Assemblée nationale : « La défiance grandissante (...)
Burkina/vie politique : Congrès de fusion UNIR/PS-MPS, (...)
Burkina/Rentrée scolaire 2021-2022 : Le MPP exhorte les (...)
Burkina Faso : Des députés veulent apporter leur pierre à (...)
Burkina/Dialogue politique : Majorité et opposition (...)
Médiateur du Faso : Saran Sérémé /Séré rend sa démission
Conseil Économique et Social au Burkina : Bonaventure (...)
Projet panier commun d’appui aux processus électoraux (...)
Burkina : Simon Compaoré le sage quitte la vie (...)
Dr P. Emile Paré, DG du Centre de formation politique du (...)
Burkina Faso : « La sécurité avant la réconciliation (...)
Burkina/vie politique : L’organe dirigeant du MPP passe (...)
Simon Compaoré : Après 46 ans de vie politique, l’ (...)
Burkina Faso : Alassane Bala Sakandé désormais président (...)
Burkina/MPP : Le devoir de reconnaissance des militants (...)
Burkina/vie politique : « Celui qui veut partir au MPP (...)
Burkina : Lever de rideau sur le deuxième congrès (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11298



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés