Actualités :: CDP Houet : La guerre des clans se transporte à Ouaga

Hier mardi 31 août, peu après midi, plusieurs coups de fil nous alertaient d’un déplacement d’une centaine de militants de la section du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) du Houet à Ouagadougou au siège national dudit parti. La raison, ces militants venaient à bord de deux cars pour manifester leur mécontentement sur la façon dont s’est déroulée la mise en place des comités de base au niveau du Houet.

La délégation qui est arrivée à destination aux environs de 15 heures était composée de conseillers municipaux, de délégués de secteurs, de responsables de structures de jeunes, de femmes, d’anciens, … Pour les visiteurs d’un soir dans la capitale, les bonzes du CDP que sont Thomas Sanou et Salia Sanou auraient imposé des délégués de comités de base qui ne font pas l’unanimité dans la capitale économique burkinabè.

Ils accusent ces derniers d’avoir propulsé à la tête des comités des gens qui ne sont pas acceptés par la majorité des militants. Selon eux, Salia Sanou aurait désigné des gens qui sont mis en cause dans des malversations ou qui sont débarqués d’autres partis. Cela, avec la complicité de Thomas Sanou et Alfred, tous contre le maire Koussoubé.

De l’avis de la délégation qui estime constituer la majorité, il n’est pas question de se laisser manipuler par la minorité que représenteraient Sanou et les siens. En clair, c’est l’éternel guerre des clans au niveau de la section CDP de Bobo qui s’est transportée à Ouagadougou. Quelque une demi-heure après leur arrivée, le chef de la délégation, Gnira Adama Traoré, a été reçu par le directeur du siège national du CDP, Anicet Poda.

A l’issue de leur entretien, M. Traoré, accompagné de ce dernier, a fait le point des échanges à tous les membres de la délégation venue de Bobo. Il a par la suite remis un message au directeur du siège qui a assuré qu’il sera transmis à qui de droit. Les premiers responsables auraient reproché aux plaignants la forme de leur démarche. Le fond serait cependant irréprochable.

Toutefois, selon lui, la doléance a été prise au sérieux et que promesse aurait été donnée d’amener Thomas Sanou, le commissaire régional du CDP, à reprendre tout à zéro, en ce qui concerne les élections de comités de base. Un responsable d’anciens du parti, membre du convoi, nous a confié qu’au cas où les gourous ne donnaient pas une suite favorable à leur doléance, Ouagadougou entendra parler d’eux. La délégation est immédiatement repartie à Bobo-Dioulasso dès la remise de leur message.

Au cours de cette manifestation, les journalistes n’ont pas en tout cas eu les mains libres. Ceux qui avaient du matériel de travail ostensibles comme appareils photos, dictaphones, etc., étaient automatiquement refoulés par les gardiens du siège, habillés en costume noir à l’image de la sécurité présidentielle. Ceux qui écrivaient étaient extirpés de la salle. En attendant d’y revenir dans nos prochaines éditions, nous vous proposons la synthèse du rapport d’assemblées générales et autres activités que la délégation nous a remise.

Synthèse des comptes rendus des assemblées générales des comités de base et des villages rattachés aux arrondissements de la section provinciale du CDP Houet

Suite à des informations sur la mise en place des comités de base dans les secteurs par le secrétaire général provincial du CDP Houet, certains camarades se sont étonnés que les désignations soient faites sans que les militants en soient informés et après vérifications, les personnes responsabilisées sont de ceux là que les militants avaient vomi.

C’est pourquoi les différents comités de base ont décidé de prendre leur responsabilité en initiant une série d’assemblées générales afin de finaliser les désignations des membres desdits comités et utiliser toutes les voies de recours pour se faire entendre, du fait de l’instauration de l’anti-démocratisme cultivé par le secrétaire général provincial du CDP Houet, dont le choix avait fait couler beaucoup d’encre et de salive.

C’est ce qui vient d’être évoqué plus haut qui a poussé les militants à sortir et à se mobiliser pour dire que si rien n’est fait d’ici là pour remédier à la crise, les choses risquent d’aller de façon chancelante et porteront des nuisances certaines au CDP. C’est pourquoi les camarades militants se sont retrouvés en assemblée générale les 13, 14, 15, 16, 18 et 20 août 2004. Des différents comptes rendus, se dégagent quatre principaux faits majeurs qui sont :

1. La pression légitime des militants est consécutive aux choix démagogiques, illogiques dans la désignation des membres des comités de base dans les secteurs. C’est cette goutte d’eau qui a fait débordé le vase et a frustré les militants convaincus et convainquants, pire encore, ceux désignés par lui sont issus de certains partis de l’opposition qui d’ailleurs avaient combattu le CDP lors des élections municipales et dernièrement aux élections législatives de 2002.

2. Le deuxième fait majeur : rétrospective de l’orchestration des cumuls de postes. Selon l’esprit des textes fondamentaux du parti et en dehors des présidents des Unions (jeunes - femmes et anciens) nul ne peut cumuler des fonctions au niveau des instances du parti, pourtant voilà ce que nous a élaboré le secrétaire général provincial à ce sujet :

a. Sy/Tall Madina Elle est membre de l’Union provinciale des femmes et cumulativement membre de la section provinciale du CDP Houet.

b. Sanou Ardjouma Présentement membre de la sous-section de Dafra, il est membre de la section provinciale. D’ailleurs, il a piloté les opérations de désignation dans les différents secteurs.

c. Sanou Ibrahim Il est membre du bureau de l’Union provinciale des jeunes et est aussi retenu comme membre de la sous-section de l’arrondissement de Dô.

d. Kassamba Issouf Celui-ci est membre du bureau de l’Union de l’arrondissement de Dafra au niveau de la jeunesse et cumule ce poste avec celui de membre de la sous-section dudit arrondissement.

e. Moné Seydou Lui, est membre du bureau dans l’union de l’arrondissement de Dafra et est également membre du comité de base du secteur n° 15.

f. Sanou Pascal Malgré le poste qu’il occupe dans le bureau de la jeunesse, à la sous-section de Dafra, il est retenu comme membre du comité de base du secteur n° 15 du même arrondissement.

g. Yé André Président des anciens dans le comité de base du secteur n°15, il est également délégué du comité de base dudit secteur dans l’arrondissement de Dafra.

i. Dissa Soumana Quant à ce dernier, présentement membre du bureau des anciens dans l’Union, il est désigné délégué du comité de base du secteur n°21 dans l’arrondissement de Konsa.

j. Sanou Paulin de l’ULD Occupe présentement le poste de délégué du comité de base du secteur n°23 arrondissement de Dô.

D’autres faits non moins importants viennent caractériser la mauvaise foi du secrétaire général à abattre définitivement le CDP dans le Houet. Pour preuve, voyons-en les détails.

1.A. Héma Moussa Militant des "Verts", il avait été proposé à la sous-section malgré les preuves palpables.

2.B. Docteur Traoré Benjamin Militant de l’UDF ayant battu campagne contre le CDP dans le département de Karangasso Sambla aux élections législatives de 2002 (800 voix # 1200 voix pour le CDP), il est proposé présentement au secteur n° 17.

3.C. Sanou Kouéssé Présentement secrétaire général de la sous-section de l’arrondissement de Konsa est sérieusement contesté par la base dans ledit arrondissement. Il est inconnu même.

4.D. Sanou Aboubacar Militant ayant traduit le CDP en justice aux élections municipales de 2002 (ULD # CDP) ce militant ULD a été proposé par le secrétaire général.

5.E. Barro Labassou Eléments du parti des "Verts", il avait même été surpris en train de distribuer des bulletins de son parti lors des élections précédentes. Il vient d’être proposé à la sous-section par ce même secrétaire général provincial du CDP Houet.

6.F. Coulibaly San Bernard Lui, était inscrit sur la liste du parti Yelemani lors des élections législatives de 2002. Il est proposé au poste de délégué du Comité de base du secteur n°20.

7.G. Barro Zoumana Militant des "Verts", il est proposé au niveau du comité de base du secteur n°8.

3. Nonobstant toutes ces illégalités

Il enfonce le parti dans un bourbier pour l’assommer définitivement en désignant son beau-frère Konaté Salia et son fils Sanou Moulaye comme membres influents du comité de base du secteur n°14 (arrondissement de Dafra). Tous ces faits sont contraires à l’esprit de la directive n°2003-01/CDP/CN/BPN portant renouvellement des structures et organes du parti.

• Beaucoup d’actions négatives orchestrées par le secrétaire général font penser qu’il veut brader les acquis du parti sur l’autel de l’échec et faire porter le chapeau à certains intellectuels qui refusent de le suivre dans sa médiocrité, son manque d’initiative et de transparence dans la gestion du parti. • Le cas des Unions provinciales a été une des illustrations. N’eût été l’assemblée générale tenue à l’espace jeunesse de Dafra avec madame la députée Fatoumata Diendéré, monsieur Salif Sawadogo, il persisterait à renouveler les différents bureau de ces unions en méprisant les textes fondamentaux du parti.•

C’est au regard de toutes ces exactions que les militants ont décidé de prendre le taureau par les cornes, à travers les assemblées générales tenues publiquement, avec de très grandes mobilisations, pour non seulement désigner les vrais militants capables de diriger le parti dans les secteurs, mais également ne plus se laisser conduire dans l’abîme par un seul être qui, d’ailleurs, a démontré toutes ses limites et son incapacité à gouverner des hommes dignes d’un parti honorable et honoré. Aussi, les militants respectueux des textes réglementant la vie du parti demandent à toutes les structures dirigeantes du CDP de prendre en compte leurs doléances, qui sont non seulement légitimes, mais représentent aussi les aspirations populaires, sources de succès pour les combats futurs.

La validation donc des listes issues de ces assemblées générales par le Bureau exécutif national apportera, à n’en pas douter, une bouffée d’oxygène à la crispation des activités du CDP dans les secteurs, mais aussi une bonne relance véritable de la confiance militante, source de perpétuation de la philosophie politique, sociale et économique du CDP dans la province du Houet, et partant, au plan national. Il est bon que les responsables du CDP, au niveau national, prennent leur responsabilité afin de débarrasser le parti des mauvais responsables, comme le secrétaire général provincial du CDP Houet, ainsi que d’autres dont le comportement est anti-CDP.

Chefs de la délégation

- 1. Gnira Traoré Drissa
- 2. Compaoré Souleymane
- 3. Sanogo Sory
- 4. Sangaré Issouf

L’Observateur Paalga

Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)
Manifestations « anti-françaises » à Ouaga : « Nos valeurs (...)
Burkina : « Il ne sera pas question de nous laisser (...)
Tensions foncières et de logements au Burkina : Une (...)
🔴Burkina : Déclaration de politique générale du Premier (...)
Burkina - MPSR 2 : Bien communiquer fait partie de la (...)
Burkina/Transition : Le Premier ministre va livrer sa (...)
Burkina Faso : Le Chef de l’Etat Ibrahim Traoré décide de (...)
Burkina : « On ne peut pas mobiliser toutes les forces, (...)
Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la (...)
Burkina : « On est au 9e coup d’Etat, mais ça n’a rien (...)
Remaniement du gouvernement Kyelem : De quoi est-il le (...)
Lutte contre le terrorisme : le Chef de l’Etat présente (...)
Assemblée législative de transition : La composante (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12054



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés