Actualités :: Tentative présumée de coup d’Etat : Le procès le 6 avril 2004

Le commissaire du gouvernement près le Tribunal militaire de Ouagadougou, M. Abdoulaye Barry et son adjoint, le commandant Abdoul Karim Traoré viennent d’annoncer à la presse nationale et internationale que le jugement des présumés auteurs de la tentative de coup d’Etat se tiendra le 6 avril prochain.

Au nombre de 13 à l’issue de l’instruction, ils sont tous poursuivis de complot et d’attentat à la sûreté de l’Etat. En plus de ces charges, le capitaine Diapagri Ouali doit répondre de crime de trahison.

Depuis le 12 mars 2004, la Chambre de contrôle du Tribunal militaire a rendu un arrêt de renvoi du dossier sur la tentative présumée de putsch (déjouée en début octobre 2003) devant la Chambre de jugement. Selon Abdoulaye Barry, la Chambre de contrôle a fait un non-lieu concernant quatre personnes. Il s’agit du sergent-chef Bouma Yaro, du soldat de 1re classe Jean Badassongo, du sergent-chef Dim Dramane Sanou et du lieutenant Philippe Minougou.

Sur les dix-sept (17) inculpés, ces quatre personnes ne seront pas poursuivies pour les faits pour lesquels ils avaient été arrêtées. La Chambre de contrôle a par contre, décidé de renvoyer les 13 autres devant la Chambre de jugement.

Elles seront jugées pour les infractions de complot et d’attentat contre la sûreté de l’Etat.

Par ailleurs, le commissaire Abdoulaye Barry a annoncé qu’en plus de cela, le capitaine Ouali, sera également jugé pour crime de trahison. La date du mardi 6 avril 2004 a été fixée pour le jugement des inculpés.

Y a-t-il eu l’implication de pays étrangers ?

Qu’en est-il de l’état de santé des détenus ?

Que risquent les personnes qui seront jugées ?

Autant de questions que les journalistes ont posées au commissaire du gouvernement et à son adjoint, le commandant Abdoul Karim Traoré.

L’implication de pays étrangers

M. Abdoulaye Barry rassure qu’il y a eu une intelligence avec une puissance étrangère. C’est pourquoi le crime de trahison a été retenu contre le capitaine Diapagri. Ouali. Des commissions rogatoires ont été envoyées par le juge d’instruction en direction du Togo et de la Côte d’Ivoire.

Pour l’instant, seul le Togo a répondu au juge d’instruction. "Mais, soutient le commissaire Barry, les auditions des personnes, les faits , certaines déclarations ont convaincu qu’il ya eu une intelligence avec une puissance étrangère".

En ce qui concerne la santé des détenus, on retient qu’ils se portent bien, selon Abdoulaye Barry, qui affirme ne pas être informé d’un quelconque "problème de santé". Il notre toutefois que les sieurs Philippe Minougou et Norbert Tiendrebéogo boitent un peu pour des raisons respectivement d’intervention chirurgicale et de douleurs de nerfs.

Les peines encourues

C’est en se référant aux articles 109 et 110 du code pénal qui définissent respectivement le complot et l’attentat contre la sûreté de l’Etat que le commandant Abdoul Karim Traoré a porté à la connaissance des journalistes les peines susceptibles d’être prononcées contre les 13 personnes. Pour ce qui est du complot, les inculpés risquent un emprisonnement de 5 à 10 ans. Quant au crime d’attentat à la sûreté de l’Etat , la peine est de 10 à 20 ans de prison. La trahison qui est l’une des infractions pour lesquelles le capitaine Ouali est poursuivi requiert comme peine, le prison à vie.

Répondant à l’une des questions portant sur les véhicules tout-terrain qu’auraient achetées les présumés comploteurs contre l’Etat, Abdoulaye Barry a confirmé que les trois véhicules stationnés dans la Cour de justice militaire sont bel et bien ceux évoqués au début de l’affaire en octobre dernier. Il s’agit de trois véhicules double cabine immatriculés GR 5581 L, AS 5961 D et AS 7392 P.

L’avovat inculpé pourra-t-il plaidé ?

A propos de Me Prosper Farama menacé de suspension de ses fonctions d’avocat, Abdoulaye Barry a fait savoir que celui-ci restait avocat jusqu’à ce que la procédure de suspension aboutisse.

"Si jusqu’au 6 avril prochain, il n’est pas suspendu de ses fonctions, il sera à l’audience aux côtés de son client et rien ne l’en empêche" a expliqué Abdoulaye Barry. Pour l’instant, Me Prosper Farama jouit de ses prérogatives d’avocat.

Evoquant l’incendie qui s’est produit samedi 13 mars dernier au tribunal militaire, le commissaire Abdoulaye Barry a indiqué que la constatation conclut à un incendie accidentel. Des travaux effectués au-dessus du palais semblent être à l’origine de cet incendie provoqué par une étincelle. Pour élucider cette affaire, une enquête a été ouverte par la gendarmerie. Elle pourra infirmer ou confirmer la thèse d’incendie accidentel.

Ibrahiman SAKANDE
Enok KINDO
Sidwaya

Les 13 inculpés

- Capitaine Diapagri Luther Ouali

- Capitaine Bouledié Bayoulou

- Sergent-chef Abdoulaye Konfé

- Sergent-chef Souleymane Dalla

- Sergent-chef Bako Baliboué

- Sergent Jean-Claude Kambou

- Sergent Naon Babou

- Caporal Bassana Bassolet

- Soldat de 1re classe Adjima Onadja

- Intendant militaire 3e classe Bernardin S.. Poda

- Commandant Sié Kambou

- Norbert Tiendrebéogo

- Le Pasteur Israël Paré

Conseil économique et social : Bonaventure D. Ouédraogo (...)
Mise en place des démembrements de la CENI : Bien (...)
Démissions au CDP : « Le MPP et ses partis satellites (...)
Fusion de partis sankaristes : "Avec le MPP, notre (...)
Burkina / CDP : Les langues se délient pour expliquer (...)
Congrès pour la démocratie et le Progrès : Six mois de (...)
Commune de Banfora/CDP : Plus de 150 militants rendent (...)
Procès Sankara et compagnons : La jeunesse sankariste (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un pays, on le (...)
Burkina/Élections municipales 2022 : Les acteurs au (...)
Forces armées nationales burkinabè : Qui sont les (...)
Burkina/politique : Alassane Bala Sakandé a officiellement
Engagement politique des jeunes au Burkina : Les (...)
Burkina-Procès Sankara : Le Comité international appelle (...)
Politique : Le Groupe parlementaire MPP tient ses (...)
Burkina : C’est parti pour le "mois de justice et (...)
Bobo-Dioulasso : Etat et secteur privé échangent sur les (...)
Burkina-Assemblée nationale : « La défiance grandissante (...)
Burkina/vie politique : Congrès de fusion UNIR/PS-MPS, (...)
Burkina/Rentrée scolaire 2021-2022 : Le MPP exhorte les (...)
Burkina Faso : Des députés veulent apporter leur pierre à (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11256



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés