Actualités :: Gilbert Ouédraogo : « Je ferai de larges concertations »

« Le Pays » : vos sentiments suite à votre désignation comme chef de file de l’opposition ?

Gilbert Noël OUEDRAOGO : c’est un sentiment de légitime fierté ; mais je mesure aussi la charge et la responsabilité qui est la mienne de pouvoir fédérer toute l’opposition et pouvoir faire en sorte que l’opposition burkinabè soit une opposition crédible, une opposition responsable, une opposition républicaine et une opposition qui offre une alternative à notre pays, le Burkina Faso.

Justement, à propos de fédération de l’opposition, quelle place l’union de l’opposition va-t-elle occuper au cours de votre mandat ?

Je crois que ce sera l’un des éléments-clés de l’action que je dois mener, maintenant que je suis reconnu officiellement comme chef file de l’opposition. Bien que cela découle du scrutin d’abord qui m’a déclaré chef file de l’opposition- il y a la loi qui m’a apporté une reconnaissance officielle et il m’appartient maintenant de prendre des contacts. J’envisage de faire de larges concertations avec toutes les forces de l’opposition et toutes les forces qui se réclament de l’opposition, quel que soit le qualificatif que l’on y ajoute de manière que nous puissions ensemble voir comment nous pouvons travailler de sorte à organiser l’opposition au Burkina Faso.

Certains partis politiques contestent votre désignation comme chef de file de l’opposition. Pourrez-vous travailler avec ceux-ci ?

J’ai parlé de l’opposition, et quand on parle de chef de file de l’opposition, ce n’est pas chef de file des contestataires de l’opposition, ou chef de file de telle branche de l’opposition ; c’est le chef de file de l’opposition. Et toutes les forces qui se réclament de l’opposition, sans exclusive seront contactées et nous échangerons ensemble et nous verrons comment nous pourrons fédérer nos actions et offrir à notre pays qui le mérite, une opposition mûre, responsable. La loi à voulu cela, c’est -à- dire de faire en sorte que la démocratie avance et il faut cette démocratie là aussi au sein de l’opposition.

Propos recueillis par Barthélemy LOUGNIE
Le Pays

Opération mana mana : « Si nous pouvons nous mettre (...)
Opération Mana-mana : Le Premier ministre se réjouit de (...)
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de (...)
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un (...)
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit (...)
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec (...)
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi (...)
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les (...)
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la (...)
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne (...)
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina (...)
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble (...)
Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le (...)
Burkina/Cohésion sociale : Blaise Compaoré et Roch Kaboré (...)
Burkina Faso : La Coordination des organisations pour (...)
Communiqué sur la nomination du modérateur de la CEDEAO : (...)
Burkina : « Si nous voulons aller aux élections, il nous (...)
Assemblée législative du Burkina : L’année 1919 empêche (...)
Burkina/CDP : Défections au sein du bureau dirigé par (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11676

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés