Actualités :: Assemblée nationale : Le groupe Justice et démocratie boycotte, l’ADF/RDA (...)

L’Assemblée nationale a procédé, hier jeudi 27 mai 2004, au renouvellement des membres de son bureau et des commissions générales. De nouveaux secrétaires parlementaires ont également été désignés à l’occasion. Ces élections qui sont une exigence annuelle des textes du parlement ont été marquées par la non participation du groupe parlementaire "Justice et démocratie" qui entendait ainsi protester contre les nouveaux critères de désignation des membres des structures de l’Assemblée nationale.

Prévue pour débuter à 10 h 00, c’est finalement à 11 h 30 que la séance plénière qui devait renouveler les membres des structures parlementaires de l’Assemblée nationale a finalement commencé. La vérification des présences faites, le président de l’Assemblée nationale, Roch Marc Christian Kaboré fera savoir que le retard était dû aux dernières tractations avec le groupe Justice et démocratie qui n’avait pas transmis ses propositions de candidatures jusqu’à l’ultime moment des votes.

Le président dit avoir retardé les choses pour comprendre les raisons de cette situation. Une réunion aurait eu lieu pour éclaircir la question. Une rencontre qui permettra de savoir que le groupe Justice et démocratie n’entendait pas participer aux élections, parce qu’il estime que la désignation du chef de file de l’opposition ne s’est pas faite dans les règles de l’art. Autre grief formulé par le groupe Justice et démocratie, les critères de désignation des membres du bureau et des commissions générales qui ne peuvent que leur être défavorables. Selon la déclaration du groupe distribuée à la presse, avec les critères actuels, le groupe Justice et démocratie qui a le plus grand nombre de membres après le CDP "serait le groupe moins représenté dans les organes dirigeants de l’Assemblée nationale et aurait encore moins de représentants que par le passé".

Le groupe Justice et démocratie refuse ...

De tout ce qui précède, le groupe Justice et démocratie pense que le CDP fait du sectarisme à son endroit et refuse de "donner à l’opinion, l’impression d’une collaboration qui n’est manifestement pas désirée". Aussi, le groupe qui croit ne pas être concerné par la suite des travaux de la séance s’est retiré de l’hémicycle pour dit-il, "permettre au groupe CDP de choisir encore plus librement ses collaborateurs".

Le président du groupe Justice et démocratie tentera d’invoquer un point du règlement pour obtenir le débat sur la question pendant la séance (il voulait surtout lire la déclaration du groupe) à la plénière, mais le président de l’Assemblée nationale répondra que cela serait contraire aux textes du parlement. Roch Marc Christian Kaboré a, en outre, pris acte de la position du groupe Justice et démocratie et donné quitus au groupe pour exécuter librement son projet de "boycott". "C’est une décision souveraine. C’est le droit du groupe de ne pas participer au bureau de l’Assemblée nationale.

J’ai souhaité qu’il me notifie par écrit leur position. Ce qui a été fait. Je déplore que le groupe n’ait pas fait connaître sa position clairement depuis hier (mercredi). Nous aurions pu économiser du temps. Nous prenons acte de leur décision", a indiqué Roch Marc Christian Kaboré. Sur ces paroles, le groupe quittera la salle et les 90 votants restants poursuivront leurs travaux dans une ambiance "bon enfant".

A l’exception de Mme Saran Sérémé, élue deuxième secrétaire parlementaire à 90 voix sur 90, tous les autres candidats ont perdu au moins une voix. Toutefois, les scores sont honorables dans l’ensemble.

L’élection des membres du bureau s’est déroulée au bulletin secret.

Elle consacre la suprématie du groupe CDP.

L’ADF/RDA fait une percée remarquable au sein des organes du parlement, tandis que les autres groupes CFR, PDP/PS maintiennent leur niveau de représentation.

Le parlement a achevé sa séance aux environs de 14 h 00 par le renouvellement des membres des commissions générales de façon consensuelle. On n’a pas eu besoin de recourir au vote.


Les bureaux des commissions générales

Commission affaires étrangères et de la défense (CAED)

Président : Siméon Sawadogo (CDP)

Vice-président : Amado Taho (CDP)

1er secrétaire : Bakary Séré (CFR)

2e secrétaire : Théophile Dentiogué (PDP/PS).

Commission des affaires générales et institutionnelles (CAGI)

Président : Bernard Nabaré (CDP)

1er Vice-président : Christian Gustave Bouda (CDP)

2e Vice-président : Ousséni Tamboura (ADF/RDA)

1er secrétaire : M’Pè Augustin Dembélé (CFR)

2e secrétaire : Alfred Sékoné (CDP).

Commission du développement économique et de l’environnement (CODE)

Président : Marie Coulibaly/Kondé (PDP/PS)

Vice-président : Dieudonné Maurice Bonanet (CDP)

1er secrétaire : Nouhoun Barry (ADF/RDA)

2e secrétaire : Paté Jean Claude Kaboré (ADF/RDA).

Commission finances et du budget (CFIB)

Président : Christophe Dabiré (CDP)

1er Vice-président : Innocent Coulidiati (CDP)

2e Vice-président : Huonne Théodule Da (CFR)

Rapporteur général : Soma Baro (CDP)

1er secrétaire : Idrissa Ouédraogo (ADF/RDA)

2e secrétaire : Gaspard Badolo (PDP/PS).

Commission de l’emploi, des affaires sociales et culturelles (CEASC)

Président : Tenrebsom Boniface Zango (ADF/RDA)

Vice-président : Jean Léonard Compaoré (CDP)

1er secrétaire : Boukaré Sébastien Zabsonré (PDP/PS)

2e secrétaire : Yénignia Bangou (CFR).

Quota genre aux élections : La Majorité présidentielle (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Les partis de la (...)
Démission du MPC de la Majorité : « Claude Ouédraogo (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina : Les dates (...)
Elections de 2020 au Burkina : Le CGD pose la réflexion (...)
Élections au Burkina : Ce qu’il faut savoir de la (...)
Litige au CDP : Le juge interdit à Mahamadi Kouanda (...)
Présidentielle de 2020 : Des jeunes collectent des fonds (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina Faso : Le fichier (...)
Loumbila : « Nous avons pris des mesures pour freiner la (...)
Assemblée nationale : Le Renouveau démocratique tient ses (...)
Commune de Ouagadougou : Amadou Sana élu deuxième adjoint (...)
Élections couplées de 2020 au Burkina : Le calendrier (...)
Réduction des inégalités : Un consortium d’OSC plaide (...)
Procès Mahamadi Kouanda contre la direction politique du (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la (...)
Élections 2020 au Burkina : La cellule de veille (...)
Vie des partis politiques : Le FAC teste sa popularité à (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Yeli Monique Kam, (...)
Elections 2020 au Burkina : Saran Sérémé « aperçue et (...)
Politique : Lizèta KAMBOU/BONKOUNGOU, la fille du PDG (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10626



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés