Actualités :: Retour de Salif Diallo à Ouahigouya : La mobilisation était de (...)

Les jeunes de Ouahigouya à travers l’association "SOS logement" ont réservé le jeudi 16 septembre dernier, un accueil chaleureux au ministre Salif Diallo après 2 mois passés en France pour raison de santé.

C’est une marrée humaine, sans distinction d’appartenance politique, religieuse, syndicale et associative qui a accueilli le ministre, Salif Diallo de Yako jusqu’à Ouahigouya. La traversée du ministre à l’entrée de Ouahigouya a été une procession longue de 2 km, composée de cavaliers, de motocyclistes, de véhicules, de piétons nourrie d’applaudissements qui ont accompagné le ministre Salif Diallo à sa résidence. Le ministre a fait le tour pour saluer le nombreux public sorti massivement pour l’accueillir. Le comité d’organisation a ensuite planté le décor de la cérémonie ponctuée ensuite de quatre (4) allocutions.

Le premier intervenant fut le représentant du Cheick de Ramatoulaye qui a béni le ministre en prononçant des versets coraniques, suivront les interventions du président du comité d’organisation et de Mme Cécile Beloum, députée à l’Assemblée nationale. Pour M. Zorom Halidou, président de l’association "SOS logement’’, "Cette solidarité agissante à l’égard du ministre est due essentiellement à ses qualités humaines, à son management pour le développement sans frontière dans le pays et surtout son refus de la bureaucratie’’. Et la député Cécile Beloum de conclure que l’absence du ministre Salif Diallo fut un grand vide. Le ministre en prenant la parole a réitéré ses remerciements au président du Faso, à l’équipe gouvernementale et au peuple burkinabè qui l’ont soutenu durant les deux mois passés à l’hôpital Val-de-Grâce à Paris.

Aussi, a-t-il salué l’initiative du comité d’organisation à sa juste valeur, car dit-il au-delà des divergences politiques, l’humanisme et la solidarité doivent prévaloir. Il a terminé ses propos en exhortant les fils et filles de la région du Nord, à redoubler d’efforts pour les défis futurs.

Notons cependant que le ministre Salif Diallo sera interpellé pour éteindre le torchon qui brûle entre le secrétaire général du CDP de la province du Yatenga et 15 délégués des secteurs de la ville de Ouahigouya. Au cœur de cette brouille, les fréquentations du secrétaire général jugées préjudiciables au parti majoritaire dans le "fief’’ de Salif Diallo. Les délégués reprochent également à leur responsable sa gestion des biens d’après eux "catastrophique’’ Des sommes versées par les députés pour le fonctionnement du siège du parti auraient disparu. Conséquences, plus d’électricité, d’eau et de téléphone.

Jean-Victor OUEDRAOGO
AIB/Yatenga
Moussa OUEDRAOGO dit le grand (collaborateur)


A l’issue de la cérémonie d’accueil, le président du comité d’organisation, Halidou Zorom a livré ses sentiments.

Sidwaya (S) : Comment est née l’initiative de créer un comité de soutien et d’accueil au ministre Salif Diallo ?

Halidou Zorom (H.Z.) : Lorsque nous avons appris que le ministre Salif Diallo a été évacué en France, le 6 juillet 2004, vers 2h00 du matin, nous avons été touchés et nous ne sommes pas restés indifférents. Nous avons prié, nous avons demandé à l’Eternel de sauver notre frère Salif Diallo. Nous ne pouvions pas nous déplacer jusqu’en France pour lui rendre visite.

C’est à travers la presse que nous avons appris qu’il a retrouvé sa forme, ainsi nous avons voulu lui réserver un accueil chaleureux digne de son rang.

Avec ce beau monde composé de vieux, de femmes, de jeunes de toutes les couches socio-professionnelles, nous pouvons dire que notre objectif est atteint.

A l’endroit du peuple burkinabè, nous lui disons, qu’aujourd’hui c’est nous qui avons pris cette initiative, demain ce sera d’autres personnes et nous serons disposés à supporter ces mêmes personnes. Nous demandons au peuple de rester soudé pour que le Burkina soit uni et indivisible, pour que les populations laborieuses de nos campagnes et de nos villes puissent vivre heureusement. Nos remerciements vont à l’endroit de toute la presse qui nous a soutenus tout au long de notre action.

Jean-Victor OUEDRAOGO
(AIB/Yatenga)
Moussa le grand (collaborateur)


Passoré : Le ministre d’Etat Salif Diallo rencontre les producteurs et les militants CDP du Passoré

Après un séjour de 2 mois environ en France pour raison de santé, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques, M. Salif Diallo a rencontré le 16 septembre dans l’après-midi au siège du CDP à Yako les militants du parti et les producteurs de la localité.

En partance pour Ouahigouya, le ministre Diallo a tenu à rencontrer les populations de Yako, particulièrement les producteurs et les militants CDP pour leur témoigner ses sincères remerciements et sa reconnaissance. Le représentant des producteurs, le député Fatoumata Diendéré, le président de la communauté musulmane de Yako ont tour à tour remercié Dieu pour avoir donné la santé, la joie de vivre au ministre Diallo.

Le ministre d’Etat s’est dit touché par ces divers gestes que lui ont témoignés les populations du Passoré. "C’’est un devoir de leur dire merci pour tout ce qu’elles ont fait pour moi’’, a-t-il dit en substance.

Au nom de toute la population de la province du Passoré, le député Fatoumata Diendéré a remis de nombreux cadeaux au ministre.

Francis-Yaro

(AIB-Yako)

Arrestation de Norbert Tiendrébéogo : "La couleuvre est (...)
Tentative présumée de putsch : "Ce que j’ai vu et entendu (...)
Bonne gouvernance : échange d’expériences démocratiques en (...)
Déclaration : la situation nationale toujours préoccupante
Tentative de coup d’Etat : les organisations des droits (...)
Drame de la retraite au flambeau : le Chef d’Etat-major (...)
Bado Laurent, député : "Je suis allé en politique pour que (...)
Tentative de déstabilisation : le MBDHP exige de voir (...)
Tentative de coup d’Etat : à propos de la garde-à-vue des (...)
Déclaration du CDP : Halte à la tentative de désinformation
Droits humains au Burkina Faso : le MBDHP fait l’état (...)
Situation nationale : attention aux dérives de (...)
43e Anniversaire des Forces armées nationales : la ville (...)
43e anniversaire des Forces armées nationales : entre (...)
Tissu social et tissu de mensonges...
Putsch manqué : prétexte pour vieilles rengaines (...)
Norbert Tiendrébéogo, victime de l’opération "large (...)
Tentative présumée de putsch : les démarches du (...)
Nationale 1 : Blaise en clando sur l’axe Boromo - (...)
Les demandeurs de visas sont victimes de gels (...)
Tentative de coup d’Etat : le gouvernement burkinabè au (...)

Pages : 0 | ... | 10752 | 10773 | 10794 | 10815 | 10836 | 10857 | 10878 | 10899 | 10920 | 10941


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés