Actualités :: OBU : Un programme de gouvernement pour la présidentielle de (...)

L’approche de la présidentielle 2005 a mis en branle les états majors des différents partis politiques. L’Opposition burkinabè unie (OBU) prendra part à cette consultation électorale et n’entend pas jouer les petits poucets. Elle a pour ce faire conçu et présenté un programme de gouvernement qui soutiendra sa campagne électorale. La presse a découvert ce programme jeudi 05 août 2004 à la maison des retraités Antoine-Nanga.

L’élection présidentielle de 2005, au regard des différentes agitations au sein des formations politiques s’annonce très mouvementée. L’Opposition burkinabè unie (OBU) n’entretient pas de mystère quant à sa participation à cette consultation électorale. Elle y sera présente avec son candidat qu’elle désignera bientôt. Résolument engagée dans la lutte pour la conquête du pouvoir politique, l’OBU n’entend pas faire de la figuration lors de ce rendez-vous. Pour ce faire, il s’entoure d’un minimum de conditions pour mener à bien cette bataille.

"Qui veut voyager loin ménage sa monture" a dit l’adage. Et l’OBU semble l’avoir bien assimilé. A plus d’un an de l’élection présidentielle, elle a édité son programme politique, charpente de sa campagne électorale. C’est avec ce programme qu’Emile Paré et les siens iront à la conquête du pouvoir politique en 2005. "L’OBU ne veut pas être une opposition qui critique mais une opposition qui propose une alternative" a-t-il dit. Cette alternative se trouve dans son programme de gouvernement de 19 pages, un programme structuré en 4 parties basé essentiellement sur le socialisme africain. Il a été écrit par 4 ténors de cette formation politique : le Dr Emile Paré, les députés Laurent Bado et Alfred Kaboré et M. Benoît Lompo.

"Engagés de façon nette et résolue, les partis membres de l’OBU ont la volonté de mettre fin aux injustices et aux incohérences du régime actuel et de l’ordre dans la vie politique, économique et sociale de la nation". Tel est le discours que va tenir l’OBU lors de la campagne présidentielle. A la lecture du programme, l’OBU propose une fois au pouvoir, de rendre l’école gratuite et obligatoire, s’engage à défendre et à promouvoir les valeurs culturelles, à échanger le cadre de vie des Burkinabè, à restaurer les institutions publiques et propose un "modèle dynamique" de développement économique.

Sa politique économique sera basée sur "l’actionnariat populaire obligatoire". A sa prise de pouvoir en 2005, cinq tâches immédiates seront assurées par le gouvernement de l’OBU. Il s’agit de la réalisation d’une véritable réconciliation nationale, la réduction du train de vie de l’Etat, la moralisation de la vie publique, la réorientation de l’économie burkinabè et l’amélioration des conditions de vie des travailleurs.

Avec ce programme, l’OBU entend accrocher les électeurs lors de la présidentielle de 2005. C’est ainsi que ceux-ci vont lui accorder leur suffrage ce qui va lui permettre d’accéder de manière démocratique au pouvoir.

Romaric Doulkoum(romarikom@yahoo.fr)
Sidwaya

Burkina : Un groupe de jeunes prône le « renouveau » par (...)
Burkina : Le CDP, le MPP et le MPSR sont des caïmans (...)
Burkina-conseil des ministres : Cachez ces révocations (...)
Burkina : La loi organique du Conseil d’orientation et (...)
Politique au Burkina : Le CDP rencontre son président (...)
Burkina : « Comment des acteurs politiques qui ont fait (...)
Burkina : Les acteurs politiques resserrent les rangs (...)
Burkina : Zéphirin Diabré reçoit une délégation de la (...)
Burkina/Sécurité : « Ce projet de loi est une manière (...)
Burkina Faso : La réconciliation pour remédier à l’échec (...)
Gouvernance nationale : « La classe politique burkinabè (...)
« Chaque Burkinabè doit voir l’autre comme un Burkinabè, (...)
Politique au Burkina : l’Union pour le progrès et le (...)
Transition au Burkina : « Quand on fait un coup d’Etat, (...)
Transition au Burkina : « Rien de solide ne peut se (...)
Burkina : « Oui, j’ai rencontré Blaise Compaoré à Abidjan. (...)
Transition au Burkina : « Il faut redonner à l’armée (...)
Politique/Burkina : « Tôt ou tard, le soleil du MPP va se (...)
Burkina Faso : « La prise en otage de Roch Kaboré est le (...)
Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les (...)
Résidence surveillée de Roch Kaboré : « Nous qualifions la (...)

Pages : 0 | ... | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | ... | 11781

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés