Actualités :: Procès : Dieu, la Bible et le complot

Le procès des présumés putschistes, débuté le 6 avril, semble avoir une forte odeur divine. Plusieurs témoins et accusés ont maintes :ois évoqué le nom’ de Dieu, avec, à l’appui, des révélations. Hier soir, une femme portant un bébé, a fait une halte particulière sur une référence biblique : Jean 4, verset 6.

7h au Tribunal militaire ce 13 avril. Pas de fait majeur. Sauf cette apparition de Marceline Kaboré « intercesseur » ». Elle entre dans la salle d’audience avec un bébé à la main. Une bible dans l’autre. Quand elle quitte la salle, le dossier du juge Franck Compaoré s’est alourdi d’une Bible. Marceline Kaboré a littéralement prêché dans la salle du palais de justice. Elle connaît le Capitaine OuaIi qui lui a rendu visite quelques fois. Ce sont des relations entre fidèles d’une église.

Après avoir dit qu’elle ne sait rien de l’affaire, Kaboré Marceline annonce qu’elle a eu des révélations divines pour le tribunal. Un message du Seigneur, révélé le jeudi dernier à12h 07 mn exactement. Le contenu de la révélation est fait d’images et de paraboles. "Quand un oiseau chante pour appeler la pluie, il pleuvra ». Une autre image sur le roc qu’on ne peut déraciner, faisant allusion au pouvoir. Elle finit la délivrance de son message par une question au président. Le pardon, on l’accorde à des morts ou à des vivants ? Silence de ce dernier qui demande au public de se taire. Avant de quitter la salle, elle a lancé au Pasteur Paré que Dieu lui a dit de dire la référence biblique Jean 4, verset 6 (voir encadré).

Une audition troublante qui a amusé une partie du public.

En effet, depuis le début du procès, la religion est omniprésente dans le prétoire. Des officiers aux sous-officiers qui ont défilé à la barre, l’appartenance à la même congrégation a été l’un des points communs.
Le chef d’Etat major général adjoint de l’armée de terre, le commandant Zagré a confirmé que le capitaine Ouali lui a fait part de révélations divines en août 2003 sur des événements graves qui secoue raient le Burkina. Pour lui, le capitaine Ouali qu’il a connu à l’école des Cadets, lui avait déjà fait une révélation en septembre 1985. Celle-ci s’est réalisée en décembre 1985. Cependant, il n’a pas voulu s’étendre là-dessus.

D’autres témoins ont précédé le Commandant Zagré et Marceline Kaboré. Il s’agit surtout des commandants Diakouma Maldia et Oumarou Sadou. Le témoignage du premier qui se considère comme un parent (au sens large) du capitaine Ouali a permis de le connaître mieux.

Pour le commandant Diakouma, lui et deux autres, notamment le commandant Sadou, ont organisé une rencontre dans un maquis pour « sensibiliser » le capitaine Ouali et lui « ramener les pieds sur terre ».

Les véhicules de Ouali

Pour le Commandant Diakouma, Ouali était trop « plong » dans sa foi et la réunion visait à le ramener à la réalité, tant ils le trouvaient malheureux. Appelé à se prononcer sur la personnalité de Ouali, le Commandant Diakouma a dit que ce n’est pas un « garçon méchant » et qu’il pouvait donner de l’argent comme ça à des gens, apportant de l’eau au moulin de la défense. A la reprise de l’audience le mardi 13 avril 2004, aux environs de 17h, c’est le garagiste, Youbi Zoundi, un ami de Ouali qui a été entendu. Cet homme a reçu la mission de Ouali d’aller chercher ces véhicules au Ghana. Des véhicules considérés par l’accusation comme devant servir au déroulement du complot.

On retient de sa déposition que les véhicules sont rentrés de façon douteuse et quand il a fait le compte rendu à Ouali des péripéties du voyage, celui-ci n’était pas content du tout de son attitude. Il n’aurait pas attendu les véhicules à Dakola. Il serait plutôt allé les rencontrer à Paga où il s’est rendu compte de quelques irrégularités sur les papiers d’achat. Une fois à Ouaga, les véhicules ont été déposés dans le garage de Yacouba Rouamba, au petit matin. Intrigué, celui-ci, ne connaissant pas les propriétaires, a averti la gendarmerie.

Une fois lesdits propriétaires connus, il leur aurait demandé d’aller à la gendarmerie. C’est sept jours après que la gendarmerie est venue chercher les véhicules et l’a convoqué pour une audition relative à un coup d’Etat. Le neveu de Ouali, Franck Armand Ouali a confirmé qu’il était du voyage pour aller chercher les véhicules et que la destination était de servir dans une société de transport. Avant de quitter la salle, il est revenu sur son arrestation par la gendarmerie qui l’aurait malmené et gardé pendant un mois.

Jean 4 verset 6 ?

Le pasteur Paré aurait reçu du Seigneur la citation suivante selon Marceline Kaboré : « Là, se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C’était environ la sixième heure. » (Jean chapitre 4

Abdoulaye TAO
Le Pays

Burkina Faso : Quand les partis politiques bradent la (...)
AG des établissements publics de l’Etat 2019 : 16,801 (...)
Message de Son Excellence le Premier ministre (...)
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance (...)
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « (...)
MPP : La direction politique a échangé avec les (...)
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir (...)
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la (...)
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de (...)
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une (...)
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré (...)
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble (...)
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette (...)
Tabaski : L’UPC souhaite une bonne fête à tous les (...)
CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas (...)
Elections de 2020 au Burkina : « Plus de 2 300 000 (...)
Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité (...)
MPP/Gourma : Une assemblée générale pour dresser le bilan (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : « Ensemble, osons le (...)
Présidentielle de 2020 au Burkina : Le Professeur (...)
Université Ouaga II rebaptisée université Thomas Sankara : (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10542



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés