Actualités :: Sud-Ouest et Cascades : L’ADF/RDA auprès de ses militants

Après les Hauts-Bassins, le Nord et le Sahel, l’équipage du navire battant pavillon ADF/RDA était auprès de ses militants des régions du Sud-Ouest et des Cascades, respectivement les 17 et 18 avril 2004.
Comme dans les précédentes localités visitées, à Gaoua et à Banfora, les responsables du parti ont tenu un meeting suivi de concertations avec leurs responsables locaux et bien d’autres leaders d’opinion. La synthèse de la tournée.

Faire circuler l’information du sommet à la base et vice versa ; consulter et associer les militants dans les prises de position et de décision, la définition du projet politique du parti et la désignation de ses candidats ; rendre visite à toutes les structures du parti dans les 45 provinces du Burkina afin de consolider et d’implanter fortement le parti : ce sont là des engagements que l’Alliance pour la démocratie et la fédération / Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) a pris à l’issue de son congrès extraordinaire des 28 et 29 juin 2003.

Alors que nombre d’observateurs de la scène politique, par expérience, pensaient que ces décisions resteraient lettres mortes, les membres du Bureau politique national (BPN) de l’ADF/RDA ont montré qu’ils ne sont pas de ceux-là qui ne respectent pas la parole donnée.

En effet, depuis un certain temps, Ils sillonnent les régions du Burkina à la rencontre de leurs militants, conformément aux engagements ci-dessus cités.

C’est ainsi qu’après le 7 février à Bobo-Dioulasso, le 21 du même mois à Ouahigouya et le 13 mars dernier à Dori, ce fut le tour de Gaoua, chef-lieu de la région du Sud-Ouest, et de Banfora, chef-lieu de la région des Cascades, une délégation du BPN de l’ADF/RDA, respectivement les 17 et 18 avril derniers. La colonie des « Eléphants » comprenait, outre le président du parti, Me Gilbert Noël Ouédraogo, 3e vice-président de l’Assemblée nationale, d’autres élus du parti, que sont les députés Lankoandé Folga, Ousséni Tamboura et Aïssata Sidibé, ainsi que bien d’autres responsables.

A Gaoua comme à Banfora, les populations sont sorties massivement pour accueillir la délégation du BPN du parti. Le capitaine du navire, Me Gilbert Ouédraogo, a salué cette mobilisation qui, selon lui, témoigne de l’attachement constant des masses au parti de l’Eléphant. Il a invité les militants à s’engager activement pour une intensification des activités politiques du parti afin qu’au cours de cette année, l’ADF/RDA soit implanté dans les hameaux du Burkina.

Implanter l’ADF/RDA dans tous les hameaux du Burkina

La première étape de la colonie d’Eléphants partie de Ouagadougou a été Gaoua, chef-lieu de la région du Sud-Ouest. Accueillie à l’entrée de la ville par une foule de militants, elle est allée d’abord rendre une visite de courtoisie au secrétaire général de la fédération du Poni, Sansan Honoré Hien, ancien maire de Gaoua. Elle est ensuite allée au stade municipal de la « Cité des Indiens d’Afrique », pour le meeting. Là, en dépit de la chaleur de début de saison hivernale qu’il faisait ce jour (43° à l’ombre), les populations venues des départements des quatre provinces de cette région du Sud-Ouest (Noumbiel, Ioba, Bougouriba et Poni), tenues en haleine par six troupes de danse, attendaient sagement la délégation. La cérémonie a été ponctuée par cinq allocutions.

Le mot de bienvenue a été prononcé par le S.G. de la fédération du Poni, Sansan Honoré Hien. Avec un charisme à l’image du « duc du Yatenga », l’ex-bourgmestre de Gaoua, après avoir présenté la délégation du BPN du parti aux populations, s’est attardé sur l’entité régionale du Sud-Ouest, ce qu’elle a comme richesses sociales, culturelle et économiques. Tous les progrès que la localité a enregistrés jusque-là, fera-t-il remarquer, « reposent sur une histoire émouvante bâtie par le Rassemblement démocratique africain (RDA) ».

Ce parti, poursuivra-t-il, a été, dès 1946, une bouée de sauvetage pour les peuples de l’Afrique noire en général et pour « les tribus du rameau lobi » (selon l’appellation d’un administrateur colonial du nom d’Henri Labouret) en particulier ; et cela, grâce aux luttes que ses pères fondateurs, dont Daniel Ouezzin Coulibaly, Maurice Yaméogo, Gérard Kango, Malo Traoré…, ont menées. Le RDA, devenu aujourd’hui ADF/RDA, toujours selon lui, est sans conteste le premier grand parti des luttes d’indépendance et d’accès à la citoyenneté honorable des peuples de l’Afrique occidentale.

La parole a été par la suite donnée au secrétaire général national du parti, Me Fahiri Somda, selon qui des querelles de clochers, exacerbées par une culture du moi, rendent le jeu politique malsain dans la localité. Il a donc invité tous les acteurs politiques à se départir de ces tares pour enfin se pencher sur les grands chantiers du développement de la région du Sud-Ouest.

La seconde étape du voyage fut Banfora, le 18 avril 2004. La salle du ciné Nérigaba, qui a abrité le meeting, a refusé du monde. Des responsables locaux de partis politiques de l’opposition, de tendances diverses, tels que le PDP/PS, l’UNDD, l’ULD et le P.A.I. ont assisté à ce meeting.

Me Gilbert Ouédraogo, aux côtés des S.G de la convention des Cascades et de la fédération de la Comoé (Vincent Sory et Issa Koné), après avoir salué la présence de ces derniers au meeting, a déclaré que « l’ADF/RDA, parti de paix, de tolérance, de sagesse et d’union, s’inscrit comme un parti responsable, de l’opposition constructive, développant des propositions alternatives pour sortir le Faso du sous-développement ». « Notre parti, a-t-il conclu, travaille pour un développement équilibré de toutes les régions ». Dans les deux chefs-lieux de région, les militants ont exprimé leur attachement aux idéaux du parti de l’Eléphant.

De vieux Eléphants fiers de leurs héritiers

A ceux qui prétendent que le RDA est vieux, le charismatique Honoré Hien répond en ces termes : « Oui le RDA est âgé de 58 ans, mais du sang neuf circule encore dans ses veines.

Je n’en veux pour preuve que la vigueur et la jeunesse de son président national, Me Gilbert Ouédraogo ». Il s’est dit confiant que dans les mains de ce dernier et des autres membres de son équipe, le flambeau de l’ADF/RDA restera perpétuellement allumé.

Quant à un des doyens de l’ADF/RDA de la région des Cascades, Issoufou Diallo, à l’adresse du BPN du parti, il a confié ceci : « Vous êtes de jeunes militants dans un parti vieux, qui nous a conduit à l’indépendance.

Nous attendons beaucoup de vous pour achever l’œuvre que nous avons entamée et nous avons foi que ce parti, qui nous a amené à l’indépendance politique, nous conduira à l’indépendance économique dès qu’il sera au pouvoir ». Et Me Gilbert Ouédraogo de les rassurer que l’ADF/RDA s’efforcera de faire fructifier le champ qu’ils ont défriché, ensemencé et labouré.

Hamidou Ouédraogo
L’Observateur

Message de Son Excellence le Premier ministre (...)
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance (...)
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « (...)
MPP : La direction politique a échangé avec les (...)
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir (...)
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la (...)
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de (...)
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une (...)
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré (...)
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble (...)
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette (...)
Tabaski : L’UPC souhaite une bonne fête à tous les (...)
CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas (...)
Elections de 2020 au Burkina : « Plus de 2 300 000 (...)
Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité (...)
MPP/Gourma : Une assemblée générale pour dresser le bilan (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : « Ensemble, osons le (...)
Présidentielle de 2020 au Burkina : Le Professeur (...)
Université Ouaga II rebaptisée université Thomas Sankara : (...)
Parti pour la démocratie et la jeunesse : L’avenir du (...)
Elections 2020 : La coordination nationale des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10542



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés