Actualités :: Front Démocratique Sankariste : Fidèle Kientéga pour veiller sur un nouveau (...)
Le député Fidèle Toé

Le divorce est maintenant consommé entre Ernest Nongma Ouédraogo de la Convention panafricaine sankariste (CPS) et ses anciens camarades du parti, que sont l’ancien ministre Fidèle Kientéga, le député Fidèle Toé, etc. Le congrès constitutif organisé par ces derniers les 19 et 20 juin 2004 à Ouagadougou a porté sur les fonds baptismaux le Front démocratique sankariste (FDS) qui sera dirigé par l’ancien ministre, Fidèle Kientéga.

A la suite des soubresauts de 2000, de 2002 et de 2003 ayant déjà conduit à des départs, voire à la naissance de nouvelles formations politiques, la CPS, présidée par le député Ernest Nongma Ouédraogo, ne respirait plus la pleine forme depuis un certain temps. Pour cause, des remous au sein du parti ont entraîné des sankaristes d’hier à mener une querelle fratricide au point de créer un nouveau parti.

« Ernest Nongma Ouédraogo décide unilatéralement de suspendre un camarade sans réunir au préalable les membres du SEP (Secrétariat exécutif permanent), ni laisser l’intéressé se défendre » ; « Monsieur considère la CPS comme une société privée dont il est le président-directeur-général-fondateur » ; « Le mercredi 25 février 2004, les militants du parti, les membres du SEP, apprennent avec la rue dans le n°4949 du quotidien Sidwaya que notre président est candidat aux élections présidentielles de 2005. Qui l’a mandaté ? » ; « Ernest Nongma Ouédraogo a broyé trop de camarades militants et des causes sankaristes. Trop c’est trop » ; tels sont quelques griefs formulés par le député Fidèle Toé dans son discours d’ouverture du congrès constitutif à l’endroit de leur ancien premier responsable.

L’occasion fut belle (devant les congressistes et des représentants d’autres partis et associations sankaristes et ceux de l’opposition) pour Fidèle Kientéga et ses lieutenants de dénoncer « l’autocratie » dont fait preuve le leader de la CPS. Ainsi, les représentants du Kadiogo, des femmes, et celui de toutes les provinces entonneront l’hymne de la mauvaise ambiance qui prévaut à la CPS. Ils ont donc salué la création du nouveau parti, d’un parti authentique et véritable épousant l’idéal de Thomas Sankara.

Un message de l’ex-secrétaire général de la CPS, Inoussa Kaboré, présentement en stage aux Etats-Unis, dans une adresse aux participants au congrès, salue l’initiative des dissidents de la CPS, qui ont décidé de « dire non aux méthodes de gestion des hommes et du parti » par Ernest Nongma Ouédraogo.

Le député Fidèle Toé a fait remarquer que le nouveau parti issu de ce congrès s’engagera à soutenir fermement la démarche consensuelle en vue de réaliser une alternance juste et crédible pour notre pays. Faisant une analyse du contexte international et national, il fustigera les coups du pouvoir en place pour diviser et redimensionner les partis politiques à sa convenance.

Au terme des travaux, les congressistes ont mis en place une structure nationale qui sera dirigée par Fidèle Kientéga pour pérenniser l’idéal sankariste, avec à la clé des textes devant mettre le nouveau bébé à l’abri des soubresauts.


Le secrétariat exécutif permanent du FDS

- Président : Fidèle Meng-Néré Kientéga
- Vice-président chargé de l’unité des Sankaristes : Fidèle Toé
- Secrétaire général : Inoussa Kaboré
- Secrétaire national aux relations extérieures, chargé de l’unité africaine : Porzini B. Sama
- Secrétaire national à l’organisation : Harissou Sienou
- Secrétaire national aux questions politiques : D. Raphaël Toé
- Secrétaire national à la communication : Karzoum Richard Ouédraogo
- Secrétaire national aux finances : Mme Bibata Nacoulma
- Secrétaire national aux questions paysannes : Ousmane Ouédraogo
- Secrétaire national aux questions économiques et sociales : Boulaye Cissé
- Secrétaire national chargé de l’environnement : Jean de Dieu Toé
- Secrétaire national chargé du contrôle interne : Seydou Roc Kaboré
- Secrétaire national chargé des questions juridiques : Mlle Judith Bambara
- Secrétaire national chargé à la mobilisation des anciens : Clément Z Kondé
- Secrétaire national à l’administration et à la décentralisation : Pascal Nion
- Secrétaire national à la jeunesse et sport : Mohamadi Zoungrana
- Secrétaire national à la sécurité : Boukaré Ouédraogo
- Secrétaire national à la mobilisation scolaire et estudiantine : Charles L. Dipina Dié
- Secrétaire national à la mobilisation féminine : Mme Alizèta Téguéra
- Secrétaire national à l’éducation et à la formation : Elie Soumané

Cyr Payim Ouédraogo
L’Observateur

Burkina Faso : Cap sur l’autonomie énergétique à l’horizon (...)
Dossier Thomas Sankara : Une dizaine de personnes dont (...)
Justice : La Cour d’appel de Bobo-Dioulasso se rapproche (...)
Burkina Faso : Le chef de file de l’opposition, Eddie (...)
Burkina Faso : 115 militants du MPP sanctionnés par le (...)
Présidence du Faso : Voici la nouvelle photo officielle (...)
Dr Bachir Ismaël Ouédraogo : « Si ça va pour le jeune du (...)
Mouvement pour le Changement et la Renaissance : (...)
Burkina : Le parti au pouvoir ( MPP) se penche sur des (...)
6e mandat d’Idriss Deby : Le Collectif de Tchadiens (...)
Mise en œuvre du programme de Roch Kaboré : La jeunesse (...)
Vie politique : La jeunesse du MPP en rangs serrés pour (...)
Palais de Kosyam : Les présidents de conseil d’administration
Burkina Faso : L’Assemblée nationale adopte une loi pour (...)
Vie politique : La NAFA lancée dans une nouvelle (...)
Burkina : Le Faso Autrement plaide pour sauver la vie (...)
Sécurité sociale des travailleurs du public : Une (...)
Réconciliation nationale : Le CDP rejoint la majorité
Burkina Faso : Une loi pour prendre en compte le régime (...)
Mouvement « Agir ensemble » : Le président Boubacar Diallo (...)
Décès de Paul Taryam Ilboudo : Qui était l’illustre (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10920


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés