Actualités :: Commission des droits de l’Homme de l’ONU : La touche du Burkina

Du 15 au 29 mars 2004, Mme le ministre de la Promotion des droits humains a participé à la session ministérielle ouvrant les travaux de la 60e session ordinaire de la Commission des droits de l’Homme à Genève.

La Commission des droits de l’Homme est le principal organe du système des Nations unies dans le domaine des droits humains. Créée en 1946 par le Conseil économique et social des Nations unies et composée de 53 Etats membres parmi lesquels 15 Etats africains dont le Burkina Faso, la Commission mène des études, prépare des recommandations et élabore des projets d’instruments internationaux concernant les droits de l’Homme. Elle peut également enquêter sur des allégations concernant des violations des droits humains.

La Commission des droits de l’Homme, envisagée comme la conscience de l’humanité offre l’opportunité, à l’occasion des six semaines de ses sessions ordinaires annuelles, d’évoquer toutes les questions majeures relatives à la promotion et à la protection des droits humains dans le monde. C’est donc le lieu privilégié pour le Burkina Faso, de présenter son processus démocratique et de promotion de l’Etat de droit et des droits humains, de solliciter la coopération internationale en la matière et d’évoquer ses préoccupations majeures, notamment celles portant sur les droits de ses migrants en Côte d’Ivoire.

Au cours de son séjour, Mme Ilboudo a mené diverses activités tendant à accroître la portée de la participation du Burkina Faso à ces travaux.

En effet, elle a accordé plusieurs audiences à des ambassadeurs, rencontré ses homologues ministres et tenu des séances de travail avec les autorités onusiennes notamment, le haut-commissaire en exercice aux droits de l’Homme, M. Bertrand Tamcharam, l’ambassadeur Mike Smith, président de la 60e session ordinaire de la Commission des droits de l’Homme. Ces audiences, rencontres et séances de travail ont permis au ministre de la Promotion des droits humains, de poser les problèmes spécifiques au Burkina Faso, en l’occurrence les questions de droit au développement, des droits des migrants burkinabè, de coopération entre notre pays et les institutions du système des Nations unies en matière de promotion des droits humains.

En outre, le ministre de la Promotion des droits humains a pris part à une rencontre de femmes ministres, le lundi 15 mars à l’initiative de Mme Calmy Rey, conseillère fédérale, ministre suisse des Affaires étrangères. Cette rencontre a abouti à une déclaration commune contre les atteintes aux droits des femmes, notamment les violences exercées contre elles dans le monde.

Dans son discours devant l’Assemblée de la session, le mercredi 17 mars, à 11 h, Mme le ministre a évoqué la situation internationale des droits humains et les préoccupations légitimes des pays en développement sur les questions de pauvreté, de conflits armés, de maladies, etc.

Elle a en outre, évoqué le processus dynamique de construction de l’Etat de droit et de la démocratie au Burkina Faso ainsi que leur portée sur la promotion et la protection des droits humains. Elle a enfin évoqué la question spécifique du nombre important de ressortissants du Burkina Faso en Côte d’Ivoire et dont la sécurité et les droits les plus élémentaires ne sont pas toujours assurés, en insistant sur les exigences de réparation en vertu des règles de justice internationale.

La mission du ministre a pris fin le vendredi 19 mars.

DCPM-Ministère de la promotion des droits humains

Politique : « Les femmes du Burkina sont engagées pour un (...)
Burkina Faso : Les démissionnaires de l’UPC créent le (...)
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives (...)
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous (...)
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur (...)
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 (...)
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au (...)
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement (...)
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à (...)
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de (...)
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les (...)
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide (...)
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut (...)
Promesse de réconciliation nationale de Roch Kaboré : « (...)
Affaire Sankara : Ça avance au Burkina, ça traine en (...)
Volonté du président Roch Kabore à aller à la réconciliation :
Législatives de 2020 au Burkina : Le tribunal (...)
Elections législatives 2020 au Burkina : Le NDI coache (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina : L’UPC forme ses (...)
Recours contre des articles modificatifs du code (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10668

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés