Actualités :: Point de presse du gouvernement : "Youssouf court, l’aéroport inquiète, (...)
Youssouf Ouédraogo

La participation du Burkina au 3e Sommet de l’Union africaine, la sécurité aérienne à Ouagadougou, l’Etat et les ambitions de l’enseignement primaire... Ces points de l’actualité ont constitué l’ordre du jour du 15e point de presse du gouvernement.

Pour une fois, les débats qui ont marqué le point de presse du gouvernement n’ont pas porté sur des questions traitées au conseil des ministres. Vendredi 2 juillet 2004, il a été question de l’actualité courante : la participation du Burkina au 3e Sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba du 6 au 8 juillet 2004, la sécurité aérienne à Ouagadougou, et le bilan des examens du primaire. Avec quatre ministres pour défendre les actions de l’équipe gouvernementale. M. Joseph Kahoun, premier intérimaire du ministre des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement.

Issouf Ouédraogo, ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale. Djibrill Yipènè Bassolé, ministre de la Sécurité. Mathieu Ouédraogo, ministre de l’Enseignement de base et de l’Alphabétisation.

Qu’est ce qui fait courir Youssouf ?

A ce 15e point de presse, une attention toute particulière a été portée au prochain Sommet de l’Unité africaine qui se tiendra à Addis Abéba du 6 au 8 juillet 2004. Un sommet d’autant plus important, selon le ministre Joseph Kahoun, que les problèmes politiques divisent le continent, les questions et préoccupations économiques perturbent le développement des nations, les pesanteurs sociales hypothèquent l’avenir de populations entières. Ces conférences au sommet de l’Union, a fait remarqué son collègue des Affaires étrangères, sont des occasions de recherche de solutions aux maux qui minent le continent. Et le Burkina Faso tiendra sa place dans le concert des nations à œuvrer pour la paix et la prospérité continentale.

Il aura particulièrement à partager ses préocupations sur la question de l’éducation des filles avec les ambitions que le Burkina a, en la matière, pour l’Afrique...

Youssouf Ouédraogo a également affirmé que le prochain Sommet de l’Union africaine sera l’occasion d’innovations et d’engagements nouveaux.

Pour la première fois, une démarche de programmation et de budgétisation des actions et des activités de l’Union sera engagée. Tout comme ses engagements à travailler à résoudre certains conflits qui minent la paix et la sécurité en Afrique. Youssouf Ouédraogo a également fait cas des missions qu’il a conduites récemment dans plusieurs pays dans le cadre de la dynamique de la diplomatie de développement.

Avec l’Egypte par exemple, ces missions ont permis d’asseoir les bases concrètes d’un partenariat mutuellement avantageux...

L’aéroport de Ouaga inquiète...

Après cet événement de portée africaine, le deuxième sujet à l’ordre au jour de ce point de presse a été en rapport avec la fausse alerte à la bombe sur un aéronef affrété par la compagnie Point Afrique le mardi 29 juin dernier, avec pour destination, l’aéroport international de Ouagadougou. L’occasion a été donnée de parler de la sécurité aérienne en général et de donner à l’opinion des informations justes sur ce qui s’est réellement passé, et de la manière dont les autorités compétentes ont géré cette malheureuse affaire. D’autant plus que l’efficacité du système de sécurité se mesure à la qualité de la réaction devant une situation inédite...

Yipéné Djibrill Bassolé a affirmé qu’à l’occasion de la gestion de cet événement, les forces de sécurité burkinabè et les techniciens du système aéroportuaire burkinabè ont fait montre de sang-froid et de professionnalisme. De même qu’ils ont pu utilement bénéficier du soutien "technique" de l’ambassade des Etats-Unis et de celle de la France (...).

Somme toute, la nécessité d’un déplacement de l’aéroport de Ouagadougou, de son site actuel, reste posé : pour la sécurité des avions, des passagers et de toute la ville de Ouagadougou.

Bassolet a affirmé que le gouvernement en fait une question de priorité. D’où les études portant sur la construction du nouvel aéroport international de Ouagadougou sont très avancées.

Succès de l’enseignement de base

L’enseignement de base a donné des résultats satisfaisants cette année. C’est donc avec fierté que, statistiques à l’appui, M. Mathieu Ouédraogo a fait le bilan des examens du primaire.

Presque toutes les régions ont amélioré leurs résultats à l’examen. Le taux national de 73,73% est en progression de 3,72 points par rapport au taux de succès de la session de 2003. Il cache néanmoins des écarts entre circonscriptions (Thiou/Yatenga 44,58% et 96,74% à Pibaoré) entre provinces (44,85 % à la Komondjari et 88,74 au Bam) et entre régions (Centre-Sud 67,89 % et 78,64 % au Centre-Nord). L’écart du taux de succès entre les garçons et les filles est de 7,27 points (77,02% pour les garçons et 69,57 % pour les filles).

En comparant le taux de succès de 1995 à celui de 2004, il apparaît, selon Mathieu Ouédraogo, que les résultats évoluent en dents de scie et que la moyenne des taux de succès de ces dix dernières années est de 59,93%.

Fort de cela, Mathieu Ouédraogo dit qu’il y a lieu de reconnaître les efforts fournis par les acteurs du ministère de l’Enseignement de base et de l’Alphabétisation (enseignants, parents d’élèves...) pour améliorer de manière significative, la situation de l’éducation de base. "Ces résultats satisfaisants devront être maintenus et renforcés grâce à un engagement encore plus marqué de tous pour l’éradication de l’alphaphabétisme à travers la réalisation du Plan décennal de développement de l’éducation de base... ", a-t-il martelé.

Ibrahiman Sakandé (ibra.sak@caramail.com)
Sidwaya

Burkina : Ballet de l’ex-majorité présidentielle au (...)
Retour de Blaise Compaoré : Un fétiche en provenance (...)
Retour annoncé de Blaise Compaoré au Burkina : A (...)
Eventuel retour de Compaoré au Burkina : Les avocats de (...)
24 mois de transition au Burkina : Des acteurs (...)
Transition au Burkina : « Il faut récupérer au moins 60% (...)
Libération de Roch Kaboré : « Les choses sont en train de (...)
MPSR : Les résultats de notre sondage sur les 100 (...)
Libération de Roch Kaboré : L’ex Alliance des Partis (...)
Transition au Burkina : « Réconciliation, refondation et (...)
Transition au Burkina : « Nul ne peut se prévaloir du (...)
Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale (...)
Burkina : Le Premier ministre évoque une éventuelle (...)
Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été (...)
Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso (...)
Burkina/Politique : Une alliance de partis rejette (...)
Burkina Faso : Les futures élections vont se tenir en (...)
Crise au sein du CDP : « Pour nous direction politique, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo convoque son bureau (...)
Commune de Bobo-Dioulasso : Les membres de la délégation (...)
Centre-ouest : Les femmes du CDP plus que jamais (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11697

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés