Actualités :: Politique nationale : La cigale et la fourmi

Les écrivains africains anglophones avaient trouvé une formule choque pour signifier à leurs homologues francophones leur penchant à trop discourir sur l’Afrique et les Africains. "Le tigre ne proclame pas sa tigritude, il tue sa proie et la mange".

La sentence est restée célèbre de par sa grande portée. Elle est toujours d’actualité pour une certaine politique en Afrique. Que de discours sur la démocratie, la bonne gouvernance, les droits de l’homme, l’alternance … dans nos pays aujourd’hui. A faire la somme des bonnes intentions qui meublent tant de discours sur notre continent, on en arrive à se demander pourquoi traîne-t-il encore à décoller du sous-développement ?

La réponse à cette question est bien connue. Ce sont les fonds et les actions qui manquent le plus. Tout se passe comme si ceux qui n’ont rien pour agir parlent pour se défouler. Ne dit-on pas que ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit ? Et comme dirait le chanteur, "parler beaucoup beaucoup ce n’est pas bon".

Au Burkina, l’opposition - encore elle - a fait son boucan sur l’article 37 de la constitution et le code électoral au point qu’au moment d’agir, elle s’est retrouvée fort dépourvue comme la cigale de la fable.

Dépourvue d’arguments contre la candidature probable de Blaise Compaoré à la présidentielle de 2005, empêtrée dans ses propres contradictions à propos du nouveau code électoral, elle manque de ressort mobilisateur pour passer du discours aux actes. Voici donc un tigre prompt à proclamer sa tigritude et incapable de bondir sur sa proie. Que lui reste-t-il alors ? A mourir de faim dans une jungle ou si l’on préfère dans l’hiver rude de l’adversité politique où la fourmi n’est pas prêteuse.

Et elle a raison. En politique, qui va prêter quoi à quel adversaire ?

Bref, en un mot comme en mille, le CDP, parti majoritaire, malgré sa taille d’albatros est une fourmi besogneuse au contraire d’une opposition tigre en papier ou cigale d’été.

Elle crie, elle s’agite comme la cigale en été mais quand vient la brise annonciatrice des temps durs, elle est fatiguée, sans la moindre provision d’énergie, d’arguments ou de stratégie.

En vérité, les stratèges du pouvoir ont admirablement piégé nos chers opposants. En mettant très tôt sur le tapis la probable candidature du président Blaise Compaoré, ils ont jeté comme un os à la meute virulente de l’opposition. La suite, on la connaît, l’opposition a rué dans les brancards. Ses leaders ont déclaré ouvertement ou à mot couvert à qui mieux mieux qu’ils étaient eux aussi candidats à la présidentielle. Par la suite on s’est rendu compte qu’il faut s’unir. Comment y parvenir quand chacune de ses composantes a sa petite idée sur l’application de l’article 37 de la constitution et le bien-fondé de la nouvelle loi sur le code électoral ? Conséquence, en lieu et place de l’union sacrée, c’est la guéguerre généralisée entre "opposition vraie", "opposition modérée", "opposition unie" et autre "opposition gâteau". Dès lors, les stratèges du pouvoir peuvent vaquer tranquillement à autre chose. En effet, que ce soit sur la question de l’article 37 ou du code électoral, l’opposition s’est mise KO par ses propres coups.

Que dire quand les uns traitent les autres de "gâteaux", "d’infantiles et d’informels ", "de chèvres qui veulent manger les loups" ! Voici les tigres qui se mangent entre eux, la cigale qui épuise ses dernières énergies à se chatouiller le ventre. On ne va pas s’apitoyer sur son sort. Bien au contraire on en est bien aise. On attend de voir comment elle dansera sur un tel air de division à la présidentielle de 2005. Qui a dit que l’intelligence précède l’intellect ? En politique comme en toute chose.

Djibril TOURE

L’Hebdomadaire

Kourwéogo dans le Plateau-central : Les femmes (...)
Yacouba Isaac Zida : « La situation du Burkina est pire (...)
Burkina : « Chaque jour qui se lève, les voies sont (...)
Pr Augustin Loada au pouvoir en place : « Pourquoi tant (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Les inconditionnels de (...)
Politique : « Plusieurs hommes n’ont pas compris qu’il (...)
Menaces d’arrestation de Yacouba Isaac Zida : Le (...)
Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : « C’est une fuite de (...)
« J’ai choisi de ne plus rentrer au Burkina Faso… » ; ce (...)
Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au (...)
Congrès du MPS : Pas de feu vert des autorités burkinabè (...)
CDP : Mahamadi Kouanda perd son procès contre Eddie (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina : Le Conseil (...)
Elections de 2020 au Burkina : L’opposition suspecte le (...)
Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala (...)
UNIR/PS : La section communale de Bokin bat le rappel (...)
Quota genre aux élections : La Majorité présidentielle (...)
Démission du MPC de la Majorité : « Claude Ouédraogo (...)
Elections de 2020 au Burkina : Le CGD pose la réflexion (...)
Litige au CDP : Le juge interdit à Mahamadi Kouanda (...)
Présidentielle de 2020 : Des jeunes collectent des fonds (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10626



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés