Actualités :: Mission de l’ONU au Burkina sur les exactions en Côte d’Ivoire : A la (...)

La Commission internationale d’enquête des Nations unies en Côte d’Ivoire, conduite par M. Mikuin Leliel Balanda est arrivé hier en fin de matinée dans notre capitale.

M. Balanda et sa délégation ont été accueillis par M. Koita, directeur de cabinet du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale. Le mandat de la mission onusienne "consiste à enquêter sur les allégations de violations graves des droits de l’Homme et du droit international humanitaire commises sur toute l’étendue du territoire de la Côte d’Ivoire et d’en identifier les auteurs présumés".

On se rappelle que suite à la crise ivoiro - ivoirienne, de nombreux Burkinabè avaient payé jusqu’au sacrifice suprême. Les plus chanceux avaient vu leurs biens spoliés, brûlés alors que eux-mêmes subissaient les pires exactions qui, sur certains, ont laissé des traces d’infirmité. Au cours de sa mission, la délégation aura des séances de travail avec les plus hautes autorités de l’Etat parmi lesquelles les ministres de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, de la Promotion des droits humains, de la Sécurité et de la Défense. Elle rencontrera par ailleurs les Organisations non-gouvernementales telles que le Tocsin et d’éminentes personnalités.

M. Balanda et les autres membres de la commission comprenant Mme Radhia Nasraoui, vice-président, Mme Fatimata Mbaye, M. Aref Mohamed Aref, M. Almiro Simoes Rodrigues, se rendront le mardi à Gaoua où ils auront des séances de travail avec les autorités provinciales (haut-commissaire et maire) ainsi que les compatriotes qui ont fui la Côte d’Ivoire pour faits de violences sur eux. Ils iront également à la découverte des réalisations au profit des rapatriés du Poni.

Déjà le samedi dernier, le Tocsin avait rencontré des Burkinabè venus de la Côte d’Ivoire suite aux actes de vandalismes et d’effractions commis sur eux. La mission onusienne doit ensuite se rendre au Mali pour la suite de ses investigations.

En rappel, cette commission a été instituée conformément aux accords de Linas - Marcoussis et suite à l’invitation du président de la République de Côte d’Ivoire et à la déclaration du président du Conseil de sécurité des Nations unies, M. Bertrand Ramcharan, haut-commissaire par intérim aux droits de l’Homme.

Jean Philippe TOUGOUMA,
Marguerite Marie Blégna (Stagiaire)
Sidwaya

Jean-Luc Mélenchon à l’Université Joseph Ki-Zerbo : Une (...)
ADF-RDA : Rasmané Ilboudo et ses camarades confirment (...)
Conseil constitutionnel : La prestation de serment des (...)
Burkina : Les syndicats reprennent langue avec le (...)
Burkina Faso : « Qui paye les auteurs des actes (...)
Burkina : « La politique doit servir à éviter les minutes (...)
CENI : Une crise caractéristique d’acteurs politiques qui (...)
Burkina Faso : Concertation sur la réconciliation (...)
Commission électorale nationale indépendante (CENI) du (...)
Jean Luc Mélenchon attendu ce 18 juillet à Ouagadougou
Burkina Faso : Les députés de la Commission défense et (...)
Burkina : L’Opposition non-Affiliée rejette la CENI et le (...)
CENI : Le CFOP-BF gagnerait plutôt à remplacer dans sa (...)
Traités et accords internationaux du Burkina : Des (...)
Réconciliation nationale : Les concertations communales (...)
Démission de militants de l’ADF-RDA : Le parti (...)
CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que (...)
CENI : « Aucune disposition ne nous autorise à recevoir (...)
CENI : Les commissaires prêtent serment le 19 juillet (...)
Millénium Challenge Accompt 2 : Le comité de surveillance (...)
Extradition de François Compaoré : Le Conseil d’Etat (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11130



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés