Actualités :: Nomination des gouverneurs : Des hauts-commissaires seront délogés
Moumouni Fabré

Le Conseil des ministres du 30 juillet 2004 a enfin procédé à la
nomination des gouverneurs dans les 13 régions. Le ministre
Moumouni Fabré s’exprime sur le temps mis pour les nommer
et sur le manque d’infrastructures pour les accueillir.

"En fait, le projet n’a pas duré. Vous savez, c’est la loi qui avait
créé ces régions. Il s’agissait donc de prendre d’abord les textes
d’application de la loi, c’est-à-dire les différents décrets qui citent
les attributions des gouverneurs. Cela n’était pas facile, parce
que nous n’avions pas dans notre nomenclature au préalable, la
subdivision "région".

C’était nouveau et il a fallu que nous
repensions l’ensemble des textes qui régissent les attributions
des différents responsables tant au niveau régional, provincial et
départemental. Donc ceci a pris du temps.
Ensuite nous avons travaillé sur un certain nombre de
scénarios pour le démarrage rapide de ces entités. Il s’agissait
de voir comment nous allons, même sans avoir construit au
préalable ces infrastructures, permettre à nos régions de
fonctionner.

Je pense que nous avons trouvé pour le moment, le
palliatif qui nous permet de travailler sans que nous ayions
réalisé dans toutes les régions, les infrastructures nécessaires.
Etant donné les capacités financières de notre Etat, nous ne
pouvions pas nous permettre de réaliser du coup les 13 sièges
de régions. Nous avons procédé à une planification sur trois
ans à raison de 3 ou 4 réalisations par an pour pouvoir boucler
notre opération. Mais pendant ce temps, nous allons récupérer
dans certaines localités, les hauts-commissariats où nous
logerons les gouverneurs ; en attendant, les
hauts-commissaires seront en location. Nous signerons des
baux administratifs.

En fait, il ne s’agissait pas d’une longue période ; il s’agissait
plutôt de bien préparer les uns et les autres qui étaient pressés
de connaître les noms des gouverneurs. Et je crois qu’ils l’on
connu hier (30 juillet 2004 ndlr). Cela ne change pas
fondamentalement grand-chose. Dans les semaines à venir,
nous allons mettre en oeuvre une formation pour permettre aux
nouveaux gouverneurs d’appréhender avec précision leur
fonction".

Propos recueillis par Luc OUATTARA
Le Pays

Réconciliation nationale : La rencontre des anciens (...)
Burkina : Ballet de l’ex-majorité présidentielle au (...)
Retour annoncé de Blaise Compaoré au Burkina : A (...)
Eventuel retour de Compaoré au Burkina : Les avocats de (...)
24 mois de transition au Burkina : Des acteurs (...)
Transition au Burkina : « Il faut récupérer au moins 60% (...)
Libération de Roch Kaboré : « Les choses sont en train de (...)
MPSR : Les résultats de notre sondage sur les 100 (...)
Libération de Roch Kaboré : L’ex Alliance des Partis (...)
Transition au Burkina : « Réconciliation, refondation et (...)
Transition au Burkina : « Nul ne peut se prévaloir du (...)
Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale (...)
Burkina : Le Premier ministre évoque une éventuelle (...)
Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été (...)
Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso (...)
Burkina/Politique : Une alliance de partis rejette (...)
Burkina Faso : Les futures élections vont se tenir en (...)
Crise au sein du CDP : « Pour nous direction politique, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo convoque son bureau (...)
Commune de Bobo-Dioulasso : Les membres de la délégation (...)
Centre-ouest : Les femmes du CDP plus que jamais (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11781



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés