Actualités :: Le Médiateur du Faso : Dixième anniversaire

17 mai 1994 - 17 mai 2004. L’institution du Médiateur du Faso a dix (10) ans d’existence légale cette année. A cette occasion, l’institution a observé une pause pour faire le bilan de son action.

L’événement principal marquant la commémoration de cet anniversaire a été la séance de travail du jeudi 15 juillet 2004 qui a regroupé autour du Médiateur du Faso, les secrétaires généraux des départements ministériels, ceux des arrondissements de la commune de Ouagadougou, des responsables de médias nationaux et une délégation de la société civile. Cette rencontre représentait une opportunité pour le Médiateur du Faso d’échanger directement avec un échantillon de ses partenaires, dont l’action reste déterminante pour la réussite de sa mission.

Avec les premiers invités, considérés comme les responsables de l’Administration publique, les discussions ont porté sur la fluidité des rapports, surtout sur les suites à donner aux demandes d’information et aux recommandations du Médiateur du Faso.

A ce sujet, les Secrétaires généraux ont proposé l’institution de séances de travail périodiques avec eux, sur les différents dossiers du Médiateur impliquant leurs ministères, afin d’éviter que surviennent des blocages.

Cette suggestion privilégiant les contacts physiques aux échanges épistolaires s’avère plus efficace en effet, pour aplanir les situations paraissant à première vue comme inextricables. Le Comité interministériel de suivi des recommandations et propositions de réformes du Médiateur du Faso qui poursuit le même objectif, a besoin en ce qui le concerne d’être dynamisé.

La contribution des médias à la connaissance de l’institution a été saluée ainsi que leur participation à l’éducation du citoyen en général. Pour cela, les autorités compétentes ont été interpellées pour que des moyens conséquents leur soient accordés.

Concernant la société civile, même si elle est au stade de la recherche d’une organisation plus opérationnelle, son action sans contexte participe à la protection des intérêts des populations. Le Médiateur les a invités à s’affirmer davantage, dans le respect des lois et des institutions républicaines.

Cette rencontre représentait en fait un symbole. En effet, Administration, médias et société civile sont des composantes incontournables de la bonne gouvernance, le trépied sur lequel repose tout processus démocratique. Leur interaction reste donc capitale pour la consolidation de l’Etat de droit, une des missions principales du Médiateur du Faso.

Il a été présenté aux participants, les nouvelles grandes orientations de l’institution qui s’articulent autour de deux principaux points.

La prévention par l’autosaisine, qui va intéresser tous les compartiments de la vie nationale et une participation plus active dans les organisations internationales de médiation, l’AOMF (Association des Ombusmans et Médiateurs, de la Francophonie), l’IIO (Institut international de l’Ombusman et l’AOMA (Association des Ombusmans et Médiateurs africains), afin de s’instruire des expériences des autres.

La série de conférences sur le thème de réflexion intitulé "respect et protection du patrimoine national" fait partie de cette nouvelle stratégie.

Il s’agit essentiellement d’une approche thématique, telle que préconisée par l’AOMF, pour promouvoir les droits humains et diffuser la culture démocratique dans notre pays. La séance de travail s’est révélée être un exercice bénéfique pour le Médiateur du Faso. Les incompréhensions qui existaient entre ses services et ceux de l’Administration ont pu être levées, ce qui va améliorer à l’avenir l’action de l’institution.

Division Communication et
Relations publiques

Burkina Faso : Roch Kaboré attendu ce jeudi aux Émirats (...)
Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la (...)
39e anniversaire de la révolution burkinabè : Le (...)
62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : (...)
Conduite de la Transition : Le Président du Faso échange (...)
Situation nationale : La « Mobilisation des intelligences
Burkina : Un Front patriotique est lancé pour « oeuvrer (...)
Burkina Faso : L’ALT définit le rôle du Conseil (...)
Rumeurs sur l’enterrement des restes de Sankara et (...)
Burkina : L’UNIR/MPS en congrès extraordinaire, (...)
Montée des couleurs à la Primature : Pas de vacances pour (...)
Burkina : Le mouvement BUTS appelle à la mobilisation (...)
Café politique de l’ARGA : La première édition se penche (...)
Burkina : Une activité demandant le départ de l’ambassadeur
Elections législatives au Sénégal :Kadré Désiré Ouédraogo à (...)
Situation nationale : L’ancien ministre, Rosine (...)
Burkina : Le mouvement BUTS au chevet d’un pays en quête (...)
Burkina : L’Etat joue au grand prêtre de la réconciliation en
Demande de pardon de Blaise Compaoré : « J’aimerais que le (...)
Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la (...)
Réconciliation au Burkina : « Blaise Compaoré doit se (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11781

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés