Actualités :: Le PDG de DAGRIS chez le président du Faso

Dans la soirée du 16 juin 2004, le président du Faso, Blaise Compaoré a reçu en audience successivement une délégation du groupe africain de l’Union internationale des magistrats (UIM) et le Président-Directeur général de la société DAGRIS, M. Gilles Peltier.

"Nous sommes venus traduire toute la gratitude de l’ensemble des membres de la IXe réunion annuelle du groupe africain de l’Union internationale des magistrats (UIM)", a confié M. Mamadou Mansour Sy, vice-président de l’UIM et président du Groupe africain. Il a estimé qu’ils sont sur la bonne voie par rapport à leurs idéaux, notamment le respect de l’indépendance du pouvoir judiciaire et l’Etat de droit. Selon lui, le Burkina Faso est très regardant vis-à-vis de ces idéaux, ce qui lui a valu le "feu vert" de l’adhésion au Groupe.

Par ailleurs, M. Sy a reconnu l’existence du fléau de la corruption au sein des magistrats. Il a poursuivi que "la préoccupation est prise en compte au niveau de l’UIM où il a été mis en place une Commission internationale de lutte contre la corruption en milieu judiciaire".

A la suite de la délégation de magistrats accompagnés par le ministre burkinabè de la Justice, Boureima Badini, c’était autour du Président-Directeur général de la société DAGRIS d’être reçu par Blaise Compaoré.

DAGRIS est la société qui a été désignée comme adjudicataire provisoire dans le cadre de la privatisation de la SOFITEX sur la zone Est. Son premier responsable, M. Gilles Peltier a déclaré être venu remercier le président du Faso pour la confiance placée en sa société. Il s’est également agi de lui présenter déjà l’état d’avancement des travaux d’implantation de la société. A ce niveau, le Président-Directeur général se veut rassurant "les équipes de DAGRIS sont sur le terrain avec celles de la SOFITEX en vue de prendre le relais de ces dernières et préparer la nouvelle campagne", a-t-il laissé entendre. Quant à la question "coton-OGM", M. Peltier a affirmé que sa société va faire preuve de pragmatisme et de prudence de sorte que les producteurs ne soient pas lésés.

Alassane KARAMA
Sidwaya

Burkina, MPSR2 : Attention aux dérives du MPSR1 avec les (...)
Lutte contre le terrorisme : « Un État gangrené par la (...)
Processus électoraux en Afrique : Des présidents (...)
Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la (...)
Gouvernance au Burkina : « Les manquements de cette (...)
Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion (...)
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé (...)
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu (...)
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le (...)
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est (...)
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait (...)
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12075



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés