Actualités :: Commission d’enquête de l’ONU : "Le Burkina attend que la vérité soit (…)
Youssouf Ouédraogo

Présente au Burkina Faso depuis le 22 août dernier, la commission internationale d’enquête, chargée d’investiguer sur les violations graves aux droits humains commises en Côte d’Ivoire a rencontré hier lundi, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Youssouf Ouédraogo.

Pour ce dernier, les attentes du Burkina Faso sont, on ne peut plus claires : que la vérité soit établie et le droit dit dans cette affaire.

La survenue de la crise socio-politique en Côte d’Ivoire, courant septembre 2002, a été source de nombreuses violations des droits humains et d’atteinte à l’intégrité physique commises à l’encontre des étrangers présents sur le sol ivoirien. Dans ce maëlstrom de violence et de fureur aveugle, plus de 600 000 Burkinabè "accompagnés" souvent par d’autres nationalités (Maliens et Nigériens) ont rejoint la terre natale dans le dénuement total. Les moins chanceux ont été quant à eux tout simplement "trucidés".

Une situation grosse de dangers pour la paix et la sécurité sous-régionales et qui a valu d’instaurer un froid sibérien, entre Abidjan et certains de ses voisins. Des voisins dont le Burkina Faso, qui ne sont pas restés inactifs si tant est qu’un mémorandum clair et précis, répertoriant tous ces cas de violations a été établi depuis janvier 2003.

Vérité, justice et réconciliation

Nul doute que ce matériau de base servira à la commission d’enquête onusienne dans ses travaux d’investigation prévus pour se dérouler à Ouagadougou et à Gaoua.

Des travaux qui s’articuleront autour de rencontres - échanges avec des victimes de la violence politique en Côte d’Ivoire, de rencontres avec les ONG et associations ayant soutenu ces personnes en détresse ainsi que des rencontres avec d’éminentes personnalités telles que le Moro Naaba, Maître Pacéré Titinga, l’Archevêque et l’Imam de Ouagadougou, etc.

Le ministre Ouédraogo a assuré le chef de la délégation, le professeur Balanda Leliel Mikouin de la "disponibilité" des autorités burkinabè.

"Vous êtes ici chez vous et vous pouvez rencontrer n’importe qui" a-t-il laissé entendre. Il a par ailleurs noté la "délicatesse" de cette mission qui doit concilier les impératifs de justice pour les Etats lésés à ceux de la cohésion régionale. Car, "si on doit aller vers cet espace sous-régional il y a eu cheminement clair et précis". Celui-ci doit omettre la violence car "le monde d’aujourd’hui doit être un monde de paix".

La commission d’enquête qui sera à Gaoua aujourd’hui même rencontrera demain 25 août 2004 les ministres en charge de l’Administration du territoire, de la Promotion des droits humains, de la Sécurité et de la Défense. Une conférence de presse bilan, mettra fin à son séjour burkinabè le même jour.

Boubacar SY
Marguerite Blégna (Stagiaire)
Sidwaya

Processus de désignation de députés à l’ALT : Le MDA (…)
Burkina/Assemblée Législative de Transition : Les 12 (…)
Burkina/Administration publique : « Pendant longtemps, (…)
Burkina/Libération de Me Guy Hervé Kam : Le SOCL apporte (…)
Burkina : Le Mouvement pour la Démocratie en Afrique (…)
Burkina : Le président Ibrahim Traoré dénonce "un centre (…)
Burkina : Le président Ibrahim Traoré annonce pour (…)
Burkina : « On va diminuer le personnel dans les (…)
Rencontre Chef de l’État/Forces-vives : Douze (…)
Burkina : Le Président du Faso à l’écoute des Forces (…)
Président de la transition à président du Faso : « Cette (…)
Conduite de la Transition : les Burkinabè du Niger (…)
Lettre ouverte au Premier ministre : Des citoyens (…)
Burkina : Vers une reconfiguration de l’Assemblée (…)
Burkina : « Nous ne sommes pas héritiers de n’importe (…)
Burkina : « L’équipe au pouvoir, pour rien au monde, (…)
Burkina : « N’ayez pas peur ! », exhorte le Premier (…)
Burkina : Le ministre de l’Administration territoriale (…)
Diaspora : Un mouvement patriotique organise en Italie (…)
Burkina : « Aucune force ne nous arrêtera », lance le (…)
Burkina : Gérard Kango Ouédraogo, le baobab de la politique

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés