Actualités :: XVIe anniversaire du GDP : Sous le signe de l’analyse de la situation (...)

18 mars 1988 - 18 mars 2004. Le Groupe des démocrate et patriotes (GDP) a seize ans. Une occasion de commémoration que cette formation politique a saisie pour se faire entendre sur les principaux sujets de l’actualité nationale.
C’était au cours d’une conférence de presse organisée le jeudi dernier au domicile du premier responsable du GDP à Ouagadougou.

Commentant l’événement, le secrétaire général du GDP, Issa Tiendrébéogo dira que "16 ans, ce n’est peut-être par beaucoup dans la vie d’une organisation mais dans le contexte du Burkina, c’est un exploit sinon une victoire". Pour lui, sa formation qui a fait l’objet de beaucoup d’attaques a su résister tandis que d’autres partis politiques qui sont nés à la même période ont purement et simplement disparu. Interrogé sur le bilan qu’il tirait de cette évolution, M. Tiendrébéogo préféra renvoyer les journalistes au thème de la conférence arguant que son organisation se tenait à la disposition de tout organe pour débattre de la question.

Mais pourquoi son parti a-t-il attendu son anniversaire pour se prononcer enfin sur les grandes questions de l’actualité nationale ? Issa Tiendrébéogo répondra que son parti a privilégié en la matière l’unité d’action au sein des partis de l’opposition. Du reste, il croit que l’heure est venue pour l’opposition burkinabè de faire son unité pour réaliser ce qu’il appelle l’alternative ou à défaut l’alternance politique au Faso en 2005.

Il voit d’ailleurs dans le mémorandum des partis politiques de l’opposition sur l’application de l’article 37 de la constitution paru récemment, le début d’une démarche vers une stratégie commune pour 2005. Il espère du reste qu’un mouvement similaire de la société civile verra bientôt le jour et contribuera à la formation du front pour l’alternance politique.

A en croire M. Tiendrébéogo, la concertation avec l’opposition semble très avancée et les 2 et 3 avril prochains, on aura des nouvelles. Il a annoncé en effet une grande concertation des partis de l’opposition pour cette période. La révision du code électoral ? Le GDP s’y oppose car pensant que ce code qui n’est certes pas parfait n’a été appliqué qu’une seule fois. Ce qui de son avis ne suffit pas pour le réviser surtout que selon lui, la concertation n’a pas prévalu.

En tout état de cause, confie M. Tiendrébéogo, "l’opposition est en train de s’organiser tant au parlement qu’en dehors pour contrer la révision du code électoral". Que vont-ils faire exactement ? Issa Tiendrébéogo réserve sa réponse car soutient-il, le temps des déclarations solitaires et des intérêts personnels sont révolus au niveau de leurs regroupements. En temps apportun, le groupe avisera.

De la tentative présumée de coup d’Etat, le GDP dénonce ce qu’il qualifie de mensonges et de contradictions dans le dossier surtout en ce qui concerne la thèse de la main étrangère. Aussi tient-il "le régime pour coupable de règlement de compte politique si d’aventure le président du FSS ne sortait pas du procès libre et avec son statut de cadre de banque intact".

Pour finir, le GDP croit que le CDP a atteint ses limites et devrait laisser la place à d’autres. Voilà qui indique des lendemains forts animés dans le landernau politique nationale. Pourvu que la paix et la concorde nationale soient préservées.

Victorien A. SAWADOGO (Email : visaw@yahoo.fr)
Sidwaya

Quota genre aux élections : La Majorité présidentielle (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Les partis de la (...)
Démission du MPC de la Majorité : « Claude Ouédraogo (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina : Les dates (...)
Elections de 2020 au Burkina : Le CGD pose la réflexion (...)
Élections au Burkina : Ce qu’il faut savoir de la (...)
Litige au CDP : Le juge interdit à Mahamadi Kouanda (...)
Présidentielle de 2020 : Des jeunes collectent des fonds (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina Faso : Le fichier (...)
Loumbila : « Nous avons pris des mesures pour freiner la (...)
Assemblée nationale : Le Renouveau démocratique tient ses (...)
Commune de Ouagadougou : Amadou Sana élu deuxième adjoint (...)
Élections couplées de 2020 au Burkina : Le calendrier (...)
Réduction des inégalités : Un consortium d’OSC plaide (...)
Procès Mahamadi Kouanda contre la direction politique du (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la (...)
Élections 2020 au Burkina : La cellule de veille (...)
Vie des partis politiques : Le FAC teste sa popularité à (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Yeli Monique Kam, (...)
Elections 2020 au Burkina : Saran Sérémé « aperçue et (...)
Politique : Lizèta KAMBOU/BONKOUNGOU, la fille du PDG (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10626



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés