Actualités :: Journée de la jeunesse estudiantine du PAREN

La jeunessse estudiantine du Parti pour la renaissance nationale (PAREN) a organisé le samedi 10 juillet 2004 à la Maison des jeunes et de la culture de Ouagadougou, une journée de refléxion sur la nécessité de l’implication des jeunes dans la vie politique.

Au Burkina, la pauvreté se conjugue au quotidien et en 1994, 44 % de la population vivaient en-dessous du seuil de pauvreté. En 1998 ce taux était de 45,3 % et en 2003, 46, 4%, tel est le constat fait par le secrétaire général du PAREN M. Issouf Sawadogo. Selon M. Sawadogo les jeunes, notamment ceux scolarisés se trouvent de nos jours à la croisée des chemins.

Une situation qui s’explique, relève M. le secrétaire général, par la disparution, voire rareté des bourses au secondaire et au supérieur et par une pauvreté grandissante. Face à de telles réalités, la jeunesse burkinabè doit prendre son destin en main, en s’impliquant davantage dans la vie politique. Une implication qui ne doit, dira Issouf Sawadogo, contribuer à la fracture du tissu social. C’est dans cette optique que la jeunesse estudiantine du PAREN a organisé cette journée d’échanges en vue de permettre aux jeunes militants du parti de faire connaissance avec leurs devoirs de responsabilité dans l’édification d’un monde de paix.

C’est également l’occasion pour ces jeunes engagés pour la renaissance nationale de mieux comprendre le but de leur engagement et partant le fondement même du parti. A l’issue de cette table de discussion et de réflexion la jeunesse estudiantine devrait être nantie d’arguments solides pour défendre les idéaux poursuivis par leur parti qui sont ceux de la renaissance nationale.

A. Verlaine KABORE
Sidwaya

Transition au Burkina : « Ibrahim Traoré devrait gérer la (...)
Burkina : « Nous aurions voulu avoir cette jeunesse-là (...)
Burkina/Assises nationales : La Coalition Burkina-Russie
Burkina Faso/Situation nationale : Eddie Komboïgo (...)
Assises nationales au Burkina : Le mouvement en action (...)
Assises nationales : Achille Tapsoba récuse Eddie (...)
Transition au Burkina : L’Union pour la sauvegarde du (...)
Transition au Burkina : Le Centre pour la gouvernance (...)
Burkina : « Le capitaine Ibrahim Traoré ne doit pas (...)
Burkina Faso : Le format et le contenu des assises (...)
Burkina : Les Nations unies « profondément préoccupés par (...)
Présidence de la transition au Burkina : « Qu’on nous (...)
Burkina : « Dans ce contexte, qui peut-on désigner dont (...)
Burkina : Un président civil ou militaire, Me Hermann (...)
Sondage d’opinion IRSOA-MPSR2 : Ibrahim Traoré, Lassina (...)
Crise sécuritaire au Burkina : « Tant qu’il y aura la mal (...)
Burkina Faso : Bientôt la sécurisation des sites (...)
Université Jean Moulin de Lyon 3 : Blaise Compaoré déchu (...)
Laurent Bado, président de la Transition ? : « C’est une (...)
Charte de la transition : Une commission d’une (...)
Elaboration de la charte de la transition : L’ex-opposition

Pages : 0 | ... | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | ... | 12075



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés