Actualités :: Présidentielle de 2005 : les Jeunes inconditionnels de Compaoré (...)

A travers cette déclaration, la Coordination des JIC (Jeunes
inconditionnels de Compaoré), par la plume de son secrétaire
général, Dieudonné Nitiéma, s’insurge contre ceux qui
s’opposent à la candidature de Blaise Compaoré.

"Depuis un certain temps, des partis politiques dits de
l’opposition et ses démembrements ont commencé déjà à
battre campagne pour les scrutins de 2005 à travers
conférences de presse et par des écrits dans des journaux de
la place, depuis le scoop lancé par le ministre d’Etat Salif Diallo,
un certain 30-12-2003 à la RTB sur la candidature probable de
son Excellence monsieur Blaise Compaoré, Président du Faso.

Nous, Front des Jeunes inconditionnels de Compaoré,
regroupement d’étudiants, d’élèves, de fonctionnaires, de
commerçants et de paysans, lançons un appel au peuple
burkinabè pour qu’il ne se laisse pas divertir par ces metteurs
en scène de l’opposition .

Avant-hier, c’était le problème ivoirien qui était mis en scène et
mal monté par manque d’acteurs et de spectateurs. Hier, c’était
le problème du grand marché de Ouaga où nos braves
commerçants ont été jadis taxés d’être un bétail électoral à la
solde du pouvoir. Cette opposition a eu une réplique ferme de
nos braves commerçants, et le Front du J.I.C salue ici le sens
de responsabilité de ces commerçants ;

Aujourd’hui, la mise en scène se vit dans l’hémicycle de
l’Assemblée nationale où les metteurs en scène de l’opposition
sont en train de nous divertir sur l’article 37.
Pendant ce temps, notre Président, l’homme de paix, est en
train de parcourir le monde entier pour sortir son pays du
sous-développement car, c’est un président qui pense à son
peuple et à l’avenir de la jeunesse.
Concernant la candidature prochaine ou pas de monsieur
Compaoré en 2005, nous, Jeunes Inconditionnels de
Compaoré, demandons à ces metteurs en scène de
l’opposition d’arrêter ce théâtre car ils n’auront pas d’acteurs à
plus forte raison de spectateurs.

Nous lançons un appel à
toutes les couches sociales de la jeunesse Burkinabè
(associations de jeunesse, commerçants, paysans, étudiants,
élèves et fonctionnaires) pour soutenir les J.I.C et pour barrer la
route à la diversion et à l’intoxication des partis de l’opposition
contre le président.
Pour un soutien sans faille à ton président, en avant ! "

L’humeur de Sayouba Traoré : Vous voulez nier l’histoire (...)
L’humeur de Sayouba Traoré : Encore les journalistes (...)
Situation nationale : Parole d’espérance pour le Burkina (...)
Burkina : « La situation sécuritaire n’a fait qu’empirer, (...)
Politique : La pensée unique est-elle une solution de (...)
Burkina - France : « Seuls les citoyens organisés en (...)
Départ des militaires français du Burkina : Yacouba Isaac (...)
Insécurité au Burkina : « A quel jeu joue l’Etat dans le (...)
Supposée arrivée de Wagner au Burkina : ‘’Il est (...)
Burkina Faso : « Le tableau de la crise est beaucoup (...)
Newton Ahmed Barry : Une tribune privée de sens (...)
Nouvelle année 2023 : Vœux d’un utopiste à ses concitoyens (...)
Sayouba Traoré sur la laïcité : Puisque vous le prenez (...)
Burkina : IB, religion et ethnie
Lettre ouverte au président Traoré : Mon capitaine, les (...)
Maintien probable des forces françaises au Burkina Faso (...)
Education nationale : Un citoyen interpelle le (...)
Propos Moussa Kouanda à l’AG des arabophones : ”Un poison (...)
La vie, ce n’est pas du jeu
Burkina : Pour une meilleure année 2023 en trois (...)
Lutte contre le terrorisme au Burkina : « Il faut (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5208



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés