Actualités :: Promotion de la femme : Le département dresse son bilan

Mme Gisèle Guigma, ministre de la Promotion de la femme, a donné une conférence de presse le 19 mai dernier. La rencontre, organisée dans la salle de conférences du ministère, avait pour but d’une part, d’évaluer l’impact des activités menées dans le cadre de la journée du 8 mars, et d’autre part de dresser un bilan des actions de l’année écoulée.

Cette année, la journée internationale de la femme a été célébrée au Burkina sur le thème : « Améliorer la santé maternelle et réduire la mortalité infantile ». Selon la ministre Gisèle Guigma, il répond aux objectifs du Millénaire pour le développement tels que définis par le secrétaire général des Nations unies, et vient en droite ligne de la déclaration de Bamako sur le sujet.

Rappelons que cette résolution, adoptée en 2001 par les premières dames d’Afrique de l’Ouest et du Centre, engage les gouvernants et acteurs internationaux à accélérer les actions visant à réduire considérablement la mortalité maternelle et infantile. Plus concrètement, le choix de ce thème avait pour but de contribuer, par l’information et la sensibilisation, à l’amélioration de la situation sanitaire de la femme et de l’enfant dans notre pays.

Il s’agissait aussi d’informer les populations de nos 45 provinces sur des sujets tels que les inconvénients du mariage forcé ou les avantages de la fréquentation des formations sanitaires. Les résultats atteints, a annoncé Mme Guigma, ont été bien appréciés par le ministère de la Santé qui a mis en place un comité interministériel de suivi, dont le département de la Promotion de la femme fait partie. Cette cellule se réunira en juin prochain pour une revue à mi- parcours des engagements pris. Pour Mme Guigma, la promotion de la femme n’est pas une succession d’actions ponctuelles.

C’est une lutte qu’il faut mener jusqu’à l’épanouissement total de la femme. Son département, élu depuis 2001 au fonds spécial de croissance économique et sociale (PPTE), a orienté ses actions dans des domaines tels que :
- l’acquisition de technologies pour répondre aux besoins élémentaires des femmes ;
- la réalisation de forages en zones rurales pour faciliter l’accès à l’eau, notamment sur le site des maisons de la Femme ;
- la construction et la réfection d’infrastructures, comme les maisons de la Femme.

Toutes les actions entreprises à l’endroit des femmes, dira la ministre, répondent à la volonté des autorités de notre pays de faire de la promotion de la femme, le levier du développement du Burkina. L’espoir est donc permis quand on sait qu’après l’adoption du second plan quinquennal (2003-2007), qui prend en compte six programmes ambitieux, le ministère aura bientôt une politique nationale de promotion de la femme.

Le document, dont la validation est prévue pour ce vendredi 21 mai à Kaya, servira de cadre d’orientation pour le gouvernement et ses partenaires intervenant dans le domaine de la promotion de la femme. En tout état de cause, la promotion de la femme étant une mission transversale, les premiers responsables du département qui en a la charge comptent sur l’appui des différents ministères. « Avec l’engagement des plus hautes autorités, de nos partenaires au développement et avec la mobilisation des femmes elles-mêmes, nous osons croire que la femme burkinabè connaîtra un avenir meilleur, pour son bonheur personnel et celui de toute la nation », conclura Mme Guigma.

H. Marie Ouédraogo
L’Observateur

Burkina : L’intégralité de l’acte fondamental du (...)
Burkina Faso : Ce que l’on peut retenir de l’acte (...)
Futur président de la transition au Burkina : « Militaire (...)
Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le (...)
« C’est dans la solidarité que nous devons relever les (...)
Suspension des activités des partis politiques : « Ce (...)
Burkina : Le capitaine Ibrahim Traoré remercie les (...)
Burkina Faso : Le SPONG déplore la multiplication des (...)
Eviction du LCL Paul Henri Damiba : Une dynamique (...)
Rien ne va au Burkina : L’insécurité fait deux coups (...)
Situation nationale : Le président du MPSR appelle à la (...)
Avènement du MPSR 2 : L’ex-députée Adja Zarata Zoungrana (...)
Coup d’État du 30 septembre 2022 : « Les FDS ont (...)
B. Compaoré # Université de Lyon-III : Le président (...)
Burkina/Situation nationale : Les 8 conseils du Pasteur (...)
Burkina Faso : Le LCL Paul Henri Damiba invite son « (...)
Coup d’État du 30 septembre 2022 : Le NTD salue le (...)
Burkina Faso : La Transition en berne
Burkina Faso : Les chefs militaires apportent leur (...)
Burkina : « Nous devons faire en trois mois ce qui (...)
Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11907



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés