Actualités :: Norbert Tiendrébéogo : "Mariam Sankara est ma femme"

Le leader du Front des Forces sociales (FFS), parti sankariste,
entend exprimer par cette ronde des rédactions, sa
reconnaissance envers la presse.

Les journalistes, affirme-t-il,
ont joué un grand rôle dans l’affaire de la tentative de coup d’Etat
manqué.

Pas (Président du FFS) parce qu’ils ont pris position
pour lui, mais leur promptitude à donner l’information vraie, a
contribué un tant soit peu à la manifestation de la vérité.
Le Secrétaire général des éditions "Le Pays", Alassane Kogda
Ouédraogo, représentant le Directeur de publication en mission,
a exprimé tout l’honneur que vaut à sa rédaction cette visite. Cet
honneur est d’autant plus grand que les hommes politiques
Burkinabè ne le font pas toujours.

Ensuite, ce fut le tour des journalistes de s’entretenir avec
Norbert Tiendrébéogo. Plusieurs questions ont ainsi été
posées, allant de son état de santé à la candidature de
l’opposition à la présidentielle de 2005, celle éventuelle de
Blaise Compaoré, sa rencontre récente avec la veuve Sankara,
en passant par l’unité des sankaristes.

Pour ce qui est de son état de santé, le président du Front des
Forces sociales affirme se porter de mieux en mieux, après des
problèmes de nerfs survenus lors de sa détention pendant 6
mois à la gendarmerie. Concernant l’élection présidentielle de
2005, le "patron du FFS" estime que l’opposition doit faire front
commun pour se débarrasser de Blaise Compaoré. "C’est un
mauvais cheval et en plus, c’est un cheval qui rue", a-t-il déclaré.
La veuve Sankara qu’il a rencontrée tout récemment lors d’une
visite de deux semaines à Paris, est, dit-il, pleine d’espoir.

"Mariam Sankara est ma femme puisque Thomas Sankara était
mon grand frère. Elle espère que le Burkina Faso va connaître
un destin meilleur à celui qu’il est en train de vivre actuellement",
confie M. Tiendrébéogo.
Norbert Tiendrébéogo est le seul homme politique qui a été
accusé d’être impliqué dans la tentative du coup d’Etat d’octobre
2003 contre le régime du président Blaise Compaoré.

Par Evariste BATIONO
Le Pays

Opération Mana-mana : Le Premier ministre se réjouit de (...)
Opération mana mana : « Si nous pouvons nous mettre (...)
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de (...)
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un (...)
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit (...)
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec (...)
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi (...)
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les (...)
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la (...)
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne (...)
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina (...)
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble (...)
Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le (...)
Burkina/Cohésion sociale : Blaise Compaoré et Roch Kaboré (...)
Burkina Faso : La Coordination des organisations pour (...)
Communiqué sur la nomination du modérateur de la CEDEAO : (...)
Burkina : « Si nous voulons aller aux élections, il nous (...)
Assemblée législative du Burkina : L’année 1919 empêche (...)
Burkina/CDP : Défections au sein du bureau dirigé par (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11676

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés