Actualités :: Saison hivernale : parer à toute éventualité

Contrairement à l’année dernière, la saison des pluies tarde à s’installer. Même si des régions du pays, notamment au Sud et à l’Ouest, sont mieux arrosées, il reste tout de même que la quantité d’eau tombée en cette période de la saison est déficitaire sur le plan national.

L’inquiétude commence à s’installer malgré les avis de certains "vieux" et de météorologues qui soutiennent que des saisons de pluies tardives peuvent bien se terminer par d’abondantes quantités d’eau. Il faut beaucoup plus pour que les avis de ces "spécialistes" des nuages pour rassurer surtout le monde paysan.

De quoi demain sera fait quand par manque de pluies, les pousses de mil meurent alors que le ciel refuse obstinément d’ouvrir ses vannes ? C’est la question que l’on se pose en implorant Dieu dans son infinie bonté pour que les récoltes cette année, soient aussi abondantes que celles de l’année dernière.

En effet, le Burkina a récolté l’année dernière plus de 3 millions de tonnes de céréales, soit un excédent d’un million, ce qui le plaçait au premier rang des pays producteurs de ce produit dans l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine). La quantité de céréales a été si importante que d’aucuns posaient le problème de la mévente des vivres.

Personne ne souhaite que la saison agricole soit, cette année, mauvaise, bien au contraire. Cependant, il faut prendre des précautions pour éviter les surprises désagréables comme on devrait le faire dans les pays du Sahel. Des pays qui vivent en permanence, les caprices de la nature des aléas climatiques. Le Pogramme Saaga dont veulent s’inspirer des Etats Ouest-africains notament sahéliens pour favoriser la pluviométrie malgré toute son efficacité, a des limites. Il ne donne de résultats que quand les conditions naturelles sont réunies. Tout laisse penser que ce n’est pas actuellement le cas.

En attendant, gérons, telle une grand-mère, les stocks de vivres disponibles. C’est-à-dire avec parcimonie. Quand rien ne va, tout le monde se tourne vers l’Etat. Il lui appartient d’empêcher la famine par des moyens appropriés. Comme il le fait d’ailleurs avec la multiplication des retenues d’eau, l’accélération de la politique de la petite irrigation villageoise et tout ce qui concourt à l’auto-suffisance alimentaire en toute saison.

L’installation tardive de la saison hivernale avec les risques de famine que cela entraîne, rend encore plus actuel et pertinent la question de la biotechnologie agricole en Afrique de l’Ouest. Comment utiliser les OGM (Organismes génétiquement modifiés) pour augmenter sans danger, la production agricole ? Une solution à cette question pourrait ouvrir des perspectives heureuses pour l’Afrique.

Sans attendre tout cela, revenons avec encore plus d’acharnement à la lutte contre la dépravation de l’environnement. Cette lutte simple qui se résume à empêcher la coupe abusive du bois, la divagation des animaux, les feux de brousse, chaque Burkina peut la mener avec succès. Et cela pour éviter l’avancée du désert, l’installation de la sécheresse et partant, la rareté les pluies.

Bessia BABOUE
Sidwaya

Commune de Gourcy : Bala Alassane Sakandé au jubilé de (...)
Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou (...)
Développement local : Des communes évaluent la plateforme (...)
Décès de Soumane Touré : Le président du Faso salue la (...)
Suivi des politiques publiques : Une faîtière de la (...)
Décès de Soumane Touré : Le Premier ministre présente ses (...)
Décès de Soumane Touré : L’ex enfant terrible du (...)
Burkina : Décès de Soumane Touré, secrétaire général du (...)
UEMOA : Les chefs d’Etat et de Gouvernement examinent (...)
Processus électoral au Burkina : « Si on ne fait pas (...)
Burkina : Les anciens ministres du dernier Gouvernement (...)
UNIR/ PS : Un congrès ordinaire prévu les 6 et 7 août (...)
« 300 militants » de L’AUTRE Burkina/PSR au MPP : « C’est (...)
Burkina : Zephirin Diabré invite les ayant-droits des (...)
Réconciliation nationale : Le ministre d’État Zéphirin (...)
Visite de l’UPC au MPP : « On se retrouve pour cheminer (...)
Carnet d’audiences du président du Faso : Me Halidou (...)
Assemblée nationale : La Directrice exécutive d’ONU-Habitat
Vie politique : Pr Étienne Traoré quitte la majorité pour (...)
Réconciliation nationale : La Communauté Sant’Egidio (...)
Burkina Faso : 82 partis politiques ont adhéré à la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10962


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés