Actualités :: Putsch présumé du 9 août en Mauritanie : un émissaire burkinabè à (...)

Le président sénégalais Abdoulaye Wade a reçu vendredi à Dakar le ministre burkinabè de la Sécurité, Djibrill Bassolé, qui lui a remis un message de son homologue Blaise Compaoré relatif à la tentative de coup d’Etat annoncée le 9 août par Nouakchott, selon la télévision publique sénégalaise (RTS).

Le 26 août, les autorités mauritaniennes avaient accusé le Burkina Faso et la Libye d’avoir soutenu les auteurs de cette tentative présumée de putsch. Ces accusations ont été fermement démenties par les deux pays, qui ont demandé à l’Union africaine (UA) d’ouvrir une enquête sur cette affaire.

L’émissaire burkinabè a indiqué à l’antenne de la télévision avoir été "dépêché" à Dakar par Blaise Compaoré pour "renouveler ses sentiments d’amitié personnelle" à Abdoulaye Wade "et ensuite pour faire le point de cette fâcheuse situation qui découle des accusations proférées (...) par les autorités mauritaniennes".

"Nous avons donc fait le point au président (sénégalais), qui a une parfaite connaissance de la situation sous-régionale, de la situation burkinabè", a déclaré Djibrill Bassolé.

"Il (Abdoulaye Wade) nous a prodigué des conseils et fait un certain nombre de recommandations dont je rendrai compte au président Compaoré", a ajouté M. Bassolé.

Le ministre burkinabè a également dit avoir "réaffirmé le démenti catégorique" apporté par son pays "par voie de presse et par le canal diplomatique" aux allégations mauritaniennes.

L’entretien avec le président Wade lui a aussi permis d’"expliquer la nature de la coopération qui existait entre les autorités mauritanienne et (celles) du Burkina Faso en matière d’échange d’informations dans le domaine de la sécurité", a-t-il précisé.

Jeudi, le ministre mauritanien de la Défense, Baba Ould Sidi, a réitéré les accusations de son pays contre le Burkina Faso lors d’une visite en Guinée.

Nouakchott a par ailleurs demandé à Ouagadougou de lui livrer neuf ressortissants mauritaniens dont "trois officiers supérieurs", tous réfugiés au Burkina Faso et soupçonnés d’avoir participé à la présumée tentative de putsch.

AFP

37 ans du décès de Cheikh Anta Diop : « Ses écrits (...)
Interview télé du capitaine Ibrahim Traoré du 3 février (...)
Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve (...)
Grande interview du président de la transition : Retour (...)
Burkina : Le président Ibrahim Traoré assure que les (...)
Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : (...)
Continent africain : La gouvernance globale stagne (...)
Burkina : « Il est aussi urgent de mettre fin à ce plan (...)
Vie des partis politiques : La composante « Autres (...)
Burkina/Justice : « Il y a un problème ; il n’y a que les (...)
Transition politique au Burkina Faso : Le chronogramme (...)
Gestion des aires protégées : L’ONG AGN et le ministère (...)
Ministère de l’Agriculture : Le Conseil d’administration (...)
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni (...)
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes (...)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre (...)
Réformes politiques au Burkina : « En démocratie, il est (...)
Commune de Bobo-Dioulasso : Une session extraordinaire (...)
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Après six mois (...)
Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute (...)
Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12138



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés